Communication de nos partenaires

Cirta – Eternal red

Le 18 novembre 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Mc Fly – Guitar/Vocals
  • Samy – Guitar
  • Tarace – Bass/Vocals
  • Nicolas – Drums

Style:

Sludge Doom

Date de sortie:

Septembre 2018 (numérique)/17 Novembre 2018 (physique)

Label:

Autoproduction

Note du SoilChroniqueur (Berkaïal) : 8/10

Cirta est un jeune groupe lyonnais, actif depuis 2014, et qui propose un Sludge Doom dans la droite lignée de Yob ou Eyehategod. Paru à l’automne 2018, leur premier EP Eternal red étonne par sa maturité et sa qualité.

Dès les premières notes du premier morceau (« Eternal red », décidément…), le décor est planté : c’est du sérieux. On pense immédiatement à Eyehategod, bien sûr, qui est l’une des principales influences revendiquées par le combo, mais aussi au Clutch de la période Pitchfork, avec ce coté presque hardcore et ce chant écorché vif. Tous les ingrédients du gros Sludge des familles sont présents, des riffs hypnotiques au ralentissement final qui donne immédiatement envie de headbanguer en rythme – ce dont on ne se prive pas.
La suite est du même tonneau : « Bad Choice » installe des ambiances plus planantes, avec passages en arpèges et accords légèrement dissonants, entrecoupés de riffs bien lourds, et toujours ce coté hardcore. Le final est un modèle du genre, avec un long pont planant et une reprise du motif principal en plus lent et plus lourd.

Si « Nuremberg » est un peu moins réussi à notre goût, il reste lourd et sludge à souhait, avec une rythmique en béton sur les passages plus rapides de la fin du morceau.
Enfin, « Lunacy », avec son intro lorgnant vers le Black et le Post Hardcore (on pense aux Lyonnais de Celeste ou à Regarde les hommes tomber, voire à Alcest sur les passages planants en arpège du milieu du morceau), vient achever en beauté un EP qu’on aurait souhaité plus long et qui, malgré des influences variées et bien perceptibles, est déjà très cohérent pour un premier essai.

Ce premier essai est en tout cas une franche réussite et pose d’emblée Cirta comme un sérieux outsider de la scène Doom Sludge. Nul doute que si le groupe réussit à s’installer dans la durée, il figurera parmi les poids lourds d’une scène lyonnaise déjà bien fournie, rejoignant les Celeste, Cult of Occult ou encore Atomic Trip.

PS : Pour ceux que ça intéresse, le groupe organisera sa release party dans un lieu tenu secret de Villeurbanne le 17 novembre prochain en compagnie de Boucan, Vercors et Baka.

Tracklist :

1. Eternal Red
2. Bad Choice
3. Nuremberg
4. Lunacy

Site officiel
Page Facebook
Chaine Youtube

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green