Communication de nos partenaires

Procession – Doom Domination

Le 7 novembre 2017 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Claudio Botarro Neira - Basse
  • Uno Bruniusson - Batterie
  • Jonas Pedersen - Guitares
  • Felipe Plaza – Guitares, Chant

Style:

Doom Metal

Date de sortie:

31 octobre 2017

Label:

High Roller Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9/10 

Formé en 2006 à Valparaiso (Chili) par le guitariste-chanteur Felipe PlazaProcession avait décidé de perpétuer le Doom Metal tel que l’avait pérennisé des grands noms comme Candlemass, Black Sabbath ou Saint Vitus. Après une démo (“Burn” en 2008) et un EP (“The Cult of Disease” l’année suivante), le groupe sort un “Destroyers of the Faith” de six titres pour 46 minutes d’un doom metal déjà bien accueilli par la critique. Par la suite, le groupe change de batteur et recrute un deuxième guitariste, tous deux Suédois : ainsi, Uno Bruniusson (Death Alley, ex-In Solitude, ex-Vein, ex-Grave Pleasures…) s’installe derrière les fûts et Jonas Pedersen (Strychnos, ex-Vein, ex-Tsjuder) prend la deuxième guitare, le bassiste Claudio Botarro Neira gardant la basse. C’est ensuite que sort en 2013 le quasi parfait “To reap Heavens apart” considéré par tous comme un des albums de doom le plus pur depuis “Epicus doomicus metallicus”, rien que ça !

Plaza émigre alors en Suède et ce nouvel album “Doom Domination” voit le jour, mais sera malgré tout enregistré au Chili – aux studios AudioCustom de Santiago – sous la houlette de Sebastian Puente (guitariste de Nuclear et responsable du son de nombreux albums). Pour le coup, on peut considérer ce nouvel album de Procession comme d’un must en matière de doom metal : “Doom Domination”.

Huit titres pour 44 minutes d’une musique autoqualifiée de « NWJHDM » (No Wave, Just Heavier Doom Metal), des paroles nous donnant une réflexion sur la dualité de l’être humain autant capable de créer que de détruire dès sa naissance, une musique empreinte d’un maximum de mélancolie, des tempos désespérément lents, des soli souvent magnifiques pour des titres accrocheurs dès la première écoute. Et lorsque le groupe se permet d’accélérer les riffs, on se retrouve immédiatement sur le cul avec des lignes de guitares carrément dévastatrices (“All descending Suns”).
Dans l’ensemble, Procession reste dans un doom metal on ne peut plus classique où l’esprit des groupes précités reste intact : chaque morceau est une belle petite réussite et le point d’orgue arrive avec le final “One by One they died” d’une beauté quasi absolue.

Clairement, “Doom Domination” est une pure réussite que tout fan de doom se doit de posséder. Une tournée va débuter en novembre : ce serait bon qu’elle passe par chez nous…

Tracklist :

1. The Warning (2’27)
2. When Doomsday has come (3’39)
3. Lonely are the Ways of the Stranger (6’32)
4. Amidst the Bowels of Earth (5’45)
5. Democide (4’20)
6. All descending Suns (5’53)
7. As they reached the Womb (7’07)
8. One by One rhey died (8’58)

SoundCloud : https://soundcloud.com/processiondoom
Myspace : http://myspace.com/processionburn
Facebook : https://www.facebook.com/doomprocession/

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green