Communication de nos partenaires
jack russel

Note de la SoilChroniqueuse (Excalibur) : 8/10

Ex chanteur du groupe de hard californien Great White, Jack Russell est le genre de mec qui a besoin de passer par des chemins de vie tortueux, bourrés d’embuches et excès en tout genre pour sortir le meilleur de lui-même.

Séparé de son ancien groupe depuis 2011, il monte sa nouvelle formation Jack Russell’s Great White et se colle direct dans les embrouilles judiciaires avec ses anciens petits camarades pour utilisation du nom Great White dans sa nouvelle formation… Histoire de fêter dignement la victoire de son procès, il se lance ensuite dans la composition de son premier album He saw it comin’, rejoint notamment par un autre ancien acolyte de Great White, Tony Montana à la guitare et aux claviers.

Lire l'article
0 Commentaires
9 avril 2017

Danko Jones – Wild Cat

par Bloodybarbie
Danko Jones

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar) : 9/10

On pourrait en parler des heures… Ou pas.

Danko Jones, c’est de l’excellent depuis tout le temps. Le guitariste-chanteur canadien nous bombarde de morceaux de Hard Rock directs et efficaces depuis ‘Born a Lion’ en 2002. Avec le quatrième opus ‘Never too loud’ en 2008, il se fait un nom en Europe mais c’est surtout avec le disque suivant ‘Bellow the Belt’ en 2010 que Danko Jones se placera en tête d’affiche des grands fests.

Lire l'article
0 Commentaires
Uli Jon Roth

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9,5/10

Pour beaucoup, lorsqu’il est sorti en 1978, “Tokyo Tapes” représentait la fin d’un cycle dans la carrière de Scorpions : d’une part parce que c’était le dernier enregistrement du groupe avec Uli Jon Roth, remplacé par Matthias Jabbs à la guitare, et aussi parce que « Lovedrive » voyait la musique de Scorpions se durcir considérablement, Le guitariste, lui, allant fonder tranquillement Electric Sun.
En plus, « Tokyo Tapes », malgré ses bientôt 40 années d’age, reste un des meilleurs live jamais sortis dans le milieu du hard rock.
Mythique ? Assurément !

Lire l'article
0 Commentaires
8 janvier 2017

Glenn Hughes – Resonate

par Bloodybarbie
glennhughesresonatecd

Note de la SoilChroniqueuse (Excalibur) : 10/10

Ne sous-estimez jamais une icône du rock qui fait son come back, quelques soient les méandres qu’aient connu sa carrière et sa vie personnelle…

Glenn Hughes est et reste une référence emblématique dans le monde du rock. Un immense bassiste et un chanteur à la voix exceptionnelle, capable de traverser les octaves avec une simplicité et une aisance sidérantes. Glenn Hughes a joué et a composé avec les plus grands, de Gary Moore, à Black Sabbath… et bien sûr Deep Purple, où son charisme et son brio en avaient fait gros rival de David Coverdale .

Plutôt discret depuis la séparation de son dernier groupe Black Country Communion en 2013, il revient sur le devant de la scène cette année, et nous signe un retour en solo triomphal avec Resonate.

Lire l'article
0 Commentaires
12 décembre 2016

Hardbone – Tailor Made

par Bloodybarbie
hardbone

Note de la SoilChroniqueuse (Excalibur) : 7,5/10

Non, le rock allemand ne s’est pas arrêté à Scorpion et leur Rock you like Hurricane

Rien qu’en regardant les jackets des albums de Hardbone, on est dans l’ambiance. Ces gars là aiment les grosses guitares, les têtes de mort, le sexe et les jolies nanas. On est avec des hard rockeurs. Des purs, des vrais, des bons, qui usent les comptoirs des bars, trainent avec des vieux cuirs, et portent des tignasses longues. Pas de raison que ça change dans cet opus là.

Lire l'article
0 Commentaires
11 décembre 2016

Sixx:A.M. – Prayers for the Damned vol. 1

par Bloodybarbie
sixx-am

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 6,5/10

Et encore un !

Le groupe du bassiste de Mötley Crüe nous envoie ce petit nouveau « Prayers for the Damned – vol. 1 » en attendant la suite, a priori encore pour cette année avec un « Prayers for the Blessed, vol. 2 » à paraître en novembre 2016.

Quatrième album, deux années après le déjà réussi « Modern Vintage », ce nouvel album semble vouloir s’avérer être une belle réussite en matière de hard rock moderne et particulièrement énergique.
Oui, mais…

Dans la mesure où, désormais, Mötley Crüe se sépare (définitivement ?) et que Guns n’ Roses ne compte plus sur un DJ Ashba démissionnaire afin de se consacrer à ce groupe, Sixx:A.M. semble passer du statut de vulgaire side project à groupe à part entière, et ça pourrait bien ravir les fans des premiers albums. On ne peut que saluer l’initiative : après tout, il faut bien que tout le monde mange ! Parce que, bon, OK, les morceaux sont bons, catchy tout comme il faut, surfant sur une recette qui marche bien dans les charts US et trouvera très certainement son public.

Lire l'article
0 Commentaires
6 novembre 2016

Crobot – Welcome to Fat City

par Bloodybarbie
crobot

Note de la Soilchroniqueuse (Bloodybarbie) : 7/10

Ô comment je sature du Hard Rock et à quel point je ne suis pas inspirée quand il s’agit de chroniquer des albums de ce style (on l’est quasi tous chez Soil d’ailleurs), car s’il y a bien un domaine où il est très difficile d’innover de nos jours, c’est bien celui-là. Eh oui, tout a été fait, et les groupes n’ont plus rien à faire que de faire un patchwork de ce qui a été fait – oui, je redonde -, ensuite ils se plaignent qu’ils ne vendent pas assez et font la manche aux fans en pleurnichant sur leur sort… Non mais les gens, il faut arrêter de vouloir (re)faire et réinventer le Hard Rock ! (Enfin, si on commence à parler comme ça, on pourrait dire de même en ce qui concerne le Thrash ou le Black).

Lire l'article
0 Commentaires
6 octobre 2016

Purson – Desire’s magic Theatre

par Bloodybarbie
purson

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

Si vous vouliez vous faire un voyage de 45 ans en arrière, c’est bien en vous collant ce « Desire’s magic Theatre » de Purson que vous y arriverez !

Tous les adorateurs basiques et sectaires du heavy metal peuvent aller lire la chronique suivante, cet album n’est pas pour eux ! Par contre, pour les plus curieux, pour ceux qui ne sont pas réfractaires aux sonorités rock psychédéliques nées du bon vieux temps du flower power, de la distorsion, des jeans patt’d’eph’, des fringues toutes en couleurs, du peace and surtout love…

Ambiances fuzzy en veux-tu en voilà, quelques riffs bien puissants par moments, des passages de flûte, des sons à chercher dans le jazz ou le glam rock, de l’orgue Hammond régulièrement pour un rendu aussi psychédélique que spatial, à l’imagerie hippie rafraîchissante !

Lire l'article
0 Commentaires
31 août 2016

Tesla – Mechanical resonance live !

par Bloodybarbie
Tesla

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9/10

– Bonjour Docteur Ventrouvert, je reviens vous voir pour…
– … Monsieur Tapalfric ! Je commençais à m’inquiéter, je ne vous ai pas vu depuis… pfouyouyouye, un sacré moment, non ?
– Metalfreak, Docteur, Metalfreak : oui, depuis 2010…
– … Ah voui voui voui, je vois je vois. Depuis la sortie de « Alive in Europe » de Tesla qu’il me dit, mon ordinateur qui sait tout. Vous avez votre Carte (Hea)vi(me)tale, monsieur Belletrique ?
– Metalfreak, Docteur ! Je reviens vous voir parce que les symptômes de la dernière fois (http://www.soilchronicles.fr/chroniques … urope-2009) sont revenus petit à petit et j’en viens même à avoir des refrains du genre « Iléou le bonheur, iléou ? » dans la tête pendant des heures. Non, si je ne prends pas garde, je vais finir par prendre un abonnement au fan club de Maître Gims et je sais que je pourrais par la suite le regretter !
– Si vous sentez que vous allez le regretter, c’est que tout n’est pas perdu et je vais de suite vous prescrire, monsieur Menelik, le nouveau live de Tesla « Mechanical resonance live » et vous m’en direz des nouvelles.

Lire l'article
0 Commentaires
27 mai 2016

Buffalo Summer – Second sun

par Bloodybarbie
Buffalo Summer

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9/10

Vous l’avez vu venir, celui là ?
Alors là moi non plus !

Buffalo Summer, groupe du Pays de Galles fondé en 2010, nous sort son deuxième album « Second Sun » après un premier album éponyme déjà bien remarqué en 2013.
Et que dire de cet album sinon qu’il transpire le rock n’ roll de la première à la dernière seconde ?
Tout est quasiment parfait là dedans : à commencer par un son énorme.
Produit par Barrett Martin (Screaming Trees, REM, Queens of The Stone Age, Walking Papers), cette petite merveille de douze titres pour 41 minutes de bonheur auditif a tout pour satisfaire les rockers nostalgiques d’une époque bénie, celle des Led Zeppelin, Free, Deep Purple ou autres Lynyrd Skynyrd que certains autres groupes comme The Black Crowes, Scorpion Child ou The Answer se complaisent à perpétuer.

Lire l'article
0 Commentaires