Communication de nos partenaires
15 avril 2018

HoofMark – Stoic Winds

par Bloodybarbie
HoofMark

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar) : 6/10

Le Black Metal c’est comme les champignons, on sait jamais sur quoi on va tomber.
Cela ne pousse que dans les endroits les plus sombres, il faut de l’humidité.
Quand ils ont pleins de couleurs ils sont rarement bons, les meilleurs sont les plus repoussant.
Il en existe milles et une sortes, pleins de style, mais les originaux peuvent troubler votre digestion.

Lire l'article
0 Commentaires
8 avril 2018

Angantyr – Ulykke

par Willhelm von Graffenberg
angantyr

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 9,5/10.
Ynleborgaz aura mis six ans pour offrir un successeur à Forvist mais cela valait le coup d’attendre. Je le dis tout net, Angantyr est l’une des meilleurs formations Black Métal traditionnelles qui soient et mon texte pourrait s’arrêter là.

Lire l'article
0 Commentaires
abigor

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 9/10

Depuis que j’ai découvert Abigor, en 1998, avec Supreme immortal Art, les Autrichiens sont devenus l’un de mes groupes de Black Métalfavoris. J’aime la complexité de leur musique, sa profondeur, son renouvellement constant, le son glacial, le climat de guerre et de satanisme dans lequel baigne chaque sortie, c’est un tout qui forme une identité à part.

Lire l'article
0 Commentaires
3 avril 2018

Primordial – Exile amongst the Ruins

par Bloodybarbie
primordial

Note de la Soilchroniqueuse (Bloodybarbie) : 8/10

Parmi ces groupes hors catégorie du Black Metal, de par le chant clair unique et propre au grand frontman, notre cher Alan, sur des riffs black/folk metal à la Bathory ou Celtic Frost, on y trouve Primordial, qui depuis sa constitution ne cesse de nous épater avec d’excellents albums, uniques et plus profonds que les Ténèbres !

Lire l'article
0 Commentaires
30 mars 2018

Drowning the Light – Paradise Slaves

par Willhelm von Graffenberg
drowningthelight

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7/10.
Amateurs de Black Métal Lo-fi du genre Circle of Ouroborus, vous connaissez certainement Drowning the Light, formation australienne active depuis 2003 et derrière laquelle se cache un seul homme : Azgorh.

Lire l'article
0 Commentaires
9 mars 2018

Summoning – With Doom we come

par Willhelm von Graffenberg
summoning

Note de la soilchroniqueuse (Bloodybarbie) : 7/10.
Summoning est un groupe, tout comme Wintersun, qu’on attend avec impatience après chaque album et pour lequel on saute de joie dès qu’on voit qu’ils vont en sortir un nouveau, un événement inédit !

Lire l'article
0 Commentaires
24 février 2018

Cultus Profano – Sacramentum Obscurus

par Willhelm von Graffenberg
cultus profano

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7,5/10.
Sorti presque de nulle part (Advorsus joue dans Sadistic Intent, que je verrai peut-être au Netherlands Deathfest), Cultus Profano se pointe avec son premier album directement signé chez le très recommandable Debemur Morti Productions. Ce n’est pas rien, ça laisse présager d’une grosse paire de burnes cloutées.

Lire l'article
0 Commentaires
10 février 2018

In Shadows and Dust – A fleur de peau

par Willhelm von Graffenberg
inshadowsanddust

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 6,5/10.
Déjà le troisième album pour Stéphane Thirion, l’homme-orchestre derrière In Shadows and Dust, toujours en indépendant même si j’ai déjà entendu largement pire sur des labels de renom mais là n’est pas le propos.

Lire l'article
0 Commentaires
1 février 2018

Sar Isatum – Shurpu

par Willhelm von Graffenberg
sarisatum

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 8/10.
Je sais, ce n’est qu’un premier album, il est encore un peu tôt pour s’enflammer et sortir les trompettes mais, quand même (copyright Manuel Valls), ce Shurpu des Américains de Sar Isatum, il est costaud. Peut-être que le fait qu’il sonne aussi européen me le rend éminemment sympathique mais le doux parfum 90’s façon vieil Emperor qui se dégage de ces sept compositions entraîne ma totale adhésion.

Lire l'article
0 Commentaires
9 janvier 2018

Mortis Mutilati – The Stench of Death

par Willhelm von Graffenberg
mortis mutilati

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7/10.
On a beau être passionné, il reste difficile d’avoir des oreilles partout. Ainsi, même si Mortis Mutilati en est déjà à son quatrième album avec The Stench of Death, c’est pour moi une totale découverte.

Lire l'article
0 Commentaires