Varsovie – Coups et blessures

Le 18 juin 2018 posté par Willhelm von Graffenberg
varsovie

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 9/10.
Cela faisait quand même un bon moment que j’entendais parler de Varsovie, toujours en termes élogieux, mais peut-être avais-je jusqu’alors trop peur d’être déçu pour tenter l’écoute. Cependant, le fait de savoir que Coups et blessures était sorti chez Sundust Records, notamment connu pour avoir en ses rangs les excellents Mütterlein, finit par me convaincre. Et pour résumer mon sentiment en une seule phrase : j’adore ce disque.

Retour en début de page

Godisdead – Nous aussi

Le 17 juin 2018 posté par Willhelm von Graffenberg
godisdead

Note du SoilChroniqueur (Lusaimoi) : 8/10.
Godisdead n’est plus. Et lorsqu’il a annoncé sa fin, les regrets sont immédiatement venus. Les regrets de ne plus pouvoir écouter de nouvelle offrande, et de ne plus pouvoir assister à un de leurs concerts, tant le seul que j’ai pu voir m’a marqué. Heureusement, comme petite consolation, l’une de ces deux déceptions a été atténuée par l’annonce d’un album posthume, le bien nommé Nous aussi.

Retour en début de page

Pensées nocturnes – Grotesque

Le 17 juin 2018 posté par Willhelm von Graffenberg
penséesnocturnes

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 8/10.
Sortie originale : 27 Mars 2010
Pour ceux qui ne connaîtraient toujours pas Pensées nocturnes et qui seraient malencontreusement passés à côté des cinq albums sortis à ce jour, Les acteurs de l’ombre ont l’excellente idée de rééditer Grotesque, initialement paru en 2010.

Retour en début de page

In Hell

Le 17 juin 2018 posté par Metalfreak
in hell

Interviewer : Antirouille
Interviewés : In Hell

Retour en début de page

Voorhees

Le 17 juin 2018 posté par Metalfreak
voorhees1

Interviewer : Antirouille
Interviewé : Chris (Guitares, Chant), Fred (Basse), Jean-Marc (Guitares), Will (Batterie).

Retour en début de page

In Hell – Hostis ecclesiae

Le 16 juin 2018 posté par Willhelm von Graffenberg
inhell

Note du SoilChroniqueur (Antirouille) : 9/10.
In Hell voit le jour en 2014 dans le nord de la France, et sort une première fois l’EP Hostis ecclesiae en 2015 sous label. En 2016, la machine à blast Slave Blaster, venu d’Alger, renforce le groupe qui devient ainsi une formation franco-algérienne. En 2017 est décidé le réenregistrement en studio d’Hostis ecclesiae et de sa sortie en indépendant.

Retour en début de page

Refuge – Solitary Men

Le 16 juin 2018 posté par Willhelm von Graffenberg
refuge

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10.
La belle surprise du mois nous vient de chez Frontiers Records, pour avoir sorti ce premier album de Refuge, trio allemand de Heavy/Speed Metal formé en 2014.

Retour en début de page

The Texas Chainsaw Dust Lovers – Film noir

Le 15 juin 2018 posté par Willhelm von Graffenberg
texaschainsawdustlovers

Note du SoilChroniqueur (Lusaimoi) : 9/10.
Ça peut sembler bizarre, mais pour moi, The Texas Chainsaw Dust Lovers est lié à l’hiver. Étrange : quand on lit leur nom et quand on sait dans quel genre le groupe évolue, on aurait plutôt l’image d’un soleil de plomb et d’une chaleur écrasante. Mais mon impression est liée à la période où j’ai découvert le groupe, ainsi que son EP, The Wolf is rising, et son premier album, Me and the Devil. D’ailleurs, j’ai presque envie de les remercier pour ça. Tiens, je vais le faire, même : « Merci. »

Retour en début de page

Dreadful Fate – Vengeance

Le 15 juin 2018 posté par Willhelm von Graffenberg
dreadfulfate

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10.
Si le quatuor suédois Dreadful Fate a été formé l’an dernier, et est fort d’une démo trois titres, The Sins of Sodom (dont une reprise de « Tormentor » de Kreator), les membres du groupe ne sont pas tout à fait des inconnus. Le groupe est articulé autour du bassiste Fredrik « Total Destruction » Karlén, du batteur Perra « Corpse Skelethor » Karlsson, du guitariste Johan « Death Ripper » Jansson et du vociféreur Mikael « Bestial » Castervall et on comprend aisément qu’une telle addition de CV aguerris dans le Metal extrême ne pouvait surement pas donner quelque chose qui ferait dans la dentelle.

Retour en début de page

Manacle – No fear to persevere

Le 14 juin 2018 posté par Willhelm von Graffenberg
manacle

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7,5/10.
Autant être précis de suite : les adorateurs d’Omen, Savage Grace, Liege Lord, Agent Steel vont s’y retrouver à l’écoute de ce No Fear to persevere. Manacle, groupe Canadien qui rime avec “tabarnacle”, est un groupe énervé. Ça se ressent dans sa musique !

Retour en début de page