Metallian Productions présentent…

Le 10 juillet 2017 posté par Metalfreak
metallian prod

Du lourd, du lourd et du lourd à Grenoble

Retour en début de page

Fractal Generator – Apotheosynthesis

Le 27 juillet 2017 posté par Bloodybarbie
Fractal Generator

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 6,5/10

Initialement sorti en 2015, Everlasting Spew Records réédite ce premier album des Canadiens de Fractal Generator : « Apotheosynthesis ». Une fois que j’ai dit ça, je n’ai rien dit, ou presque. Qui connaît ce groupe ? Qui s’intéresse aux sorties de ce label ? A la limite, le seul fait que le groupe soit canadien devrait déjà vous donner envie d’y jeter une oreille tant j’ai l’impression qu’absolument tout ce qui vient de ce pays est de qualité.

Retour en début de page

Morfin – Consumed by Evil

Le 27 juillet 2017 posté par Bloodybarbie
Morfin

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 8,5/10

J’évoquais récemment le cas Morfin en traitant le dernier EP de Gruesome et je faisais remarquer, non sans une certaine clairvoyance pleine de fatuité, que Morfin était probablement (avec Skeletal Remains bien entendu), l’une des meilleures incarnations du Death Métal tel que le pratiquait Death à la fin des années 80. Vous avez suivi ?

Retour en début de page

Diana rising – Stars can’t shine without Darkness ...

Le 26 juillet 2017 posté par Willhelm von Graffenberg
diana rising

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 7/10.
Avec Stars can’t shine without Darkness, Diana rising frappe fort, égalant de manière confondante des grosses productions de Metalcore

Retour en début de page

Neige et Noirceur – Verglapolis

Le 26 juillet 2017 posté par Willhelm von Graffenberg
neige et noirceur

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 8,5/10.
Même s’il est encore un peu tôt pour commencer à distribuer les prix, je mets d’emblée « Verglapolis » de Neige et Noirceur sur le podium des disques (cassette ici) les plus flippants de l’année. En soi, ça devrait vous suffire pour l’écouter.

Retour en début de page

Skritikall – Draft

Le 24 juillet 2017 posté par Willhelm von Graffenberg
SCRITIKALL-_Draft

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 8/10.
Bien… Maintenant que j’ai toute votre attention, on va pouvoir discuter de Draft, 2ème EP de Skritikall.

Retour en début de page

Abandonned by Light – Melancholia

Le 24 juillet 2017 posté par Willhelm von Graffenberg
abandoned by light

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7/10.
Le père Karhmul, il a beau être tout seul et actif depuis à peine quatre ans, je suis bluffé par le nombre de démos, splits et autres EP qu’il a déjà sorti, sans compter ses quatre albums, « Melancholia » étant le dernier en date.

Retour en début de page

Raptor King – Dinocalypse

Le 22 juillet 2017 posté par Willhelm von Graffenberg
dinocalypse-cover

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 5/10.
Le logo « Parental Advisory : Explicit Content » est-il (encore) un gage de qualité ? Vous avez quatre heures !

Retour en début de page

Voids of Vomit – Ritval Expiation

Le 22 juillet 2017 posté par Willhelm von Graffenberg
voids of vomit

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 5,5/10.
S’il est vrai que cette récente réédition de l’EP de 2016 bénéficie d’une plus belle pochette et de quatre titres bonus, cela n’en fait pas pour autant un produit d’un très grand intérêt.

Retour en début de page

Rock Goddess – It’s more than Rock and roll

Le 21 juillet 2017 posté par Willhelm von Graffenberg
rock goddess

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7,5/10.
Je suis surpris ! Voilà un EP que n’aurait normalement pas loupé notre Celtikwar lorsque j’ai donné la liste des albums et EP à chroniquer. Je le lis d’ici, le Celte : “un bon vieux groupe de heavy metal féminin, ça vous dit ?” Et il nous aurait vanté les qualités de ce trio enfin reformé à grands renforts de “Elles sont booooonnnes (musiciennes, hein, on est d’accord ?)” à raison d’une fois par morceau !

Retour en début de page

Pure – J’aurais dû

Le 21 juillet 2017 posté par Willhelm von Graffenberg
pure

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 8/10.
Quatre albums, dont deux pour la seule année 2014, en à peine trois ans d’existence : Ormenos a des choses à nous dire…

Retour en début de page