Communication de nos partenaires

Censor Dodge – Conscience

Le 16 août 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Jean-Michel Ville – Chant
  • Stéphane Guarisco – Basse
  • Franck De Lemos – Batterie
  • Cyrille Asensi – Guitares
  • Sébastien Mirat – Guitares

Style:

Hard Rock/Heavy Metal

Date de sortie:

1er Juillet 2018

Label:

Autoproduction

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

Il y a deux ans arrivait dans mon lecteur le premier EP de cette formation de La Tour du Pin et les trois titres étaient suffisamment séduisants pour donner envie d’entendre la suite. J’avais d’ailleurs jugé ce que j’en avais entendu comme encourageant tant les compositions proposées étaient carrées, bien en place, et transpiraient le bon vieux Rock n’ roll au milieu de riffs souvent heavy. Il faut reconnaître que le groupe a su conserver leur son en le peaufinant au fur et à mesure de la composition des nouveaux titres et des concerts joués régulièrement. D’ailleurs, personnellement, ça me ferait plaisir de les voir… Qui sait ? Peut être lorsqu’ils ouvriront le LeymFest VI, le 1er septembre prochain, en compagnie de General Cluster, Sangdragon, Mother & Pearl et Nightmare ?…

Toujours est-il que cet été vient ce premier album full length de neuf titres qui confirment tout le bien qu’on a pu penser lors de l’écoute le l’EP éponyme. Censor Dodge a joué la continuité : concrètement, ce qui a été dit lors de la chronique d’il y a deux ans peut être redit ici. [Lien chronique ici]
Point de surprises autres que sept nouvelles compositions sur les neuf présentes : Censor Dodge a réenregistré pour l’occasion “Conscience” – qui a donné le nom à l’album – et “Eve”. C’est toujours aussi carré, on a toujours affaire à un bon compromis entre le Hard Rock, le Heavy Metal, le Rock sudiste et le chant se veut toujours aussi roc(k)ailleux comme s’il avait été méticuleusement entretenu à la clope et au whisky. Un chant, d’ailleurs, qu’on apprécie d’entendre dans la langue de Molière lors de la plupart des titres, le petit reproche se situant dans un accent français assez prononcé lors des titres chantés en anglais.

Les titres s’égrènent les uns après les autres et on prend plaisir à écouter et réécouter des petits nectars auditifs comme l’excellent “Osmose”, les plus intimes “Censor Dodge” et “Horizon”, le final en beauté “Guerre mentale” ou les excellents “Conscience” (l’hymne du groupe, à ne pas en douter), “Eve” et les plus nerveux (encore que) “Rebellion” ou “Joker”.

Enregistré et mixé aux studiox Eclectic Harmony Records par Steven Segarra (Wedingoth) et masterisé aux studios Convulsound par Thibault Bernard, l’album ne souffre d’aucun moment de faiblesse même si on aurait bien apprécié un titre plus “rentre-dedans” en son sein, mais là, c’est vraiment histoire de chipoter un tantinet.

Lors de l’écoute de l’EP en 2016, je finissais ma chronique par un encourageant « Censor Dodge possède un vrai potentiel intéressant et donne envie de connaître la suite » : maintenant qu’on connait la suite, on ne le regrette pas. Essai transformé ! Bien joué Messieurs…

Tracklist :

1. Conscience
2. Rebellion
3. Horizon
4. Joker
5. Génétique
6. Osmose
7. Eve
8. Censor Dodge
9. Guerre mentale

Site officiel
Page Facebook
Chaine Youtube

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green