Communication de nos partenaires

Condor – Unstoppable Power

Le 5 mai 2017 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Magnus Garathun - Guitares / Christoffer Bråthen - Chant, Basse / Øyvind Kvam - Batterie.

Style:

Black / Thrash metal

Date de sortie:

28 avril 2017

Label:

High Roller Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

Originaires de Kolbotn, les Norvégiens de Condor font partie de cette union de thrashers avec des groupes comme Darkthrone, Infernö, Nekromantheon, Repellent ou Obliteration. Condor est formé en 2009 avec Magnus Garathun (Mion’s Hill) aux guitares, Christoffer Bråthen (Black Magic, Black Viper, Flight, Gouge, Mion’s Hill, Repellent) depuis le début et du batteur Øyvind Kvam (Pulsar, Purple Hill Witch) depuis 2014. Après une démo “Facing the first Winter” en 2010, un EP “Speedwagon” voit le jour l’année suivante : le groupe semble suffisamment crédible pour voir ses deux premières sorties désormais sold out.

C’est en 2013 que Condor sortira son premier album full length éponyme relativement bien salué par la critique avant un split avec Töxic Death (“Victims of burning Death”, 2014).

Le trio officie dans un black / thrash metal très rapide, façon Aura Noir, avec un côté bien évidemment old school très prononcé à l’instar de groupes comme Deathhammer, Töxic Death, Slutvomit ou Inculter. Ce deuxième album de huit titres pour 36 minutes de furie sonore passe comme une lettre à la poste : d’une fluidité remarquable, on se délecte à chaque morceau sur ces riffs hyper rapides, aux influences souvent évidentes à chercher chez Slayer, Destruction, Aura Noir ou Darkthrone.

Tout est d’une speederie intense : Condor ne cherche pas à faire dans la demi mesure : seule compte la rapidité et l’envie de cracher sa rage comme si leur vie en dépendait ! Que ce soit lors de titres courts (“Riders of Violence”, “You can’t escape the Fire”, “Malevolent Curse”, “Chained Victims”) ou dépassant la barre fatidique des cinq minutes (les autres), le tempo reste sensiblement ancré dans le full speed.

Riffs rapides, section rythmique épileptique, chant rageur à la Ole Jørgen Moe (Apollyon, dans Aura Noir), “Unstopped Power” nous offre ce que le black / thrash metal peut faire de mieux.
Tous les titres sont homogènes mais suffisamment variés pour qu’on ne s’ennuie pas un instant, l’ajout de soli impeccables – conférant un minimum de mélodie bienvenu à l’ensemble – y étant pour beaucoup.

Difficile de sortir un titre par rapport aux autres, on pourrait malgré tout mentionner l’impeccable “Chained Victims” avec son riff principal proche de celui d’”Eternal Ban” de Destruction (sur “Eternal Devastation”, 1986).

Si parfois des albums s’avèrent soporifiques, ce n’est surement pas en écoutant celui-là Condor !!!

Une baffe, qu’on vous dit !

Tracklist :

1. Embraced by the Evil (5’25)
2. Riders of Violence (2:47)
3. Chained Victims (4’04)
4. You can’t escape the Fire (3’48)
5. Unstoppable Power (5’00)
6. 83 Days of Radiation (5’15)
7. Malevolent Curse (3’55)
8. Horrifier (6’08)

BandCamp : http://condornorway.bandcamp.com/
Facebook : https://www.facebook.com/condornorway

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green