Communication de nos partenaires

Line-up sur cet Album


  • Carlo – Batterie
  • Francesco – Guitare
  • Lucy – Chant
  • Mirko – Guitare / Fabrizio
  • “ Jesus” – Basse

Style:

Death metal technique

Date de sortie:

29 mars 2019

Label:

The Goatmancer Records

Note du SoilChroniqueur (Antirouille) : 8/10

Formé en 2006 du côté de Milan, Mechanical God Creation sort rapidement une démo l’année suivante. Il faudra attendre 2010 pour voir et entendre leur premier album, Cell XIII, et trois nouvelles années pour le suivant, Artifact of Annihilation. Cette fin mars est édité leur troisième opus, The New Chapter signé par The Goatmancer Records.

Évoluant par le passé dans un death plutôt orienté mélodique, les MGC ont choisi la voie du technique, sous-genre qu’ils avaient inclus dans leurs précédents albums par petites touches. Quoique pour celui-ci on peut parler de petites touches également car il n’y a pas de très grandes envolées aux guitares, du moins, pas mémorables, bien que “What Remains” commence à titiller les oreilles.

L’entrée en matière est superbe, intro elfique qu’on pourrait attribuer à Tolkien, petite douceur avant un tabassage dans les règles de l’art. “I Am the Godless Man” déboule et dézingue tout avec des blasts bien nourris à mettre en garde un épileptique quant à l’éventuelle poursuite de l’écoute de l’album. Carlo et sa batterie sont mis en avant et on est en droit de se demander si le gars ne va pas perdre un membre s’il continue de taper comme un bourrin sur ses fûts. Lucy domine toujours les textes de sa voix gutturale qui peut virer au growl profond des plus abjects, comme sur “Walking Dead”. Les riffs sont acérés et la basse, bien présente, finit de noircir un tableau pourtant déjà bien sombre. De cette avalanche de violence se font entendre de belles lignes de guitare, pas forcément dans la démonstration mais habilement exécutées et entêtantes, prenant le plus souvent à contre-pied l’agressivité des titres. Des parties de synthé tentent d’adoucir l’ensemble, comme sur “Till the Sun Is No Longer Black” ou “Warface”, mais sans y parvenir. La douceur n’est pas encore le point fort de MGC. Ce qui l’est cependant, c’est la trilogie dont “Overlord” est le centre, coincé entre deux morceaux semi-acoustiques. D’abord “Before the Dawn”, qui entame une invitation au voyage sur bruit de vagues, titre très aérien qui monte crescendo pour finir sur fond de fusillade, puis “What Remains” joué au piano qui monte en puissance sur une guitare qui offre de belles envolées.
Cet album possède ses petites surprises, comme “Warface” qui a une entrée explosive à peine adoucie par un synthé très vite expédié aux enfers par une déferlante de violence.

S’il n’y avait qu’un titre à retenir, ce serait “Red Blood on White Snow”, véritable vitrine de ce que MGC est capable de jouer.

Mechanical God Creation se maintient en bonne place dans un registre où la concurrence est rude avec The New Chapter qui combine brutalité, rapidité et technicité.

 

Tracklist :

01 The New Chapter (02:23)
02 I Am the Godless Man (03:46)
03 Till the Sun Is No Longer Black (05:24)
04 Walking Dead (pt.I) (03:33)
05 Before the Dawn (02:16)
06 Overlord (pt.II) (05:04)
07 What Remains (pt.III) (01:55)
08 Black Faith (04:12)
09 Dark Echoes (04:03)
10 Bow to Death (05:52)
11 Warface (05:10)
12 Red Blood on White Snow (04:16)

Site officiel
Facebook

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green