Eremit – Desert of Ghouls

Le 1 août 2020 posté par Metalfreak
842965

Note du SoilChroniqueur (Quantum) : 9/10

“L’ermite croit qu’il a trouvé Dieu parce qu’il a trouvé la solitude.” Henry de Montherlant

Je ne sais pas si ça vous le fait, mais souvent quand j’aborde un album ou un style de Metal en particulier, j’ai parfois un groupe qui se greffe dans mes pensées et qui tourne en boucle, parasitant ma capacité d’analyse et, plus grave, d’écoute. Quel lien on pourrait faire pour interpréter cela, je l’ignore. Cela fait partie du domaine de l’inconscient, comme une sorte de mécanisme de défense sournois, pour nous empêcher d’aller au plus profond de nous-mêmes. Souvent, j’ai remarqué que les groupes qui s’inséraient machinalement dans mon esprit avaient un rapport aléatoire avec le sujet de l’écoute. Et ce qui est plus embêtant c’est que l’écoute du groupe nuisible ne suffit pas à le conjurer! Résultat : je perds lamentablement du temps à écouter plus de fois que de raison un album alors que je pourrais le faire en un temps record. Ici, c’est Triptykon qui me parasitait, allez donc faire le lien avec celui que je devais étudier et qui se nomme Eremit.
[Loin de moi l’idée d’excuser mes retards de chronique à travers ce post, attention !]

Retour en début de page

Zeistencroix – Genz Z

Le 1 août 2020 posté par Metalfreak
image

Note du SoilChroniqueur (Lecks) : 7,5/10

Trio U.S. formé à Los Angeles en Californie dans les années 2011 après la sortie de son premier EP Gemini en 2017, il faudra attendre encore deux ans pour voir arriver un premier album, signé chez Sliptrick Records, soit près de neuf ans depuis la formation d’origine. « Oh, neuf ans, les gars !!! » On aura vu mieux en termes de productivité, j’espère que le deuxième album sortira plus rapidement. Bref, le groupe nous revient cette fois avec son premier album d’onze titres qui, sans révolutionner le genre, reste fortement sympathique.






Retour en début de page

Silverstage – Heart n’ Balls

Le 1 août 2020 posté par Metalfreak
silverstage

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar) : 6/10

Voici une jeune formation française à qui l’on souhaite un bel avenir. Silverstage est un groupe de Heavy Metal existant depuis 2015 et qui vient de sortir son premier opus ‘Heart n’ Balls‘ ce début d’année via le label M&O Music.

Il émane de cet album une étonnante sympathie. On a envie d’aimer. Il est vrai, on ne sait pourquoi, dès les première notes de « All I need », on trouve la musique sympa et la guitare transpire de gentillesse : on aimerait bien passer un bon moment avec eux. Dans leur Heavy Metal très années 80 (« For the Light » et sa ligne de basse très groovy) avec le doux chant de Marianne G. Wolf, on est surpris de se voir secouer les épaules.






Retour en début de page

Archange – Empire

Le 30 juillet 2020 posté par Metalfreak
Archange--17-Juin-

Note du SoilChroniqueur (Antirouille) : 9/10

Fondé en 2013 dans la capitale des Alpes, Archange sort très vite un EP, Rock Non-Stop, puis leur premier album, Flashback, verra le jour en 2017, signé par Mighty Music. Ce 24 juin voit l’arrivée dans les bacs d’Empire, signé lui par Dooweet.






Retour en début de page

Fleshdriver – Leech

Le 30 juillet 2020 posté par Metalfreak
854541

Note du Soilchroniqeur (M.L.A.M.) : 8/10

Fleshsriver est un duo floridien et qui vient de nous proposer sa première démo qui nous offre cinq titres de vrai Death Metal à grosse tendance suédoise comme on le pratique chez Entombed et Dismember.

Après l’intro « Leech », c’est le très bon « Soul Thrist » qui ouvre le bal, un morceau qui nous ramène quelque part en Suède du coté de Stockholm et du Sunlight Studio .






Retour en début de page

Koffin – Nailed Into the Coffin

Le 30 juillet 2020 posté par Metalfreak
850337

Note du Soilchroniqueur (M.L.A.M) : 8/10

Koffin est donc un jeune groupe estonien pratiquant un Death Metal à l’ancienne comme on l’aime chez incantation ou Autopsy, avec un gros son comme on l’aime du coté de la Suède.
Nailed into the Coffin est donc la première démo de ce quatuor dont la formation remonte a 2019, proposant quatre titres et une intro.






Retour en début de page
849036

Note du SoilChroniqueur (Quantum) : 6/10

« Il y a un principe bon qui crée l’ordre, la lumière et l’homme. Il y a un principe mauvais qui crée le chaos, les ténèbres et la femme. » Pythagore

Je sais qu’avec cette citation on ne peut plus sérieuse d’un célèbre philosophe grec, je risque d’avoir les mouvements féministes sur le dos… ou pire Marlène Schiappa en personne ! J’espère que la gent féminine ne m’en voudra pas, je tiens simplement à rappeler que Pythagore était un philosophe présocratique, c’est-à-dire qui aurait contribué à l’élaboration de la philosophie primaire et donc que ces propos sont à prendre habituellement avec des pincettes… ici avec de l’humour car, croyez-moi, de l’humour, il va m’en falloir pour arriver à mes fins…






Retour en début de page

Defeated Sanity – The Sanguinary Impetus

Le 28 juillet 2020 posté par Metalfreak
845187

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 10/10

Dès lors que l’on navigue dans la stratosphère du Brutal Death Metal, on ne peut qu’avoir croisé au moins une fois le chemin des Allemands de Defeated Sanity. En effet, depuis 2004 et leur premier album « Prelude to Tragedy », les mecs n’en finissent pas de nous exploser avec leur musique aussi technique qu’extrême. Pour moi, avec Portal (dans un registre certes différent), c’est tout simplement l’une des meilleures choses qui soient arrivés à la violence sonore ces dernières années.






Retour en début de page
mahasona-demo170

Note du SoilChroniqueur (Quantum) : 5/10

“L’homme est une passion inutile.” Jean-Paul Sartre

Tel Cédric Villani expliquant pendant deux heures la théorie synthétique de la courbure de Ricci, je m’apprête à me lancer dans un élan d’inutilité. Aujourd’hui, mes chers lecteurs et chères lectrices, nous allons parler de l’inutile. Qu’est-ce que l’inutile? Le Larousse en ligne en propose trois : « Qui ne sert à rien, qui n’apporte rien, qui est superflu », « Qui n’a aucun effet, qui ne remplit pas son but » ou « Qui, dans une situation difficile, sait ou sent que tous ses efforts seront vains. » Je choisirai volontiers de parler de la troisième possibilité car je sors d’une expérience laborieuse où j’ai senti que mes efforts, décuplés par la tâche ubuesque qui m’a été donnée, n’ont probablement pas porté leur fruit. Pourtant, tout était alléchant sur le papier. Je vous jure, j’étais plein de curiosité par le simple fait de l’appellation du groupe : මහසෝනා.






Retour en début de page

Trupi Swąd – W imię Diabła

Le 28 juillet 2020 posté par Metalfreak
825494

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7,5/10

Quatre titres dont une intro !
Onze minutes et puis s’en va !

Et je parle au singulier, Trupi Swąd est le projet solo d’une seule et même personne, Nikki Speed, également chanteur et programmateur de batterie dans le duo speed/black metal Throät Cütter !






Retour en début de page