Imber Luminis – Same Old Silences

Le 26 janvier 2020 posté par Bloodybarbie

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9,5/10

Régulièrement, on se retrouve à chroniquer des albums avec pour seul point commun un bourreau du travail : le belge Olmo « Déhà » Lipani !

Avec un CV à faire palir de jalousie un sénateur multi-mandaté – qui, eux, se sentent exonérés de toute charge fiscale –, voyez plutôt : Acathexis, COAG, Cult of Erinyes, Déhà, God Eat God, God Enslavement, Lebenssucht, Maladie, Merda Mundi, Slow, Sorta Magora, The Penitent, Vaer, We All Die (Laughing), Yhdarl, Ignifer, ex-Black Sin, ex-Deviant Messiah, ex-Sources of I, ex-Ter Ziele, Aardling, Aurora Borealis, Detrvire, Lidden, Nadddir, ex-Clouds, ex-DunkelNacht, ex-Ithilien, ex-K.F.R, ex-Deos, ex-Wunde, ex-Alenda, ex-AutoDestructionNeeded, ex-Eat Their Crusts, ex-GigaPenzor, ex-Jah El Camino, ex-Khel, ex-NØD, sans parler de plus d’une vingtaine de fois où il apparait en guest sur un album. A se demander quand il prend le temps de dormir…

Retour en début de page

Servants of the Mist – Healing Process

Le 26 janvier 2020 posté par Bloodybarbie

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7,5/10

Après deux Singles et deux EP, les Américains de Servants of the Mist sortent enfin leur premier album, et putain c’est costaud. Car si le genre a été défriché depuis longtemps et les codes établis de longue date, les sept compositions de « Healing Process » écrasent tout avec leur mélange de Sludge et de Doom.






Retour en début de page

Dimholt – Epistēmē

Le 26 janvier 2020 posté par Bloodybarbie

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

Le concentré de haine et d’occultisme du moment nous vient de Bulgarie, où le quintette de Burgas sort son deuxième album “Epistēmē” cinq années après un “Liberation funeral” qui avait déjà secoué sévèrement bien des esprits aussi torturés que maléfiques ! Elevés au biberon de la scène des pays de l’Est, Dimholt nous sort l’album qu’aurait pu écrire Behemoth avant son virage plus black / death à partir de “Thelema.6” (2000).






Retour en début de page

Invictus – Catacombs of Fear

Le 26 janvier 2020 posté par Bloodybarbie

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 8/10

Les Japonais d’Invictus ont mis cinq ans à sortir leur premier album « Catacombs of Fear » mais ça valait la peine d’entendre car, comme souvent avec les formations de ce pays, c’est du haut niveau, avec une technique et une folie particulières.






Retour en début de page

Ironsword – Servants of Steel

Le 24 janvier 2020 posté par Metalfreak

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9/10

Le plus américain des groupes portugais est de retour ! Ironsword, toujours aussi fortement influencé par OmenManowarCirith Ungol et surtout Manilla Road est de retour avec ce cinquième album “Servants of steel” après les excellents “Ironsword” (2002), “Return of the warrior” (2004), “Overlords of chaos” (2008) et “None but the brave” (2015).






Retour en début de page

Death. Void. Terror – To the Great Monolith II

Le 24 janvier 2020 posté par Metalfreak

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9/10

On va commencer par là : pour savoir quelque chose sur Death. Void. Terror., il va falloir s’accrocher : ça vient de Suisse (à priori de Zürich) et ça fait partie de l’Helvetic Underground Committee. On sait aussi que ce “To the great monolith II” est la suite du “To the great monolith” premier du nom sorti en 2018, que les titres sont totalement incompréhensibles, quelque part à l’image de la musique de la formation.






Retour en début de page

Annihilator – Ballistic, Sadistic

Le 24 janvier 2020 posté par Metalfreak

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9,5/10

Il était attendu, ce 17e album d’Annihilator ! Déjà parce que la bande à Jeff Waters a su faire monter la sauce : tu penses, un premier single “Psycho ward” début novembre 2019, un second “Armed to the teeth” le mois suivant, puis “Dressed up to evil” juste une semaine avant la sortie de ce “Ballistic, sadistic”, ça avait de quoi faire monter la sauce chez plus d’un fan hardcore du groupe, au point qu’ils devaient avoir les dents du fond qui baignaient… Quelque part, limite, j’en fais partie, de ces personnes innondées bucco-plombairement !






Retour en début de page

Lacuna Coil – Black Anima

Le 23 janvier 2020 posté par Metalfreak

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 5,5/10

Ne me jugez pas, j’ai sincèrement aimé « In a Reverie » (1999). Pas maintenant non, mais à l’époque oui. J’avais la vingtaine, je devais certainement trouver Cristina Scabbia canon, y avait un truc un peu nouveau dans la musique de Lacuna Coil, ou tout du moins de différent, bref je n’ai pas à me justifier non plus.






Retour en début de page

Seth – Les blessures de l’âme : XX ans de blasphème ...

Le 23 janvier 2020 posté par Bloodybarbie

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9,99/10

En 1998, la scène black metal française accouchait d’un album devenu une référence sur la scène extrême non seulement hexagonale mais également en dehors de nos frontières. “Les blessures de l’âme” ont mis Seth sur un piédestal duquel encore aujourd’hui, plus de vingt ans après, il est difficile de les faire descendre. Une reformation en 2011 après six ans de split, une sortie de son premier album remasterisé chez Season Of Mist, un “The howling spirit” en 2013… et enfin ce live, le premier du groupe et qui reprend cet album en intégralité !






Retour en début de page

Arkhangelsk – Advent

Le 23 janvier 2020 posté par Bloodybarbie

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 8/10

Je n’ai pas cherché à comprendre pourquoi un groupe grec s’appelait comme une ville du Nord de la Russie, il reste qu’Arkhangelsk joue du Black Métal et que compte tenu de son pays d’origine, c’est forcément bien non ? Le fait qu’il y ait un ancien Suicidal Angels à la basse n’influe en rien sur mon jugement, je ne suis pas vraiment amateur du Thrash pratiqué par ce dernier.






Retour en début de page