Communication de nos partenaires

Rhapsody Of Fire – The Eighth Mountain

Le 16 mai 2019 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Giacomo Voli - Chant
  • Alex Staropoli - Claviers
  • Roby De Micheli - Guitares
  • Alessandro Sala - Basse
  • Manu Lotter - Batterie

Style:

Power metal

Date de sortie:

22 février 2019

Label:

AFM Records

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar) : 6/10

Un roi continue de se battre jusqu’au bout pour la défense de son royaume.

Rhapsody Of Fire est la formation tenue d’une main de fer dans un gant clouté par Alex Staropoli le claviériste qui, depuis le départ de Fabio Lione en 2016, essaye de préserver son titre de seigneur du power metal.

Ce sixième opus de la formation, The Eighth Mountain, aiguise donc une nouvelle fois notre curiosité. Il faut dire que les Italiens ont été capables des meilleures choses (sans parler de la première période antérieure à « Of Fire »). From Chaos To Eternity est une véritable bombe atomique avec le recul, mais il eut aussi des déceptions comme Dark Wings Of Steel.

Nous nous retrouvons donc avec une nouvelle bataille, un peu d’appréhension, une victoire ? Une défaite ?

 

Et bien ce nouvel opus tient relativement bien la route, il est vrai que la voix de Giacomo Voli n’a pas la puissance de son prédécesseur, mais n’essayant pas de le grimer, il arrive à nous captiver dans la douceur des mélodies « Seven Heroic Deeds » ou « White Wizard ». On retrouve aussi une production en béton, qui fait aussi la force de Rhapsody depuis sa création, des claviers toujours puissants et très bien maniés qui nous emmènent avec eux aussi forts qu’une cavalerie lourde, mais tout aussi doux que la main de l’infirmière qui nous soigne, comme pour un « Warrior Heart » qui ne peut que ravir les fans de la belle période du groupe.

Que serait Rhapsody sans les guitares? Sans ses soli aussi tranchants que la double lame du Roi. Bien que maintenant elle ne soit plus assez puissante pour trancher le corps d’un dragon, elle arrive quand même à percer quelque cuirasse « Clash Of Times » C’est peut être ce qui fait le plus défaut sur cet album c’est que Roby De Micheli n’a peut être pas assez de place pour s’exprimer car il est possible que les compositions ne lui permettent pas de se montrer pleinement (il ne faudrait pas que le chevalier charge avant le seigneur).

Au final, ce The Eighth Mountain est quand même une victoire, pas aussi écrasante qu’avant, mais ce qui compte c’est d’avoir réussi. Les amateurs aimeront sûrement, les fans du début auront peut être un pincement en voyant leur seigneur perdre sa force, mais ceux qui n’ont pas assisté aux premiers combats ne verront qu’un grand roi qui vient avec force de faire gagner son armée.

Même si la fougue n’est plus là car le territoire est conquis, et qu’il ne reste plus qu’à se défendre. Le roi Rhapsody arrive encore à repousser ses adversaires.
Vainqueur encore mais affaibli.

 

Tracklist :
1. Abyss of Pain
2. Seven Heroic Deeds
3. Master of Peace
4. Rain of Fury
5. White Wizard
6. Warrior Heart
7. The Courage to Forgive
8. March Against the Tyrant
9. Clash of Times
10. The Legend Goes On
11. The Wind, the Rain and the Moon
12. Tales of a Hero’s Fate

Facebook
Site officiel

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green