Breakhead – Allegiance to Materiality

Le 7 avril 2021 posté par Metalfreak
899445

Note du SoilChroniqueur (Antirouille) : 9,5/10

Ben bordel… C’est quoi cet OVNI ?
Ça y est j’ai spoilé.

Retour en début de page

Snake Bite Whisky – Black Candy

Le 7 avril 2021 posté par Metalfreak
sbw

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9/10

Ils font la musique qu’ils aiment et s’en branlent à s’en fissurer les poignets du reste. Du moins, à l’écoute de ce deuxième album “Black Candy” de Snake Bite Whisky deux ans après un “This Side of Hell” sorti chez Pavement Entertainment et déjà bien accueilli, lui-même précédé de deux EP (“Two Steps to Oblivion” en 2015 et “Dirty” en 2016), c’est l’impression que ça donne !






Retour en début de page

Saber – Without Warning

Le 7 avril 2021 posté par Metalfreak
912766

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

Décidément, plus le temps passe, plus on se retrouve avec des groupes qui redescendent au plus profond des racines old school du heavy metal !
Clairement, le temps s’est arrêté dans la première moitié des années 80 pour les Californiens de Saber tant leur musique fleure bon cette époque bénie lors de laquelle tout a commencé !






Retour en début de page

Los Males Del Mundo – Descent Towards Death

Le 7 avril 2021 posté par Metalfreak
906094

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9/10

Ce qui n’est pas déchirant est superflu, en musique tout au moins.” (Emil Michel Cioran)

Premier full length après un EP éponyme en 2020 pour ce duo argentin qui pratique un bon compromis entre les racines du black metal et des sonorités plus actuelles, avec des lyrics fortement influencés par les écrits des philosophes Friedrich Nietzsche, Emil Michel Cioran et Arthur Schopenhauer.






Retour en début de page

Ink4Ivy – Not Another Demotape

Le 6 avril 2021 posté par Metalfreak
Ink4ivy_band2-e1612200497906

Note du SoilChroniqueur (Gothicmelody) : 07/10

Créer un groupe de musique n’est jamais facile mais, durant une pandémie, c’est encore plus compliqué ! Pourtant, c’est en 2020 qu’est né le groupe allemand Ink4Ivy. Quatre garçons aux profils variés (un médecin, un ingénieur, un policier et un étudiant en musicologie).






Retour en début de page

Nexwomb – Exegenesis of Nihility

Le 6 avril 2021 posté par Metalfreak
807795

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7,5/10

Mais que mangent les américains au petit déjeuner ? Qu’est-ce qui peut bien donner à Vardlokker et V.C.T. autant de haine et de noirceur ? En effet, Nexwomb s’enfonce dans les tréfonds d’un black death ultra brutal, ce premier album (alors que la formation existe depuis 2011) étant un condensé de putridités blasphématoires.






Retour en début de page

Vidéos du lundi !

Le 5 avril 2021 posté par Metalfreak
83318558_2691814004233332_5984722110168170496_n

(Metalfreak)

Ok, c’est chiant de retourner au taf le lundi après un week-end sympa.
Allez, viens te consoler un peu avec quelques vidéos : avec Tetrarch, Jirfiya, Trank, Dead Venus, United Guitars, Helloween, Vulture, Avaland, Noctiferia (feat. David Vincent), L’Orchidée Cosmique, Gojira, Act Of Denial !






Retour en début de page

24/7 Diva Heaven – Stress

Le 5 avril 2021 posté par Bloodybarbie
146229073_1149296965540400_7550405310379688685_n

Note de la SoilChroniqueuse (Eireen Dole) : 7/10

Trois petites nanas berlinoises jeunes, pétillantes, drôles et acidulées ont sorti leur premier album « Stress » en mars dernier. Elles sont dans la lignée des groupes comme Hole4 Non Blondes ou L7 mais en moins trash.






Retour en début de page

Serj Tankian – Elasticity

Le 5 avril 2021 posté par Bloodybarbie
unnamed-3-1612502362

Note de la SoilChroniqueuse (Bloodybarbie) : 8/10

En attendant impatiemment le nouvel album de System Of A Down, suite aux révélations de deux titres sublimes l’année dernière, notre cher Serj Tankian, lui, ne s’arrête jamais, il bouillonne d’idées !






Retour en début de page

Evanescence – The Bitter Truth

Le 5 avril 2021 posté par Bloodybarbie
164332489_285054586314427_6966209247123596799_n

Note de la SoilChroniqueuse (Bloodybarbie) : 9/10

Un amour de jeunesse ne s’oublie jamais, surtout en ce qui ce concerne la musique. Les morceaux tubesques qu’on écoutait étant ados nous font remonter le temps et défiler de nombreux souvenirs de la belle enfance (ou pas). Evanescence a occupé une grande place de mon adolescence, puis j’ai vieilli et eux aussi. Evanescence (2011) ne m’avait pas tant convaincu et Lost Whispers (2017) m’avait déçu.






Retour en début de page