Communication de nos partenaires
11 septembre 2017

John Frum – A Stirring in the Noos

par Willhelm von Graffenberg
john frum

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 8,5/10.
John Frum, c’est LA sensation de l’année. Pensez donc ! Une association entre Liam Wilson (The Dillinger Escape Plan, Starkweather) et Derek Rydquist (The Faceless), c’est inespéré, surtout que T.D.E.P. tire sa révérence…

Lire l'article
0 Commentaires
7 septembre 2017

Chthe’ilist – Le dernier Crépuscule

par Willhelm von Graffenberg
Chthe’ilist

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 6,5/10.
Chthe’ilist avait fait sensation l’année dernière avec son premier album « Le dernier Crépuscule », directement sorti chez Profound Lore Records. C’est canadien, ça joue du Death Métal, a priori c’est une bonne pioche que l’on peut écouter les yeux (mais pas les oreilles) fermées.

Lire l'article
0 Commentaires
2 septembre 2017

Bolt Thrower – Those once loyal

par Bloodybarbie
bolt thrower

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 8,5/10

Le dernier album studio de Bolt Thrower, je me sens obligé d’en dire un mot, juste histoire de rappeler éventuellement aux jeunes oreilles qui traînent par là qu’il y a eu une vie avant leurs groupes fétiches et, pour les plus anciens, combien ce « Those once loyal » était énorme.

Lire l'article
0 Commentaires
3 août 2017

Father befouled – Desolate Gods

par Willhelm von Graffenberg
father befouled

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7/10. Déjà le quatrième album pour les Américains de Father befouled mais je ne découvre qu’aujourd’hui grâce à ce « Desolate Gods », et je dis bien « grâce à » et non pas « à cause de », cela a son importance.

Lire l'article
0 Commentaires
31 juillet 2017

Entrails – World Inferno

par Willhelm von Graffenberg
entrails

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 6/10.
A chaque nouvel album d’Entrails, je me fais avoir. Toujours attiré par le nom, les pochettes moches et la réputation des Suédois, je plonge dans ce « World Inferno » donc. Pour une nouvelle noyade.

Lire l'article
0 Commentaires
30 juillet 2017

Vallenfyre – Fear those who fear Him

par Willhelm von Graffenberg
vallenfyre

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7,5/10.
Je pense qu’il est inutile de présenter les membres qui composent Vallenfyre, aussi vais-je directement m’intéresser à ce troisième album, « Fear those who fear Him », et me réjouir que ce projet ne soit pas éphémère.

Lire l'article
0 Commentaires
22 juillet 2017

Voids of Vomit – Ritval Expiation

par Willhelm von Graffenberg
voids of vomit

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 5,5/10.
S’il est vrai que cette récente réédition de l’EP de 2016 bénéficie d’une plus belle pochette et de quatre titres bonus, cela n’en fait pas pour autant un produit d’un très grand intérêt.

Lire l'article
0 Commentaires
16 juillet 2017

Gruesome – Fragments of Psyche

par Willhelm von Graffenberg
gruesome

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7,5/10.
C’est vrai que j’aurais préféré un nouvel album, surtout si les prochaines compositions sonnent aussi bien que « Fragments of Psyche », mais il va falloir prendre son mal en patience avec cet EP qui contient tout de même sept titres.

Lire l'article
0 Commentaires
3 juillet 2017

Gods Forsaken – In a Pitch Black Grave

par Willhelm von Graffenberg
gods forsaken

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7,5/10

Alors ça c’est bien pupute. Parce que moi, lorsque j’ai lu « Gods Forsaken », j’ai de suite pensé à God Forsaken, LE God Forsaken, un groupe de Doom Death qui avait bercé ma jeunesse de la plus belle des manières dans les années 90.

Lire l'article
0 Commentaires
7 juin 2017

Cadaver Disposal – Transformatio Mundi

par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 6,5/10

J’avais complètement oublié que je possédais « Signum Gloriae » (2010), la première et unique démo des Allemands de Cadaver Disposal. Et comme « Transformatio Mundi » me convainc que très moyennement, je me la suis réécouté. On avait alors affaire à un gros Death Métal des familles, simple mais efficace, du travail honnête en quelque sorte. Alors que ce nouvel album, je ne sais pas ce qu’il s’est passé entre temps, mais une cochonne n’y retrouverait pas ses petits (je ne me souviens plus de l’expression exacte).

Lire l'article
0 Commentaires