Communication de nos partenaires
tgoo

Note de la Soilchroniqueuse (Balkiss) : 9/10

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 8,5/10

Un chef d’oeuvre, deux chroniques !

Lire l'article
0 Commentaires
21 février 2017

Benighted – Necrobreed

par Bloodybarbie
Benighted

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 8/10

Si je ne devais m’attacher qu’à la forme, je serais alors obligé de reconnaître qu’elle est irréprochable. Julien Truchan est un vocaliste exceptionnel, le niveau des musiciens est à tomber et les compositions n’ont sans doute jamais été aussi variées : Grind, Death, Hardcore (les chœurs sur « Psychosilencer »), Deathcore, c’est la Samaritaine du bestial avec quelques passages purement démentiels, sur « Leatherface » par exemple ou encore la bombe « Necrobreed ».

Lire l'article
1 Commentaires
14 février 2017

Emptiness – Not For Music

par Bloodybarbie
emptiness

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 5/10

« Not for Music » est le cinquième album des Belges d’Emptiness. J’espère qu’ils ne sont pas tous de cet acabit parce qu’on se fait quand même un peu chier en l’écoutant. Alors je sais bien, la critique est facile, tout ça tout ça, et peut-être que le groupe jouit d’une belle côte de popularité, après tout ils sont quand même chez Season of Mist, mais moi les trucs Dark Black qui virent au contemplatif Post, avec des voix susurrées pour bien faire voir comme on est triste, des arpèges minimalistes étirés jusqu’à l’usure et des ambiances bien sombres qui sentent le neuf du préfabriqué, ça me lasse assez vite.

Lire l'article
1 Commentaires
10 décembre 2016

Hierophant – Mass grave

par Bloodybarbie
hierophant

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7/10

Une fois que j’ai compris de quel Hierophant il s’agissait, mon premier réflexe a été de me dire « merde, encore un truc Black Sludge à la con ». Bien mal m’en a pris de pester ainsi contre ces pauvres Italiens car « Mass Grave » est un album bien vénèr’ qui a en plus le mérite de ne pas dépasser la demi-heure. Concis, efficace, costaud, sale comme il faut, on retrouve certes les éléments classiques du genre mais comme l’accent est davantage mis sur les aspects les plus Sludge, cela m’évite de devoir supporter les hurlements criards du chanteur, ce dernier optant très intelligemment pour une voix rauque et grasse du meilleur goût.

Lire l'article
0 Commentaires
1 décembre 2016

Crippled Black Phoenix – Bronze

par Bloodybarbie
crippled-black

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9,999/10

Ça y est, ça recommence. Chaque année, c’est pareil avec Crippled black Phoenix !
Je mets presque douze mois à me remettre de la sortie d’un album de ce combo de génie et bim, arrive un nouvel album et je retombe aussi sec amoureux du groupe en l’espace d’une écoute.
Et comme toute histoire passionnelle, c’en devient fusionnel au point de plus vouloir s’en séparer l’espace de quelques heures. Bref, comment devenir mon album de chevet ? Demandez à Crippled black Phoenix.

Lire l'article
0 Commentaires
27 novembre 2016

Thy Catafalque – Meta

par Bloodybarbie
thy-catafalque

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 8,5/10

Seulement un an après le merveilleux « Sgùrr », Tamas Katail, l’homme derrière Thy Catafalque, nous revient avec plus d’une heure de musique, « Meta », à l’artwork aussi beau qu’original.

Les habitués de la formation savent qu’elle ne fait rien comme les autres mais, j’ai beau être prévenu, ce nouvel album me laisse perplexe. J’ai beau le passer, faire des focus sur un titre ou un simple passage, je n’arrive toujours pas à comprendre où tout ça veut aller. Entre les explosions Black Métal, le psychédélisme, la Pop expérimentale, les arrangements Electros, les riffs quasiment Stoner, la musique concrète, le chant féminin très Heavenly Voices, il est vraiment difficile de trouver une unité à tout ça.

Lire l'article
0 Commentaires
23 novembre 2016

Glowin’ Shadow – Ghosts, Fools & Fakes ...

par Bloodybarbie
glowin-shadow

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 8/10

Intéressant ce quintette parisien de Glowin Shadows… Avec leur album Ghosts, Fools & Fakes, je pense que les amateurs déç(h)us de Fall out Boy vont pouvoir se refaire une santé.

Je n’hésite pas à faire ce comparatif tant leur Rock/Metal alternatif (avec une petite touche émo, cependant, mais ne partez pas tout de suite…) m’y a fait penser ; on retrouve dans cet album principalement comme teneur générale le groove boogie qui a fait les heures de gloire des américains dont on entendait le bip censeur chaque fois qu’ils prononçaient le mot « goddam »…

Lire l'article
0 Commentaires
23 novembre 2016

Départe – Failure, Subside

par Bloodybarbie
departe

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7/10

Avec seulement une démo à leur actif, les Australiens de Départe signent directement chez Season of Mist. Doté d’une identité visuelle forte, voici le premier album du quatuor : « Failure, Subside ». On est donc en droit de s’attendre à un truc énorme, bien dans l’air du temps du fait de son approche « Post » du classique Black Death Métal. Blague mise à part, le mec de la photo prépare un Kamé Hamé Ha ou c’est moi qui débloque ?
Alors effectivement, ça joue aux durs. Ambiances mortuaires, qu’elles soient planantes ou agressives, pesantes ou rapides, alternances de vocaux, dissonances guitaristiques, on est là face à un groupe dont les membres n’ont probablement jamais écouté un album antérieur à l’an 2000 mais ça, il faut s’y faire.

Lire l'article
0 Commentaires
6 novembre 2016

Zhrine – Unortheta

par Bloodybarbie
zhrine

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 8/10

En avril de cette année, si vous étiez amateurs d’Ulcerate, Gorguts, Portal voire un Blut aus Nord dans ce qu’il a de plus extrême, vous n’avez pas pu passer à côté de Zhrine, un quatuor islandais sortant son premier album « Unortheta ». Pourquoi vous n’avez pas pu le manquer ? Tout simplement parce que, dans ce registre obscur et chaotique que l’on affectionne tant, les types ont frappé fort, de suite.

Lire l'article
0 Commentaires
17 septembre 2016

Saint Vitus – Live vol. 2

par Metalfreak
stv

Note du SoilChroniqueur (Erikillmister) : 10/10

S’il est un groupe culte parmi les groupes cultes, il ne peut alors s’agir que de Saint Vitus, les vétérans du Doom métal.

Ayant résisté à peu près à tout lors de leur incroyable longévité, ni les splits (3 fois), ni le décès du regretté batteur Armando Costa,ni les allées et venues des deux vocalistes Wino Weinrich et Scott Reagers se remplaçant aux fils des galettes (en étant de surcroit suppléés par Christian LinderssonLord Vicar, TerraForma – pour l’enregistrement de C.O.D), ni les problèmes de drogues des uns, ceux d’alcool des autres n’ont eu raison du quatuor… Pourtant, rien n’a jamais été simple pour nos Californiens.

Lire l'article
0 Commentaires