Communication de nos partenaires

Eisregen – Satan liebt dich

Le 8 juin 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • M. Roth - chant
  • Yantit - guitare, batterie, programmes
  • Markus Stock - basse
  • Frau N. Feind - violon

Style:

Gothic/Black/Death Metal

Date de sortie:

8 Juin 2018

Label:

Massacre Records

Note du SoilChroniqueur (Antirouille) : 8,5/10

Eisregen, Eisregen… Connais pas, c’est allemand ? Oui, surement. Je suis grave à la bourre dans mes chroniques. Tiens ! Et si j’appelais ma sœur qui vit en Allemagne. Elle pourrait m’aider !
– Allo ? Rostschutz ?
– Oui.
– Tu connais Eisregen ?
– Moui, tu ne connais pas ? Tiens donc ! Tu veux que je te renseigne ? C’est pour une de tes chros ?
-Oui, allez, steuplé…
-D’ac, je te rappelle, je fais quand même une recherche ou deux, à plus…..

Elle n’a pas trainé Rostschutz, elle tient ça de notre père, Antirust. Aller au fond des choses, fouiller, fouiner… L’après-midi même, elle me rappelle.

– Bon, pour commencer, Eisregen existe quand même depuis 1995, c’est l’un des premiers groupes de Metal extrême qui chante en allemand, ils ont douze albums à leur actif et Satan liebt dich est leur septième EP ! Tu débarques un peu, non ?
– Mmmh ! Quoi d’autre ?
– Leurs textes sont inspirés de films d’horreur, d’histoires criminelles vraies ou de faits historiques.
– J’ai cru voir qu’ils étaient censurés ?
– Non, pas vraiment, et c’est là le fruit de mes recherches : la constitution allemande interdit la censure mais la cour constitutionnelle allemande avait jugé dans les années 70 que la liberté artistique s’arrêtait là où commençait la protection de la jeunesse. Certains de leurs albums sont indexés par l’Office fédéral de Contrôle des Médias car certains de leurs textes sont crades, gores ou tout ce que tu veux de dégueulasse, mais rien de politique. Le but est de protéger les enfants. Mais leurs albums sont librement accessibles à l’étranger.
– Quoi ? Pas en Allemagne ? Alors, c’est censuré !
Krebskolonie et Farbenfinsternis sont interdits aux moins de 18 ans, Krebskolonie en plus est interdit de diffusion, Wundwasser est dangereux pour la jeunesse. Donc, il est interdit d’en faire la promotion et de les vendre en Allemagne. Pour protéger les enfants.
– On joue sur les mots, je ne saisis pas tout… En France, nous avons l’équivalent ?
– Bah oui ! le CSA pour l’audiovisuel, souvient toi le clip « Collège boy » d’Indochine qui a été interdit sur toutes les chaines de télévision.
– Mais Cannibal Corpse n’est pas indexé en Allemagne avec « I cum Blood » où il est question de « pisser dans le trou du cul d’une morte » ?
– On est d’accord, je pense que l’organisme qui indexe n’aime tout simplement pas Eisregen. Et puis ils chantent en allemand, c’est peut être ça aussi. Et je pense qu’on sait ce qui est bon pour nos enfants sans pour autant recevoir de leçon d’un organisme tel qu’il soit.
– Tu as vu leur clip pour « Satan liebt dich » ? Ça parle de quoi ?
– C’est une chanson sur Satan qui vient voir une petite fille qui vient de perdre ses parents et il lui dit qu’elle a besoin de lui, qu’il l’aime comme un père. Rien de bien dangereux pour nos enfants cette chanson-là

– Et musicalement, tu en dirais quoi d’Eisregen?
– Tu ne veux pas que je fasse la chronique à ta place ?
– Ben si, allez steuplé, je suis à la bourre, je vais me faire…
– Allo ! allo ? ça va peut-être couper, je passe sous un tunn…

Bah ! Un tunnel ? Elle n’était pas en voiture, elle était chez elle ! Ah oui, j’ai compris ! Ben j’aurai essayé.

Donc… « Fahlmondmörder » est un titre assez Black genre blast et voix crasseuse qui contrastent avec un refrain entrainant et voix claire. Ça joue vite, c’est sombre et angoissant. La rupture est assez nette avec « Satan liebt dich » qui est une œuvre lyrique sur une mélodie contagieuse et un refrain tout aussi épidémique.
Les deux pistes qui suivent sont semblables et assez « punky » dans l’approche ; on imagine bien les coups d’épaules dans la fosse ! Ces deux titres parlent de Fritz Haarmann, tueur en série allemand, fin 1800 début 1900, qui fut accusé de vingt-quatre meurtres. Les textes sont graves sur une mélodie très joyeuse. C’est tout Eisregen, ça !

Le cinquième « For God your Soul », seul titre chanté en anglais, nous propose du Death à la Cannibal Corpse avec, entre autres, des growls infâmes et des accélérations meurtrières. Surprenant dans l’ensemble, mais jouissif !
« Mein Eichensarg » change la donne avec ses beats électroniques mais l’agressivité reprend vite le dessus, enchainant avec du punk, du dark, du black… et une voix répugnante.
« 13 russische Krebsschweine » est tout aussi détestable que les autres, tant musicalement que dans les paroles assez sombres mais le tout est cassé par une mélodie folklorique Russe.

Eisregen reste dans ce qu’ils savent faire le mieux : choquer, jouant ainsi avec nos nerfs en nous proposant encore et encore son imagerie gore et ses rythmes abrasifs. Satan liebt dich est un concentré de cruauté musicale et verbale à mettre entre toutes les oreilles, du moins on l’espère…

Tracklist :

01. Fahlmondmörder (3:58)
02. Satan liebt dich (4:12)
03. Onkel Fritze (3:06)
04. Menschenmetzger Fritz (Transilvanian Beef Club) (3:06)
05. For God your Soul (6:22)
06. Mein Eichensarg (Schirenc plays Eisregen) (3:49)
07. 13 russische Krebsschweine (4:22)

Site officiel
Page Facebook
Playlist Spotify

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green