Communication de nos partenaires
Tsuriai

Après sa première trilogie, dont With decay… And no Compassion et Songs for… Glasgow (oui, j’ai loupé I Am the Noise… You’re my Silence, mais il vaut tout aussi le coup) avaient été chroniqués chez nous, Domino & the Ghosts sort un nouvel EP aujourd’hui. Intitulé Tsuriai, il est le premier d’une nouvelle trilogie.
Il comprend […]

Lire l'article
0 Commentaires
1 décembre 2016

Drenaï – Nadirs

par Bloodybarbie
drenai

Note du SoilChroniqueur (Erikillmister) :8/10

Un peu de douceur dans ce monde de brutes ! Voici la nouvelle (et surprenante !) production des rouennais de Drenaï. Si les normands nous avaient habitués à un folk metal à la fois costaud et raffiné, ils reviennent cette fois à la charge avec quelque chose de très différent, sous la forme d’un 5 titre concept entièrement acoustique.

Basé comme à l’accoutumée sur l’univers héroic-fantasy de l’écrivain David Gemmell, nous allons nous embarquer au fil de ce Nadirsvers un incroyable voyage initiatique où la beauté n’aura de cesse que de côtoyer l’émotion.

Lire l'article
0 Commentaires
23 novembre 2016

Vänlade – Wayward sons-Masters of time vol. I ...

par Bloodybarbie
vanlade

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7/10

Pour ceux qui n’ont jamais encore eu l’occasion de jeter une oreille sur Vänlade, c’est le moment.
Quintet formé en 2006 autour du guitariste Zach “Vänlade” Coffey – qui a un temps tenu la guitare au sein de Hatchet en live – et du chanteur Brett “Blackout” Scott, le groupe a sorti deux démos en 2007 et 2010 avant que, en 2012, nous arrive un premier album “Iron Age”, puis “Rage of the Gods” trois ans plus tard après un changement de guitariste et de batteur.
C’est cet automne que sort cet EP de six titres “Wayward Sons – Masters of Time vol. I” composé de cinq reprises à la sauce Vänlade, à savoir un bon power metal typiquement US façon Manowar, Vicious Rumors ou autre Helstar.

Lire l'article
0 Commentaires
10 août 2016

Dog’N’Style – Pub’s Calling ...

par celtikwar
dog

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar):9/10

Quoi y’ a un groupe de Heavy Français qui sort un nouvel opus ?
Quoi c’est un groupe que Soilchronicles avait déjà chroniqué et aimé.
Quoi en plus l’album s’appelle  » L’appel du Comptoir »
Bin tu peux être sur qu’on va adorer !

Lire l'article
1 Commentaires
14 juin 2016

Dystonia – World Wide War

par Bloodybarbie
Dystonia

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 8.5/10

Réflexion de Philoraptor : si l’utopie est l’idéal d’un monde qui rechercherait le bonheur de tous ses membres et la dystopie celui du malheur, la même chose fonctionne-t-elle en musique pour la dystonie ? Une volonté de créer un monde sans musicalité ? Une chose est sure : les évènements annonciateurs prônés par World Wide War de Dystonia n’ouvrent pas sur des jours meilleurs, sur fond de sirène d’alarme et de pulseur de cardiogramme.

Lire l'article
0 Commentaires
2 juin 2016

Abysse – I am the Wolf

par Lusaimoi
Abysse

Note du Soilchroniqueur (Lusaimoi) : 9/10

Je me rappelle de la première fois qu’on m’a parlé d’Abysse. C’était une ancienne chroniqueuse de Soil, et à l’époque, je pensais à un petit groupe local – le truc sympa, qui possède une jolie communauté de fans principalement composée d’amis ou de connaissances. Je lui ai répondu que je ne connaissais pas et j’en étais resté là. Mais depuis, je n’ai pas cessé d’en entendre parler. Pour la qualité de leurs productions, dont leur premier album En(d)grave, leurs shows et parce que Jérémy, leur bassiste, est très impliqué dans la promotion de formations (et des bonnes choses, il m’en a fait découvrir) et l’organisation de concerts.

Lire l'article
0 Commentaires
29 avril 2016

Moke’s – EP

par Lusaimoi
mokes

Note du Soilchroniqueur (Lusaimoi) : 8/10

Récemment, j’ai lu un article dont l’introduction parlait de la vague du vintage. Cet article nous citait plusieurs types de créateurs. Il y a ceux qui ne font que profiter de la mode sans chercher à en comprendre les bases, imposteurs livrant des plats sans saveur, il y a ceux qui éprouvent un amour sincère pour les vieux pots, mais qui ne parviennent qu’à les imiter sans réel talent et sont donc condamnés à rester dans l’ombre – à moins qu’un plan marketing bien huilé ne vienne s’en mêler –, et puis, il y a aussi ceux qui aiment vraiment le style, qui le comprennent et parviennent à apporter leur pierre à l’édifice. Il n’est pas forcément question d’expérimentations, mais d’appropriation.
Bien sûr, vous l’aurez compris, Moke’s, fait partie de la dernière catégorie.

Lire l'article
0 Commentaires
7 avril 2016

The Real Mac Coy – In the Distance

par Lusaimoi
The Real Mac Coy

Note du Soilchroniqueur (Lusaimoi) : 7/10

Je sais que beaucoup de gens négligent la scène locale. N’y trouvant pas tout le spectacle que l’on peut voir aux concerts des « gros groupes ».
Alors oui, ça peut se comprendre. On peut préférer la sécurité, rester bien au chaud dans son petit confort, avec l’assurance de regarder un show bien huilé que vient souligner un bon jeu de lumières, dans une grande salle. Oui, je peux le comprendre, car moi aussi, j’aime ça, mais aussi parce que les jeunes formations du coin n’ont pas l’assurance scénique que leurs ainés ont acquise au fil des années et des tournées, parce qu’ils ne jouent que trop rarement sur de belles scènes avec un vrai jeu de lumières. Oui, tout cela est vrai.

Lire l'article
0 Commentaires
14 mars 2016

Equinox – The Cry Of Gaia

par Bloodybarbie
equinox

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar) : 8/10

Equinox est une formation française existant depuis peu et c’est la rencontre de grands noms de la scène Metal, on retrouve Inophis à la guitare, membre deGuitare ProFarida Guitars etc. (il faut quand même souligner qu’il s’est occupé de l’écriture, la composition et la production complète de l’album) ; mais aussi la partie rythmique de Satan Jokersavec Pascal Mulot (bassiste) et Aurel Ouzoulias (batteur), et c’est Emmanuel Creis (Shadyon) qui occupe le poste de chanteur. Tant de beau monde réuni ne pouvait aboutir qu’à un beau résultat.

Lire l'article
0 Commentaires
10 mars 2016

Mezcla – Metalmorfosis

par Bloodybarbie
mezcla

Note du SoilChroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 8/10

Préparez-vous à entrer dans l’arène – et pas la reine, même s’il arrive qu’on bourre l’arène dans le sud quand on Bourg-la-Reine dans le centre – revêtez vos plus beaux oripeaux, dégainez votre muleta et vos banderilles, Mezcla et son Death Metal teinté de flamenco entre en piste avec son 4ème album, Metalmorfosis.

Les auxerrois – oui, attention : ne pas confondre avec le groupe rouennais de même patronyme, mais qui joue dans un tout autre genre – ont cette particularité de, bien que n’étant pas d’une région influencée par la culture ibérique, proposer des morceaux – quasi – totalement en espagnol (on excepte sur cet album un titre, « L’usurpateur »).

Lire l'article
0 Commentaires