Hatchet – Dying to exist

Le 22 juin 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7,5/10.
L’air de rien, le carré de thrashers californien formé en 2006, natif de la Bay Area, continue son petit bonhomme de chemin avec son quatrième album en dix ans et qui perpétue la bonne habitude d’Hatchet de nous sortir des albums plus que correct dans un style musical que bon nombre croient usé jusqu’à la moelle. N’exagérons rien non plus !

Retour en début de page

Glorior Belli – The Apostates

Le 22 juin 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 6,5/10.
A l’exception de O Laudate Dominus, je connais tous les Glorior Belli. Et The Apostates confirme ma tendance personnelle : plus les albums passent (le septième déjà), moins je les apprécie.

Retour en début de page

Hirax – Born in the Streets 1983-1984

Le 21 juin 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7,5/10.
Pour les plus anciens thrashers, Hirax ne date pas d’hier. Ce groupe, duquel seul le chanteur Katon W. de Pena est encore le seul membre originel, existe quand même depuis 1981, alors nommé L.A. Kaos, puis K.G.B. (Kids gone bad) avant de prendre le nom d’Hirax en 1984.

Retour en début de page

Profane Order – Tightened Noose of Sanctimony

Le 21 juin 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10.
Profane Order est un quatuor Canadien formé en 2015. Après un album, Marked by Malice, en 2016, ils sortent l’année suivante un EP, Tightened Noose of Sanctimony, qui se voit disponible en cassette ou sur BandCamp. C’est en 2018 que Krucyator Productions le réédite en CD avec en bonus le premier album.

Retour en début de page

Alphastate – The Grind

Le 20 juin 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Antirouille) : 6/10.
Alphastate, formation grecque, sort son deuxième album, The Grind, sous le label Sliptrick Records.

Retour en début de page

Madhouse – Metal or die

Le 20 juin 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7,5/10.
Malgré une formation il y a plus de trente ans, le groupe allemand Madhouse ne totalise guère plus de sept ans d’activité. Actif entre 1987 et 1990, le groupe splitte après avoir enregistré deux démos (Goin’ crazy en 1987 et 6-track Demo en 1989). C’est en 2014 que Madhouse se reforme et intègre en 2016 le chanteur Didi Shark (ex-Crystal Shark) qui côtoyait le guitariste Carsten Krekow dans Seven Seas. Et c’est en 2018 que sort ce Metal or die pour le moins sympathique.

Retour en début de page

Entropy zero – Mind Machine

Le 19 juin 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Quantum) : 9/10.
Il y a des moments dans la vie où on ne peut expliquer nos choix. « Le cœur a ses raisons que la raison ignore » dit le proverbe, et il s’applique à n’importe quelle circonstance. Dans ma courte expérience de chroniqueur, c’est la première fois qu’un CD que je destinais à mes collègues a suscité en moi tant de curiosité, au point de finir par craquer et de l’écouter. Pourtant, Entropy zero n’est pas un mécène du Metal, ce serait même plutôt le contraire ! Jeune groupe d’Angers mêlant, selon leur description, de la Cyber Music et du Rock/Metal, Mind Machine constitue leur premier ouvrage.

Retour en début de page

Blackslash – Lightning strikes again

Le 19 juin 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10.
Blackslash est l’archétype du groupe allemand qui cherche à tout prix à perpétuer un “true” Heavy Metal on ne peut plus classique qui ne laisse place à aucune surprise sinon celle d’être particulièrement bon. Très franchement, le quintette formé en 2007 et qui n’a jamais changé de line up nous propose un catalogue de dix titres qui n’auraient vraiment pas fait tâche dans la première moitié des eighties.

Retour en début de page

Geisterwald – Geisterwald

Le 18 juin 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7,5/10.
Un quart d’heure et puis s’en vont ! Il est parfois difficile de se faire en si peu de temps une idée de la qualité d’un groupe qui sort son premier EP de cinq titres dont une démo, mais là, il faut reconnaitre que c’en est bluffant. A peine un an d’existence et le duo helvétique nous colle déjà une belle surprise entre les oreilles. Et en Allemand s’il vous plait ! Surprenant pour une formation Genevoise qui, rappelons-le, est à la base francophone.

Retour en début de page

Varsovie – Coups et blessures

Le 18 juin 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 9/10.
Cela faisait quand même un bon moment que j’entendais parler de Varsovie, toujours en termes élogieux, mais peut-être avais-je jusqu’alors trop peur d’être déçu pour tenter l’écoute. Cependant, le fait de savoir que Coups et blessures était sorti chez Sundust Records, notamment connu pour avoir en ses rangs les excellents Mütterlein, finit par me convaincre. Et pour résumer mon sentiment en une seule phrase : j’adore ce disque.

Retour en début de page