Communication de nos partenaires

Mark Morton – Anesthetic

Le 10 mai 2019 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Mark Morton + Guests

Style:

Groove Metal/Alternative Metal

Date de sortie:

1er Mars 2019

Label:

Spinefarm Records

Note du SoilChroniqueur (Scarecro) : 7,5/10

Mark Duane Morton est le guitariste principal du groupe de Groove Metal américain Lamb of God, l’un des groupes les plus populaires certainement de la scène metal, avec en son rang Randy Blythe, chanteur que l’on peut voir figurer dans pas mal de projets guests.
Le discret Mark Morton, quant à lui, va se mettre à l’œuvre pour une fois avec ses propres compositions, prendre son envol artistique, et montrer toute l’étendue de sa créativité et surtout de ses influences dans cet album. Car en effet, à travers les très nombreux featurings de l’album, Mark Morton révèle au fil des titres son éclectisme musical, tant par le choix des chanteurs que des musiciens présents.

D’entrée, la bonne surprise va venir du chant de feu Chester Bennington (Linkin Park) qui montre toute l’étendue de son talent vocal sur « Cross off », dont ses parties ont été enregistrées trois mois avant sa mort et qui me fait encore plus regretter sa disparition. Excellent premier titre.

Avec « Sworn Apart », c’est Jacoby Shaddix de Papa Roach qui s’y colle dans un Metal alternatif qu’on lui connait, un petit groove en plus grâce à la patte de Morton à la guitare et à la basse (qui tue d’ailleurs), encore un très bon titre dont le refrain rentre dans la tête de manière imparable.

Changement d’univers musical avec « Axis » et le chant posé de Mark Lanegan (Screaming Trees), le titre se voulant moins metal et plus dans le Rock bluesy mettant en valeur la voix de Lanegan. Mark Ford vient prêter main forte à la guitare, et la basse de Mike Inez (Alice in Chains) se pose doucement. Titre sympathique.

Chuck Billy (Testament) et Jake Oni (ONI) se tirent la bourre avec « The Never », titre thrashisant et certainement le plus metal de cet album, encore un univers que Mark Morton tient à montrer et clamer son amour, et ce de très belle manière. Avec David Ellefson à la basse et Roy Mayorga de Stone Sour à la batterie, ça fait un peu dream team. La voix rageuse de Billy et les riffs de Morton font merveille sur ce titre inspiré.

« Safe Defiance » avec Myles Kennedy (Alter Bridge) au chant fait de l’Alter Bridge, avec Mike Inez et sa basse bien ronde et les riffs de Morton mis en avant. Le nouveau batteur de Korn, Ray Luzier, est également à l’ouvrage sur ce titre plus metal alternatif.

Au chant sur « Blur », Mark Morales et la guitare de Morton se marient bien dans un style plus grungy façon Alice in Chains (avec des accent bluesy), encore une facette que Morton nous montre avec efficacité. Mike Inez est encore présent sur ce titre à la basse qui n’est pas en reste.

Dans un style hard rock, c’est Josh Todd de Buckcherry qui s’y colle sur « Back from the Dead », de façon plus direct. A noter encore la présence d’Inez et cette fois Roy Mayorga (Stone Sour) à la batterie. Ce n’est pas mon titre préféré mais ça reste efficace malgré un refrain manquant de punch je trouve par rapport au reste.

« Reveal » est un peu le titre surprenant de l’album, car pour le coup il est totalement un ovni par rapports aux autres titres, avec au chant Naeemah Maddox qui apporte un chant féminin tout en douceur comme ce titre, avec un côté pop soul agréable sans que les guitares soient effacées, au contraire Morton variant son jeu. Ici on peut entendre l’apport d’un clavier qui apporte une petite touche sexy.

« Imaginary Days » est la surprise du chef. On revient vers un Metal plus groovy, des riffs incisifs, avec cette fois le sieur Morton qui se colle au chant avec Mark Morales et ce de fort belle manière, ce qui pourrait lui donner des idées pour de futurs albums solo non ? On peut encore noter la présence de Inez et Luzier sur ce titre sympathique.

« The Truth is dead » débute avec Alissa White-Gluz (Arch Enemy) au chant, doucement avec son chant calme mais ça va vite montrer les dents avec le chant et growl du comparse Randy Blythe. Ici aussi on retrouve les riffs et le groove de Morton dans un Groove Metal très efficace. Les deux voix de Blythe et White-Gluz se marient bien sur le refrain, Randy Blythe nous faisant saliver sur les couplets avec son growl et les riffs de Morton. Premier single issu de cet album, il n’est pas sans nous rappeler d’où vient Mark Morton et son groupe Lamb of God.

Pour un premier essai en solitaire, force est de constater que Mark Morton sait plutôt bien s’entourer, comme un hommage aux groupes et styles qu’il aime, tant au niveau des featurings au chant que pour les parties instrumentales avec pléthore de guests que j’ai évoqués tout le long de ma chronique. L’essai est plus que réussi, les titres étant efficaces, variés, les différentes voix se mariant parfaitement à chaque morceaux, et le groove et riffs de Morton.

Belle découverte.

Tracklist :
1. Cross off (featuring Chester Bennington)
2. Sworn apart (featuring Jacoby Shaddix)
3. Axis (featuring Mark Lanegan)
4. The Never (featuring Chuck Billy and Jake Oni)
5. Save Defiance (featuring Myles Kennedy)
6. Blur (featuring Mark Morales)
7. Back from the Dead (featuring Josh Todd)
8. Reveal (featuring Naeemah Maddox)
9. Imaginary Days
10. The Truth is dead (featuring Randy Blythe and Alissa White-Gluz)

Site officiel
Facebook

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green