Communication de nos partenaires

Ted Nugent – Shut up and jam !

Le 2 septembre 2014 posté par celtikwar
Shut Up and Jam

Note du Soilchroniqueur (Metalfreak):8/10

 

66 balais au compteur quand même, le Gonzo !
Quatorzième album solo après le « Love grenade » sorti déjà en 2007 et hormis un live « Ultralive ballistic rock » l’an dernier, les fans commençaient tout doucement à s’impatienter.
Autant dire, à l’écoute de cette nouvelle petit bombe, qu’il a encore bien la santé, le gaillard.

Bref, son fameux « If it’s too loud, you’re too old » ne semble pas (encore) le concerner.
Toujours prompt à nous sortir des albums bien (hard) rock ‘n’ roll tout comme il faut.

 

Retour en début de page

Belphegor – Pestapokalypse VI

Le 2 septembre 2014 posté par celtikwar
belphegor

Note du Soilchroniqueur ( Arno) : 7/10

 

J’ai toujours vu en Belphegor une version crade de Behemoth, raccourci peut-être un peu hâtif mais qui a le mérite de bien situer musicalement ces « ambassadeurs de l’Enfer » qui chantent pour le Diable. Un programme certes peu original mais qui a le mérite de tenir systématiquement ses promesses.

 

Retour en début de page

Sylak Open Air 2014 – Jour 1

Le 1 septembre 2014 posté par Lusaimoi
Sylak
La première édition du Sylak avait pas mal surpris son monde, dans le coin. Un festival Metal, avec une jolie programmation (certes principalement française, voire régionale, mais quand même bien belle), à Saint-Maurice de Gourdans, on ne s’y attendait pas. Et cette première édition aura eu assez de succès pour qu’on nous en annonce une deuxième.
Et si je n’ai pu assister aux deux suivantes, je les ai quand même suivies de loin, en étant de plus en plus impressionné par les noms présents sur les affiches. C’est donc tout naturellement que j’ai profité de mes vacances cette année pour venir assister à la quatrième édition.
Retour en début de page

Mind Snare – Ancien cults supremacy

Le 1 septembre 2014 posté par Metalfreak
mind share

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7/10


Lui, il n’a jamais abandonné la partie.
Le guitariste Chris Benso a fondé son groupe sous le nom de Satan’ Slaughter en 1989 pour le rebaptiser Chemiotherapy en 1991, puis Mind Snare (titre d’un morceau de Napalm Death sur « Harmony corruption ») en 1992.
Une carrière marquée par six demos, trois EP, un split (avec Worstenemy), une compilation, , des premières parties avec des monuments comme Vader, Malevolent CreationSuffocation ou Kreator, quelques changements de line up et voici ce « Ancient cults supremacy » qui se trouve être le quatrième album de cette formation.

 

Retour en début de page

Behemoth – Ezkaton

Le 1 septembre 2014 posté par celtikwar
Ezkaton+EP+Behemoth+2008++Ezkaton

Note du Soilchroniqueur (Arno):7/10

 

 

Des EP de la qualité d’Ezkaton, j’en demande tous les jours. De l’inédit, du live, des reprises, tous les ingrédients sont réunis pour passer un bon moment. Déjà, on se fait sauvagement agressé par « Chant For Ezkaton 2000 e.v. » et son riff hyper entraînant puis bloqué la respiration, écrasé par un « Qadosh » violent et sans répit.

 

Retour en début de page

Existance – Steel alive

Le 29 août 2014 posté par Metalfreak
Existance

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8,5/10


Attention talent !

Dans la série “les chiens ne font pas des chats”, je vous présente Existance, quatuor Picard fondé en 2008 qui a sorti une première demo de quatre titres en 2010, une deuxième « Existance » l’année suivante et c’est cette année qu’ils nous proposent leur premier album « Steel alive » sorti au printemps dernier. Un changement de la moitié du line up en 2012 – le guitariste et le batteur – et voici ce qui semble être pour eux le line up idéal.

Pour les avoir vus au début 2012 en ouverture du PMFF 4e du nom (http://www.soilchronicles.fr/reports/pmff-2012-08-01-2012-paris-divan-du-monde), ils m’avaient déjà bien convaincu…

Retour en début de page

Caliban – Ghost Empire

Le 29 août 2014 posté par Homer Fry
caliban

Note du SoilChroniqueur (Homer_Fry) : 7/10


Caliban est un groupe metalcore allemand fondé en 1997. C’est le genre de groupe très productif avec 9 albums en 15 ans, la plupart avec un ou deux ans d’écart avec le précédent, ce qui est plutôt rare dans ce style. Ils sont également dans les charts allemand depuis The Undying Darkness (2006), arrivant même cette année dans le top 10 avec une septième place avec Ghost Empire.

Retour en début de page

Abinaya – Beauté païenne

Le 29 août 2014 posté par Metalfreak
Beaute Paienne

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9/10


C’est l’histoire d’un coup de cœur.
Un coup de cœur à la fois artistique et humain.
Abinaya, j’en ai entendu parler pour la première fois lorsque je les ai vus jouer à Grenoble, en novembre 2011 avec entre autres Urgent et les excellents Amon Sethis (http://www.soilchronicles.fr/reports/cold-lands-urgent-abinaya-amon-sethis-grenoble-drakart-03-11-11).
J’avoue que ce soir-là, ils m’avaient impressionné.
Suffisamment pour que je m’achète leur album « Corps » (2009) après leur show et que je passe un bon moment à discuter avec eux après leur concert : la rencontre avec ces quatre personnes aussi riches humainement qu’artistiquement a été un pur régal.

Retour en début de page

Hellfest 2014 : Galerie photos Temple Stage !

Le 26 août 2014 posté par Metalfreak
28 Tsjuder 22
Régulièrement pendant le mois d’août, on va parler du Hellfest. Quelques membres de Soil Chronicles y étaient, accrédités ou non, et ont eu envie de partager ce qui a été pour eux un grand moment.

Aujourd’hui, place à Metalfreak qui nous raconte son festival en images sur un thème bien précis : aujourd’hui, les groupes de black metal de la Temple stage !

 

Avec Order Of Apollyon, Impiety, Gehenna, Watain, Temple Of Baal, Borgne, Tsjuder, Gorgoroth, Azziard, Heretic et 1349 !!!

 

Entre coups de cœur musicaux, coups de soleil et coups de fatigue…

Retour en début de page

Amon Sethis – The Final Struggle

Le 26 août 2014 posté par celtikwar
Amon-Sethis-The-Final-Struggle

Note de la SoilChroniqueuse (Bloodybarbie) : 7.5/10

 

L’évolution fulgurante et explosive de l’univers metal, qui dépasse même les lois d’expansion d’un univers prédites par les théoriciens, fait qu’il devient de plus en plus difficile de sortir du lot et de se faire remarquer. Certains y arrivent mieux que d’autres et les grenoblois Amon Sethis fait partie de ces groupes français qui se démarque de par leur musique aux mélodies orientales et leurs concepts albums récurrents autour d’une des plus grandes civilisations

 

Retour en début de page