Communication de nos partenaires
1 avril 2018

ShadowKeep – ShadowKeep

par Bloodybarbie
shadowkeeper

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9/10 

Formé en 1999, on ne peut pas dire que ShadowKeep inonde le marché du disque avec le nombres d’albums qu’ils sortent puisque cette nouvelle offrande éponyme n’est que le quatrième full length du groupe, mais que ce soit leur premier EP (ShadowKeep en 1999), puis Corruption within (2000), A Chaos Theory (2002) et The Hourglass Effect (2008), ils ont toujours pratiqué un Power Metal un rien progressif qui les a fait se ranger aux côtés de pointures du genre comme Crimson Glory, le Queensÿche de la grande époque ou Fates Warning. C’est dire la qualité du groupe.

Lire l'article
0 Commentaires
6 mars 2018

Öblivïon – Resilience

par Willhelm von Graffenberg
oblivion

Note du SoilChroniqueur (Metal Script) : 7/10.
S’il y a un style qui à tendance à s’épuiser ces derniers temps, c’est bien le Power, style qui m’est pourtant très cher ! Il faut dire qu’il fait partie de ces mouvements bien (trop) stéréotypés dont il est difficile de briser les codes sans pour autant changer l’étiquette des principaux intéressés. Et Öblivïon ne déroge pas à la règle.

Lire l'article
0 Commentaires
22 février 2018

Mad Hatter – Mad Hatter

par Willhelm von Graffenberg
Mad-Hatter

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 8/10.
Avec l’album Mad Hatter de… Mad Hatter, je retrouve une marotte d’antan, une madeleine proustienne réactualisée… Oui, un Petit Lu moelleux, en somme.

Lire l'article
0 Commentaires
30 janvier 2018

Victorius – Dinosaur Warfare – Legend of the Power Saurus ...

par Willhelm von Graffenberg
victorius

Note du SoilChroniqueur (Quantum) : 8/10.
Quand on a entre les mains Dinosaur Warfare – Legend of the Power Saurus, la première chose qui nous passe par la tête est une réaction du genre « Mais… Mais… Qu’est-ce que c’est que ce bordel ??? ». Rarement CD ne m’a causé autant de surprise teintée d’incompréhension et d’une irrépressible envie de rigoler.

Lire l'article
0 Commentaires
1 décembre 2016

Athorn – Necropolis

par Bloodybarbie
athorn

Note du Soilchroniqueur (ShaK) : 8/10

Après un premier EP « Livable Hatred » sorti en 2009, et un premier album « Phobia » sorti en 2010, il aura fallu attendre 6 ans pour que les teutons de Athorn sortent ce « Necropolis ». Qualifiant eux-mêmes leur musique de « Metal symbiotique » (à leurs début) en raison des multiples influences de chacun des membres, qu’en est-il réellement ? Éléments de réponse.

Le concept de l’album est orienté autour d’un doomsday-like, celui d’une météorite touchant la terre et transformant ses habitants en morts-vivants. Vous en conviendrez, pour la joie et la douceur de vivre vous repasserez plus tard.
Bon, un concept c’est bien, mais musicalement ça donne quoi ? Force est de constater que Athorn oscille entre un Thrash, un Power et un Death Mélodique de bonne facture. De là à dire qu’ils repoussent les limites de chacun des styles précités, il n’y a qu’un pas que je ne franchirais pas. Pourquoi me demanderez-vous ? Tout simplement car Athorn, malgré ses qualités musicales indéniables se garde bien de prendre des risques.

Lire l'article
0 Commentaires
23 novembre 2016

Vänlade – Wayward sons-Masters of time vol. I ...

par Bloodybarbie
vanlade

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7/10

Pour ceux qui n’ont jamais encore eu l’occasion de jeter une oreille sur Vänlade, c’est le moment.
Quintet formé en 2006 autour du guitariste Zach “Vänlade” Coffey – qui a un temps tenu la guitare au sein de Hatchet en live – et du chanteur Brett “Blackout” Scott, le groupe a sorti deux démos en 2007 et 2010 avant que, en 2012, nous arrive un premier album “Iron Age”, puis “Rage of the Gods” trois ans plus tard après un changement de guitariste et de batteur.
C’est cet automne que sort cet EP de six titres “Wayward Sons – Masters of Time vol. I” composé de cinq reprises à la sauce Vänlade, à savoir un bon power metal typiquement US façon Manowar, Vicious Rumors ou autre Helstar.

Lire l'article
0 Commentaires
25 octobre 2016

Myriad Lights – Kingdom of Sand

par Bloodybarbie
myriad-lights

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 5/10

Vous êtes-vous déjà tapé une barre à imaginer (voire imiter, pour les fans de Didier Gustin) des chansons interprétées par un autre chanteur que l’original, toujours plus improbable. Je ne parle pas de ces gens qui se prennent au sérieux pour faire des compilations « en hommage » (disent-ils), tous sortis de télé-crochets qu’ils ont gagné davantage par leur physique avantageux que par leur talent. Nooon, je parle de versions complètement absurdes, comme « Je t’aime moi non plus » qui serait chantée par Claude François, « Belle » qui serait beuglée en trio par Johnny, Eddy et Dick, d’« Allumer le feu(j) » qui serait aboyée par Le Pen (n’est paaas ?)… Avec Myriad Lights et leur second album Kingdom of Sand, on se trouve un peu dans ce cas de figure – pas celui avec Le Pen, mais de chanteurs improbables sur des chansons incompatibles.

Lire l'article
0 Commentaires
11 octobre 2016

Iron Mask – Diabolica

par Bloodybarbie
Iron Mask

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 8.5/10

Un groupe qui porte à la fois le nom d’un vilain (mineur, certes, mais quand même) présent dans l’univers DC et celui de Marvel, mais également le surnom de celui qui fut présumé être le frère jumeau de Louis XIV emprisonné à la Bastille (parce que, comme pour le Highlander, « il ne peut en rester qu’un »), forcément, ça va attiser ma curiosité. Mais c’est surtout en lisant dans la fiche de présentation l’étiquette « Power Metal » que mon envie d’en savoir plus va se mettre en marche. C’est parti donc pour les 75 minutes de Diabolica, 6ème album d’Iron Mask.

 

Lire l'article
0 Commentaires
10 octobre 2016

Sonata Arctica – The Ninth Hour

par Bloodybarbie
Sonata Arctica

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 7/10

Mail envoyé au SAV :

« Madame, monsieur,

Je vous envoie ce courrier pour vous signaler mon mécontentement suite à l’acquisition du dernier I-phone 7.

Auparavant, je me contentais nettement de mon Nokia 3210, mais il a fallu que je passe à des modèles plus récents, plus modernes, puisque vous – votre système, sans vous viser particulièrement et directement – avez tout fait pour rendre incompatibles les formats qui me suffisaient nettement : un téléphone pour téléphoner, c’était un peu son utilité première, le reste n’étant qu’accessoire. J’ai cependant fini par me prendre au jeu, en installant justement des jeux ; ce n’était pas indispensable mais distrayant, tant qu’ils ne me coutaient rien. Idem pour diverses applications qui surchargeaient inutilement ma mémoire vive, mais n’étaient d’aucune utilité pour moi et impossibles à désinstaller. Mais admettons…

 

Lire l'article
2 Commentaires
8 octobre 2016

Geezer – Plastic Planet

par Bloodybarbie
geezer

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 8/10

Tu as jeté un œil à la composition de la formation ? Si ça ne te parle pas, c’est que tu es un peu ignare sur les bords mais ce n’est pas grave, ça se soigne très bien, déjà en écoutant Geezer, également connu sous les noms G//Z/R et GZR, soit le projet solo Power Métalde Geezer Butler, que je ne m’abaisserai pas à présenter.
En 1995, Machine Head vient de sortir le monstrueux « Burn My Eyes », Pantera botte les culs avec son titanesque « Far Beyond Driven» et le père Butler, pas en reste, vient prouver à la terre entière qu’en matière de Métal, il est sérieusement à la pointe. Accompagné par Burton C. Bell qui n’a jamais aussi bien chanté (et je pèse mes mots, le trouvant insupportable dans Fear Factory, même sur «Soul of a New machine »), le mec balance un des albums les plus pesants de cette année-là (dédicace à Claude) avec un Deen Castronovo et Pedro Howse que l’on n’attendait pas vraiment dans ce registre Power Metal.

Lire l'article
0 Commentaires