Morbid Angel – Kingdoms disdained

Le 16 janvier 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7,5/10.
Concernant Morbid Angel, je suis loin d’être un puriste. D’une, parce que je préfère les albums de l’ère Tucker à ceux où Vincent officie (même si j’aime énormément Illud Divinum Insanus), de deux, parce que j’ai trouvé qu’Heretic (2003) était un très bon disque alors que tous les articles que je lisais à l’époque le descendaient en flammes.

Retour en début de page

Dr. Living Dead! – Cosmic Conqueror

Le 16 janvier 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note de la Soilchroniqueuse (Bloodybarbie) : 8/10.
Ils n’ont même pas conquis la terre et ces thrashers suédois veulent déjà conquérir le cosmos ! Ça ne sera ni l’un ni l’autre pour cette fois-ci, mais peut-être qu’ils arriveront à conquérir tous les thrasheurs sur terre ? En tout cas ce qui est sûr c’est que l’album est le meilleur de ce qu’ils ont pu faire jusqu’à présent !

Retour en début de page

Trivium – The Sin and the Sentence

Le 15 janvier 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note de la Soilchroniqueuse (Bloodybarbie) : 8.5/10.
Comment transformer une croix rouge en un cœur ? C’est facile, faites de la merde pendant un bon moment puis sortez un super nouvel album et tous vos péchés seront pardonnés (d’ailleurs, ironiquement, l’album traite de ce sujet).

Retour en début de page

The Faceless – In becoming a Ghost

Le 15 janvier 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7,5/10.
Pour un groupe ayant plus de dix ans d’expérience, je ne pensais pas que la première chose que je me dirais en écoutant In becoming a Ghost est que cela ressemble à du Between the Buried and me. Ce n’est pas que cela me déçoit, j’apprécie ce groupe, mais j’espérais découvrir en The Faceless quelque chose de plus original.

Retour en début de page

Watain – Trident Wolf Eclipse

Le 14 janvier 2018 posté par Bloodybarbie

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 8,5/10

Ce nouveau Watain, je me suis plus mis à l’écouter par réflexe que par envie. En effet, j’avais beau déjà posséder trois de leurs albums (« Lawless Darkness », « Sworm to the Dark » et « The Wild Hunt »), force est d’avouer que je n’avais jamais été réellement convaincu par le Black Métal des Suédois. J’avais beau y reconnaître un tas de qualité, je ne sais pas pourquoi, j’avais du mal à accrocher.

Retour en début de page

Usnea – Portals into Futility

Le 14 janvier 2018 posté par Bloodybarbie

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7,5/10

Ce n’est donc pas Portals into Futility qui démentira cette vérité absolue : Relapse ne signe que des groupes excellents.

En seulement trois albums, les Américains d’Usnea sont parvenus à bien se faire connaître du milieu Doom. Il faut dire que leur approche à la fois Funeral, Noise et légèrement Postcore est une parfaite réussite, les compositions, aussi longues soient elles (de six à vingt minutes), n’étant jamais soporifiques.

Retour en début de page

Phantom 5 – Play II win

Le 13 janvier 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Metal Script) : 5,5/10.
Phantom 5 a sorti en octobre dernier son nouvel et deuxième album Play II Win qui confirme le style FM du groupe allemand, et on peut déjà lui appliquer les remarques que l’on fait aujourd’hui à quasi tous les groupes FM : c’est du déjà-entendu et re-réentendu !

Retour en début de page

Abysmal Grief – Blasphema Secta

Le 13 janvier 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 6,5/10.
L’introduction étant assez classique du genre pratiqué par Abysmal Grief, un mélange de Doom, de Black et d’influences Gothiques tel que le pratiquait Cultus Sanguine en un autre temps, je n’ai pas vraiment été surpris.

Retour en début de page

Tankard – Hymns for the Drunk

Le 12 janvier 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 6,5/10.
Sixième compilation pour nos Thrashers, sans compter les albums Live qui sont des Best of déguisés, cela commence à faire beaucoup à mon goût, d’autant qu’on en a eu trois en l’espace de six ans : Alcoholic Metal (2012), Oldies & goldies (2014) et donc ce Hymns for the Drunk.

Retour en début de page

Mallory – Sonora RF Part. II

Le 12 janvier 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Lusaimoi) : 9/10.
La première était sombre, celle-ci est éblouissante. Elle est presque son exact opposé, son négatif. Presque, car des fils de barbelés manquent et car ces feuilles automnales portées par le vent apportent une touche de couleur dans ce paysage noir, blanc et rouge. Deux signes qui en disent long.

Retour en début de page