Communication de nos partenaires

Hellfest: Running Order

Le 9 mars 2015 posté par celtikwar
11025676_10152693879657536_7606274401806360063_n

Voici le Running Order officiel du Hellfest 2015.

 

Retour en début de page

EXCLU : Just…Die, le nouvel album de GODISDEAD ...

Le 7 avril 2015 posté par SoilAdmin
Godisdead-2014-COVER-1

Formé au début de l’an de disgrace 2008 et originaire de la région Provence Alpes Côte d’Azur, *GODISDEAD* s’apprête à sortir son troisième album  » *JUST… DIE* « .

Retour en début de page

Agnostic Front – The American Dream died

Le 30 juin 2015 posté par Bloodybarbie
Agnostic Front

Note de la SoilChroniqueuse (Bloodybarbie) : 7.5/10

Amis coreux, les piliers du hardcore sont de retour cette année avec un nouvel album. En tout cas avec la plus belle pochette de toute la discographie qui illustre comme il se doit son intitulé “The American Dream died”. Agnostic Front n’est pas ce genre de groupes Hardcore qui écrivent des textes juste pour faire du remplissage, que personne ne comprend, du moment que ça sonne bien ! Non, les new-yorkais ont trouvé dans le Hardcore, la puissance et l’énergie pour exprimer leurs idées et le mécontentement politique.

Retour en début de page

Dreamslave – Rest In Phantasy

Le 29 juin 2015 posté par Bloodybarbie
dreamslave

Note de la SoilChroniqueuse (Bloodybarbie) : 8/10

Oyez oyez, Il est arrivé ! Ce premier album de Dreamslave : « Rest In Phantasy » !
J’ai découvert ce groupe lyonnais en concert et depuis cette première grosse claque que j’ai reçue, je ne raterai plus aucun concert d’eux.
Il faut dire que s’il y a bien un groupe de métal symphonique français à voix féminine dont on peut être fier c’est bien Dreamslave. Oui je sais, vous allez me sortir Whyzdom, Bel’o’kan, Theopsya et d’autres, mais mon groupe préféré reste de loin Dreamslave et c’est lui qui se rapproche le plus Nightwish mais à l’état amateur.

 

Retour en début de page
egypt

Live report : Bloodybarbie

Voilà enfin arrivé le jour de ma séance d’hypnose mensuelle chez mes thérapeutes préférés : Stoned Gatherings, parce que j’en ai raté des séances depuis les Doomed Gatherings (les fameux deux jours intenses en Stoner et compagnie),  il y a de ça plus d’un mois ! Ce soir, on reçoit au Glazart deux groupes certifiés qualité supérieure : Abrahma et Egypt, et un troisième que je compte bien découvrir : Tombstones, qui sont en tournée avec Egypt contrairement à Abrahma. Le concert commence plus tard que d’habitude, à 19h45 ! Deux cent personnes sont attendues !

Retour en début de page

Abrahma – Reflections in the bowels of a bird ...

Le 29 juin 2015 posté par Bloodybarbie
Abrahma

Note de la SoilChroniqueuse (Bloodybarbie) : 8.5/10

Si je devais citer un seul groupe qui fait de la cuisine (française) raffinée et authentique à base de Doom, Stoner et Heavy Rock Psychédélique, ça serait sans hésitation Abrahma. Il est difficile de citer des influences directes, et plus facile d’en citer des indirectes. Je m’abstiendrais donc !

Si vous voulez planer avec une drogue non nuisible à votre santé (sauf à vos tympans) et qui vous coutera bien moins cher, je vous propose ce deuxième et nouvel album d’Abrahma (ou comment dealer différemment).

Retour en début de page

The Viewers

Le 28 juin 2015 posté par Bloodybarbie
the viewers
The Viewers ,

Voilà un groupe qui ne demande qu’à être connu …
Découvert lors d’une trop courte prestation à La Belle Rouge , une salle associative prés de Tours (37) , ils ont su transmettre leur énergie , leur sympathie et une qualité scénique certaine .

Qui sont-ils ?!!

 

Retour en début de page

La Belle Rouge

Le 28 juin 2015 posté par Bloodybarbie
la belle rouge

Qu’est-ce donc que ceci , La Belle Rouge !!!
Non pas un gage de qualité pour des produits alimentaires!!!
Ni une fusée de feu d’artifice !!!
C’est une salle associative à Joué Les Tours dans le 37 (ça touche Tours) qui propose des soirées éclectiques (via des associations) allant de l’électro , au Rock , Metal aux soirées [...]

Retour en début de page

Deeds Of Flesh – Reduced To Ashes

Le 28 juin 2015 posté par Bloodybarbie
deeds of flesh.jpg 2

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 8,5/10

Je ne vais pas faire mon puriste mais si l’on me parle de Death Métal, j’ai quand même plutôt tendance à préférer la vieille école que la nouvelle, bourrée de poseurs et vraiment trop orientée sur la vitesse et le démonstratif au détriment de la composition. Pourtant, il fut un temps où des groupes parvenaient encore à combiner ces deux éléments en égale proportion pour le plus grand plaisir de tous. Le Deeds Of Fleshde Reduced To Ashes en est un des meilleurs exemples.

Retour en début de page

Deeds Of Flesh – Of What’s To Come

Le 28 juin 2015 posté par Bloodybarbie
deeds of flesh

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7.5/10

Avec une régularité quasi métronomique, Deeds Of Flesh nous livre régulièrement sa cargaison de viande avariée et ce depuis déjà 1995. Sans dire que cela ne nous rajeunit pas, il faut reconnaître qu’en dépit d’une reconnaissance qui ne doit guère dépasser l’Underground le plus putride, les mecs font preuve d’une belle abnégation.

 

Retour en début de page

Decrepit Birth – Diminishing Between Worlds

Le 27 juin 2015 posté par Bloodybarbie
decrepith birth

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7.5/10

J’imagine que quiconque s’intéresse un tant soit peu au Death Métal de ces dernières années et notamment à ses dérives ultra techniques a au moins une fois entendu parler de Decrepit Birth, un nom plutôt moche qui, cela dit, cache un groupe de types pas manchots avec leurs instruments.
Diminishing Between Worlds, le deuxième album des Américains, est un modèle du genre lorsqu’on aime son Death pas trop brutal, complexe jusqu’au bout du manche et truffé de solos limpides. En onze titres, dont deux instrumentaux, le trio fait étalage de tout son savoir-faire dans le ramonage élégant de tuyau.

 

Retour en début de page

Deathcon – Monotremata

Le 27 juin 2015 posté par Bloodybarbie
deathcon

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 8/10

J’adore ces groupes qui sortent de presque nulle part, pondent une seule et unique tuerie puis disparaissent corps et âmes. Avant de monter Deathcon, les membres avaient tous roulé leur bosse dans des formations toutes aussi cultes les unes que les autres et ils y sont repartis sitôt Monotremata en boîte. Et j’aime autant prévenir, la boîte en question n’est pas en carton. Ces Norvégiens nous assènent un Death Métal solide (comme un rock, dédicace à Nâdyia) et impitoyable s’appuyant principalement sur des rythmiques incroyablement massives et des tempos lourdingues sans pitié.

 

Retour en début de page