Communication de nos partenaires

Iron Hunter – Mankind Resistance

Le 12 septembre 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Anxo Silva - Basse
  • Alex Outeiro - Batterie
  • Paco Paz - Guitares
  • Alex Sixstrings - Guitares
  • Emi Ramirez - Chant

Guests : Pacho Brea, Jack Bauer, Per Lengstedt - Chant.

Style:

Heavy/Speed Metal

Date de sortie:

17 Juillet 2018

Label:

Fighter Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8,5/10

Il y a parfois des coïncidences assez cocasses. Je viens juste de terminer la chronique de Witchfyre, vantant les mérites du groupe de par sa capacité à nous reproduire une musique très NWOBHM avec un talent qui frôle l’insolence et j’enchaîne avec ce premier album full length d’Iron Hunter, après un EP Killing Machine de 2017.

Un peu comme Witchfyre… Iron Hunter, s’ils se montrent un rien plus ‘speed metal’, cette formation se la joue aussi influencée par les mid eighties.
Oui, un peu comme Witchfyre… Iron Hunter vient de Vigo. Comme Witchfyre, dis donc !
Et le chanteur s’appelle Emi “Metal” Ramirez… Oui, franchement comme Witchfyre.

Tiens donc, et les comparaisons s’arrêtent là ? En quelque sorte oui ! Effectivement, tant de points communs peuvent en effet pousser à mettre les deux formations en parallèle mais clairement Iron Hunter se la joue plus dur que Witchfyre. Déjà ne serait-ce que parce que les morceaux sont plus crus, plus axés speed metal avec des influences à chercher plus vers Riot, Manowar, Helloween, Iron Maiden (oui, bon, un peu le passage obligé pour le genre, quelque part), Iron Savior avec le chant d’Emi Ramirez tout aussi proche de King Diamond que dans son autre formation.

Encore une fois, les fans des Skull Fist, Enforcer, White Wizzard ou Portrait vont en avoir la tête qui va bouger toute seule sur d’excellents titres de Heavy Metal à tendance speed, grâce à des musiciens qui ont le sens du riff et de la composition accrocheuse dans les veines.
On appréciera tout particulièrement les duels de guitares ou les guitares doublées façon Iron Maiden particulièrement flagrantes sur l’instrumental « Starchaser » ou le particulièrement réussi « Blood, Fire & Steel ».

Bref, neuf titres bien rentre-dedans, allant directement à l’essentiel, tous d’une durée standard entre trois et quatre minutes histoire de ne pas se perdre dans la futilité ni le remplissage, qui nous permettent de passer trente-cinq trop courtes minutes de pur plaisir auditif.

Quand en plus on sait que le groupe a invité Pacho Brea Martinez (Ankhara, Hybris, Megara, Pacho Brea, ex-Knell Odyssey), Jack Bauer (Humungus) et surtout Per Karlsson-Lengstedt (Overdrive, Portrait, ex-Unchained) à pousser leurs vocalises sur l’album, ça donne une idée de la crédibilité grandissante d’Iron Hunter.

Tracklist :

1. In the Heat of the Night (4:26)
2. Street Warriors (3:51)
3. I’ll die for you (3:24)
4. The Deathbringer (3:42)
5. Save the World (4:14)
6. Starchaser (instrumental) (2:43)
7. Blood, Fire & Steel (3:50)
8. Beyond the Black Hole (4:35)
9. Killing Machine (3:53)

Page Facebook

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green