Communication de nos partenaires
9 juin 2018

Tsjuder – Throne of the Goat

par Willhelm von Graffenberg
tsjuder

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 8/10.
1997. Tsjuder sort son premier EP Throne of the Goat après une trilogie de démo. Pochette en noir et blanc, ce logo éternel, le pur son de l’authentique Black Métal.

Lire l'article
0 Commentaires
8 juin 2018

Agressor – Rebirth

par Willhelm von Graffenberg
agressor

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 8,5/10.
Avant même d’évoquer cette réédition largement améliorée de Symposium of Rebirth, troisième album des Français d’Agressor, je crois qu’il serait bon de commencer par rendre un hommage sincère à tous les groupes qui ont fait que la scène hexagonale a aujourd’hui la qualité que l’on connaît, tous les groupes qui ont essuyé les plâtres, tous les groupes qui jouissent à présent d’une reconnaissance à rebours mais qui, à l’époque, ont dû supporter le dénigrement d’être des pionniers dans leur pays et devant batailler ferme pour être reconnus à l’étranger, la lutte étant alors bien plus dure pour un groupe français que pour des Américains, des Anglais, des Allemands ou des Suédois par exemple.

Lire l'article
0 Commentaires
30 mai 2018

Rotting Christ – Their greatest Spells

par Willhelm von Graffenberg
RottingChrist_2018_TheirGreatestSpells_cover

Note du SoilChroniqueur (RGeneral) : 8/10.
Oh putain y a un nouveau Rotting Christ ?! Raaah lovely !… Ah! Merde! C’est qu’une compil’… Bah tant pis, voyons quand même ça…

Lire l'article
0 Commentaires
24 mai 2018

Alkaloid – Liquid Anatomy

par Willhelm von Graffenberg
alkaloid

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 9/10.
En 2015, j’avais été très impressionné par The Malkuth Grimoire et j’attendais donc beaucoup de la suite. J’attendais d’ailleurs peut-être trop, voire autre chose. Pourtant, Liquid Anatomy est en tout point monstrueux : la production, l’écriture, l’exécution, le style, il serait presque indécent d’émettre une quelconque critique d’autant que lorsque les mecs partent dans un registre purement Death Métal, à l’image d’un « As decreed by Laws unwritten », ils sont quasiment intouchables tant le niveau est élevé.

Lire l'article
0 Commentaires
22 mai 2018

Thy Catafalque – Geometria

par Willhelm von Graffenberg
thycatafalque

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 10/10.
Superbe, il n’y a pas grand-chose de plus à dire de ce nouvel album de Thy Catafalque. Meta (2016) et Sgùrr (2015) m’avaient déjà époustouflé, le seul reproche que je pouvais leur faire alors étant parfois l’aspect décousu de certaines compositions, toujours très ambitieuses, mais Geometria est d’une homogénéité parfaite, approchant la perfection.

Lire l'article
0 Commentaires
19 mai 2018

Nocturnal Graves – Titan

par Willhelm von Graffenberg
nocturnalgraves

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10.
Des fois, les choses sont relativement simples ! Il suffit de parler d’un genre bien précis dans un pays non moins précis et pan : on a de suite un groupe tout aussi précis en tête. Par exemple, quand on parle de Metal extrême en Australie, quel nom vient de suite à l’esprit ?

Lire l'article
0 Commentaires
18 mai 2018

Rotten Sound – Suffer to abuse

par Willhelm von Graffenberg
rotten sound

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 8/10.
Déjà que, dans le Grind, les LPs sont courts… Je vous laisse imaginer ce que cela donne avec les EPs. Pour Rotten Sound, ce sera donc sept titres expédiés en douze minutes via Suffer to abuse, pendant de l’album précédent, Abuse to suffer.

Lire l'article
0 Commentaires
5 mai 2018

Sinistro – Sangue Cássia

par Willhelm von Graffenberg
sinistro

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7,5/10.
Avec seulement trois albums, en comptant ce dernier Sangue Cássia, les Portugais de Sinistro se sont logiquement imposé comme un très beau représentant du Sludge Doom à tendance légèrement Post. Moi, jusqu’à présent, le seul groupe de Doom que je connaissais au Portugal, c’est le défunt Ava Inferi, auteur de quatre beaux disques entre 2006 et 2011.

Lire l'article
0 Commentaires
5 mai 2018

Deathwhite – For a black Tomorrow

par Bloodybarbie
Deathwhite

Note du SoilChroniqueur (Kenpachi) : 7.5/10 .

Deathwhite est l’un de ces groupes absolument inconnus dans nos contrées, et tout démarre donc d’une découverte. Il a fallu fouiner un tantinet, histoire de pouvoir connaitre un minimum sur le groupe, et autant dire qu’il n’y avait pas énormément à découvrir de ce groupe mystérieux se cachant derrière l’anonymat. Effectivement, le combo américain (Pittsburgh) formé en 2012 est formé de deux musiciens inconnus, se dévoilant sous les pseudonymes AM (batterie) et LM (chant et guitare). A leur actif, avant ce premier album, deux EPs ont vu le jour : le premier, Ethereal, sorti en 2014, suivi de Solitary Martyr en 2015. C’est à peu près tout ce qui était entre mes mains de ce groupe ne voulant pas dévoiler son visage et faisant des photos promotionnelles ne laissant pas apparaitre leurs visages.

Lire l'article
0 Commentaires
16 avril 2018

Chaostar – The undivided Light

par Willhelm von Graffenberg
chaostar

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7,5/10.
A priori, nul besoin de présenter Chaostar, la formation Neo classique de Christos Antoniou (SepticFlesh). Cela fait presque vingt ans que ce dernier laisse parler son goût pour les orchestrations et le symphonique, avec ou sans le soutien des purs fans de Métal, The undivided Light restant fidèle à ce que l’on connaît déjà.

Lire l'article
0 Commentaires