Communication de nos partenaires

Mindreaper – Mirror Construction (… a disordered World) ...

Le 13 septembre 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Sebastian "sucking" Rehbein - chant
  • Manuel Nozulak - batterie
  • Marcel Bangert - guitare
  • Ens - basse

Style:

Death mélodique/Thrash Metal

Date de sortie:

8 Juin 2018

Label:

MDD Records

Note du SoilChroniqueur (Antirouille) : 9/10

La formation allemande Mindreaper est active depuis 2001. 2006 voit la sortie de leur première démo, Fatal Melodies, suivie trois ans plus tard par un EP, Absolute zero. Leur premier album Human Edge (… to the Abyss) parait en 2012 et une seconde démo en 2015, Demo 2015. Ce mois de juin voit l’arrivée du petit dernier, Mirror Construction (… a disordered World), mixé et produit par Andy Classen, ex-Holy Moses et actuellement producteur à plein temps. Son Stage One Studio et ses doigts de fée ont vu passer, outre Holy Moses, des groupes comme Tankard, Rotting Christ, Asphyx, Nervosa, Krisium, Crisix ou encore le groupe allemand à abattre Eisregen. Tout ça pour dire qu’Andy Classen n’est pas un manchot et que l’album qui nous intéresse, Mirror Construction, aura au moins le mérite de ne pas souffrir d’une mauvaise production.

Mindreaper se classe volontiers à cheval sur deux styles, le Thrash et le Melodeath, et ce n’est ni le premier titre, « Enigma », ni même le second, « Bull’s Eye », qui le contrediront. Les riffs sont aussi rapides qu’acérés et rappellent à nos cervicales à quel point elles ont souffert sur des rythmes similaires avec Sepultura, Exodus ou au Metallica antérieur au Black Album, ça va de soi. (Ou « comment lancer un faux débat ? »)

La voix se veut plus proche du style de celle de Johan Hegg, comme sur « Mirror Artifacts » où elle sied à merveille, ce titre étant étonnamment mélodique et mélodieux, proche du Heavy jusqu’au solo haut en couleur propre au genre.

Changement de registre sur le quatrième, « Stillborn God » : l’ensemble est plus groovy, plus pesant tout en alliant des motifs clairement power et thrash. Le Heavy Metal vient s’ajouter aux motifs précédents sur « Purity of Wrath ». Le titre est rendu plus atmosphérique par des petites touches de claviers et les soli sont toujours bien présents, une approche du solo que l’on retrouve en ouverture de « Passage to Extinction », titre tout en puissance malgré une mélodie accrocheuse qui tente de jouer l’apaisement.

Riffs galopants, mélodies contagieuses, voix puissante et soli transcendants forment la recette et servent les titres qui suivent, sans aucune redondance, l’ennui n’étant pas une option possible.

Tout au long des dix titres de l’album, Mindreaper allie brutalité et délicatesse, puissance et retenue. Cet art d’associer les motifs fait que Mirror Construction (… a disordered World) est au choix un album de Death Metal de bonne famille ou de Thrash Metal survitaminé.

Tracklist :

01. Enigma (4:14)
02. Bull’s Eye (4:03)
03. Mirror Artifacts (3:57)
04. Stillborn God (3:57)
05. Purity of Wrath (6:37)
06. Passage to Extinction (4:15)
07. Against the Flood (4:49)
08. New Age Tyranny (4:36)
09. Story of Rejection (3:52)
10. Torch’s Fall (5:23)

Site officiel
Page Myspace
Page Facebook
Chaine Youtube
Story Instagram
Playlist Bandcamp
Fil Twitter
Playlist Soundcloud

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green