crépuscule d'hiver

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 8,5/10

Encore une formation black metal française signée par Les Acteurs de l’Ombre ? Encore un one-man-band ? Et en plus ils ont le culot de faire un Ulule pour une box en bois à 50 exemplaires numérotés ?

Mais oui ! Et c’est ça qui est bon ! Putain, rien que le nom, Crépuscule d’hiver, c’est black à mort ! Genre Paysage d’hiver et toute la scène canadienne qu’on adore, et l’artwork est tellement somptueux que oui, c’est génial de lancer des projets ambitieux et hyper qualitatifs sur des trucs totalement underground. Bon, je n’ai pas acheté la box mais je me suis fendu d’un t-shirt histoire de soutenir l’initiative, j’ai hâte de le recevoir, il va claquer étant donné que c’est la pochette de Par-delà Noireglaces et Brumes-Sinistres.

Retour en début de page

Sadistic Embodiment – Blood Spell

Le 26 octobre 2020 posté par Bloodybarbie
sadistic embodiment

Note du SoilChroniqueur (Antirouille) : 9,5/10

Originaire d’Edmonton, Sadistic Embodiment voit le jour en 2017. Cette jeune formation publie deux EP l’année suivante puis un autre en 2019. Ce mois de septembre voit l’arrivée dans les bacs de leur premier album, Blood Spell, autoproduit.

Pour les puristes du death metal et plus principalement les fans de Cannibal Corpse, et ils sont nombreux, « Sadistic Embodiment » va forcément vous dire quelque chose : c’est le titre de la deuxième piste du treizième opus du groupe, A Skeletal Domain sorti en 2014. Mais voilà, entre notre groupe canadien et le géant américain, la comparaison s’arrêtera là. (Bon, il y a bien un Fisher dans les deux groupes, mais tu ne vas pas commencer à faire ton petit casse c…pieds)






Retour en début de page

Mercury Circle – The dawn of Vitriol

Le 26 octobre 2020 posté par Bloodybarbie
mercury circle

Note du SoilChroniqueur (Ascirias) : 9/10

New Doom, voilà comment Jaani Peulhu nous décrit l’album de Mercury Circle dont il est le principal auteur. Un nouveau style pour un nouveau groupe, n’est-ce pas un peu présomptueux que de dire cela ?

A la croisée de beaucoup de chemins, cet album surprend par son approche artistique.
Nous retrouverons les teintes de Swallow The Sun dont Jaani est le claviériste et le second chanteur, mais au-delà de cette ressemblance, l’artiste nous expose toute l’étendue de sa culture musicale.






Retour en début de page

Sunken – Livslede

Le 26 octobre 2020 posté par Bloodybarbie
sunken

Note du SoilChroniqueur (Quantum) : 8.5/10

« La vie n’est pas un problème à résoudre mais une réalité qui doit être vécu. » Søren Aabye Kierkegaard

Pour surfer assez régulièrement sur les réseaux sociaux, je m’aperçois qu’il y a une recrudescence importante d’une sorte de « nostalgisme ». Ce que l’on appelle le saudade dans un mouvement littéraire du Portugal au vingtième siècle qui mélange des concepts étonnants, et qui conduisent à ne pas avoir de traduction française exacte : la nostalgie et l’espoir. C’est assez complexe à comprendre mais il faut s’imaginer que lorsque nous sommes dans la nostalgie, nous avons un espoir qui se créé et qui consiste à soit revenir en arrière, soit attendre que le manque qui induit la nostalgie revienne.






Retour en début de page

Lonewolf– Division Hades

Le 25 octobre 2020 posté par Metalfreak
872038

Un album, deux chroniqueurs, deux avis…

 

Note du SoilChroniqueur (Antirouille) : 10/10
Note du Soilchroniqueur (Celtikwar) : 9/10






Retour en début de page

Crippled Black Phoenix – Ellengæst

Le 25 octobre 2020 posté par Metalfreak
a0860546796_16

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 10/10

On va de suite spoiler la suite de la chronique : chez Justin Greaves et Crippled Black Phoenix, s’il y a une constante d’un album à l’autre, c’est celle-ci : ou alors ils produisent un chef d’œuvre, ou ils ne produisent rien !
Album après album, qui sortent plus que très régulièrement en moyenne tous les deux ans, on en vient à ressortir les mêmes superlatifs dès qu’il s’agit de décrire ce qu’on entend.






Retour en début de page

The Hellectric Devilz – The Hellectric club

Le 25 octobre 2020 posté par Metalfreak
The Hellectric Club_1069

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8,5/10

Tu n’as jamais remarqué ?
Dès qu’on parle d’un groupe quelconque, c’est immanquable : dans la conversation, t’en as toujours un qui se sent oblige de catégoriser le groupe en question dans un tiroir musical.
“Le groupe Mescouillaubalcon ? Facile, c’est du grind / doom / blackisant avec un soupçon de progressif dans lequel on a mis un soupçon de trip hop un peu crust…”






Retour en début de page

Bakken – This Means War

Le 25 octobre 2020 posté par Metalfreak
833953

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9/10

Voilà un groupe duquel je n’avais encore jamais entendu parler et qui s’avère être une excellente surprise.
Formé en 2011, le quintet sortira un premier album Death of a Hero en 2012, puis un EP Worldwide Genocide en 2014 et c’est le printemps dernier qu’est arrivé le petit nouveau qui nous intéresse aujourd’hui !






Retour en début de page

Ovtrenoir – Fields of Fire

Le 23 octobre 2020 posté par Metalfreak
875757

Note du SoilChroniqueur (Quantum) : 9.5/10

« Avec un ennemi depuis longtemps acharné contre nous, il ne faut pas se lier d’amitié, quoiqu’il le désire ardemment. Quelque chaude que soit l’eau, si elle rencontre le feu, ne l’éteint-elle pas ?  » Proverbe tibétain






Retour en début de page

Vetus Supulcrum – Windswept Canyons of Thule

Le 23 octobre 2020 posté par Metalfreak
a3347830790_16

Note du SoilChroniqueur (Quantum) : 8/10

« La musique, la plus belle religion du monde où on ne menace ni ne promet. » Minou Drouet






Retour en début de page