Communication de nos partenaires

Evolution Zero

Le 1 juin 2018 posté par Metalfreak

Interviewer : Antirouille
Interviewés : Dav’ et JP

 

Antirouille : Raconte-moi l’histoire du groupe.
Dav’: Salut, donc Evolution Zero, groupe originaire de Normandie, ce groupe existe depuis 2011 et sous ce line-up depuis 2016, notre premier album est sorti fin 2016.
Concernant le line up, nous venons de plusieurs groupes avec plus ou moins de petites notoriétés.

Pourquoi le nom Evolution 0 ?
Dav’: Tout simplement, car c’est issu d’un constat, malgré le temps qui passe, tout ce qui t’entoure revient toujours en arrière, l’évolution réelle n’existe pas.
Jp: C’est Dav’ qui nous a apporté tout le concept derrière ce nom, et nous avons adhéré dès le début. Ce n’est jamais une chose aisée de trouver un nom qui plaît et qui se retient, pour le coup, avec le nôtre, pas de mauvaise surprise et il se retient très bien.

Dans quel genre de métal te ranges-tu ?
Dav: Je dirais, Death Metal avec des influences Thrash.
Jp: On nous a sorti dernièrement que musicalement, c’était du thrash MAIS avec une voix Death. C’est tellement peu évident d’expliquer ce que tu joues parfois, qu’effectivement, on simplifie en disant Death Metal, et les gens se font leurs propres idées ensuite.

Pourquoi avoir choisi ce style de métal ?
Dav: Ce n’est pas choisi, c’est ce qui en ressort dès que je compose.

Pour vous, le métal s’épuise-t-il ? Avons-nous tout entendu ? Et dans votre style ?
Dav: Je ne sais pas s’il est épuisé mais je trouve qu’il y a pas grand-chose de nouveau, je pense qu’il y aura sûrement à un moment de nouveaux sons comme il y en a eu auparavant. Concernant notre style je pense que c’est pareil.
Jp: A titre perso, je trouve qu’il est plutôt au ralenti… On a des bons groupes qui sortent des albums sympa ou même bon, mais depuis l’explosion du Djent et à part le Slam death, on ne peut pas dire qu’il y ait masse de groupes qui sortent des sentiers battus et proposent des trucs originaux. Maintenant, j’avoue trouver plus de plaisir à écouter les albums cultes des 90’s.

Tu serais prêt à jouer dans un groupe de glam, ou métal prog ou es-tu complètement fermé ?
Dav: Un groupe de prog sûrement, un groupe de glam je ne pense pas, le maquillage et les froufrous me vont très mal.
Jp: De par notre passé à Dav et moi, nous avons joué de tout et ne nous sommes jamais cantonné qu’au metal. Si demain, on me propose de jouer dans un projet de glam, de prog, de pop ou je ne sais quoi, si je sens que ça passe avec les gars et que musicalement, j’y trouve un truc qui me plaît, j’y vois pas de soucis !! Je l’ai toujours dis d’ailleurs, dans mon futur et si je peux le faire, j’adorerai jouer dans un projet de ska. Se fermer uniquement à un style et ne pas vouloir s’ouvrir à d’autres musiques, c’est le meilleur moyen de tourner en rond sur son instrument.

Quelles sont tes influences ? Les influences des autres ?
Dav: Mes influences sont très ancrées dans les 90’s, la scène death de Tampa et les groupes de Thrash comme Slayer, Testament ou Sepultura, pour les autres je pense sans m’avancer que nous avons beaucoup de groupes en commun.
Jp: Pareil que David. Dans Ev0, nous avons des influences communes qui se ressentent, ce qui est plutôt rigolo d’ailleurs car Tatav, le 2eme gratteux, est plus jeune que nous mais on se retrouve vraiment sur les standards de notre style… Death, Carcass, Slayer, Sepultura, Deicide etc…

Qui apporte quoi à Evolution 0, qui compose, qui écrit les textes ?
Dav: Au niveau compos, j’apporte pas mal de riffs, je compose tout le temps, Tatav l’autre guitariste n’est pas en reste non plus, en général, on amène une structure et on la bosse, concernant les paroles pour le moment, c’est le travail exclusif de Glerr.

Parlons du festival des arts bourrins. Vous avez déjà fait des festoches ?
Avec Ev-0, ça sera le premier, après concernant les musiciens, nous avons tous eu plus ou moins des expériences en festivals.

Comment êtes-vous arrivé à faire celui-ci ?
Nous avions postulé l’année dernière mais n’avions pas été retenu, je pense que le travail fourni cette année a plaidé en notre faveur et cette année, nous pouvons y participer.

Sacrée affiche ! Benighted, SCD, No return, je ne vais pas tous les citer. Fier de participer aux cotés de ces noms ? Pas trop stressé ? Excité ? Fier ?
Nous sommes fiers de participer à ce festival, c’est un festival à taille humaine, une bonne ambiance, une très belle affiche et en plus c’est chez nous ;-), nous ne sommes pas spécialement stressés mais plutôt excités de pouvoir proposer notre set à coté de super groupes.
Jp: Pour ma part, j’avoue avoir hâte de voir Benighted et me prendre une bonne baffe de leur batteur Kevin Paradis, ainsi que Fatal, Witches et No Return, dont le dernier album est bien cool.

Comment ça se prépare un festival, vous abordez ça comme un concert ou ça change la donne ?
Dav: Perso, je le prépare comme un concert, c’est des conditions différentes mais ça reste un concert, tout du moins pour moi

Vous répétez souvent ? Quelle fréquence ? C’est nécessaire pour vous ?
On répète une fois par semaine, pour moi, c’est nécessaire, je sais que c’est la mode de construire la musique à distance et de se voir une fois avant les concerts, mais moi j’ai besoin de cette cohésion de groupe, je trouve que c’est plus efficace et que ça se ressent sur scène par la suite.
Jp: Si on a besoin de peaufiner certains trucs ou de maîtriser une partie plus ardue, nous sommes tous des bosseurs et puis nous avons passé pas mal de temps à bosser nos instruments avant Ev-0. Les répètes nous servent à bosser notre son, pas nos techniques perso. Quant à bosser à distance, ça peut certainement fonctionner pour certains groupes mais au final, tu te vois peu et forcément, tu peux penser bien t’entendre avec les autres. Nous préférons vraiment nous réunir et voir en « direct » ce qui fonctionne ou pas dans un titre, quitte parfois à « s’engueuler » gentiment sur certains points. La communication réelle, dans un groupe, est tellement importante, on tient vraiment à être raccord tous les 5, comme une fratrie, avec les bons et les mauvais moments.

Image

Parlons de l’album. Pourquoi un titre éponyme ? Parlez-moi de l’artwork.
Dav: Tout simplement car c’est le 1er et on trouvait que l’artwork était suffisant, on a adhéré tout de suite au travail que Miguel Pinto a fait par rapport à nos idées.
Jp : Notre visuel attire l’œil, interpelle et les gens nous en disent le plus grand bien, et ça, c’est cool ! On avait une idée de base et Miguel a su très vite la mettre en image.
Elle existe en version couleur pour le backdrop et l’album sur les plateformes d’écoute, mais j’avoue lui préférer la version noire et blanche du Cd que je trouve plus froide, sans concessions !

Quels sont les thèmes abordés ?
Dav : Beaucoup de faits de société, le gavage médicamenteux, les infos truquées, l’obsolescence, la faculté de l’être humain à s’autodétruire, l’éternel recommencement…
Vous l’avez enregistré où ? En combien de temps ?
Nous avons enregistré les batteries dans un studio pas du tout axé metal proche de chez nous car je voulais avoir une batterie « naturelle », pour le reste, tout a été enregistré dans mon studio et on a confié le mix à mon pote Jacou de Black Bomb A pour avoir un regard extérieur. Je pense qu’en tout, nous avons dû mettre un an à faire tout ça.

Vous avez un label ? Vous en cherchez un ?
Nous n’avons pas de label à l’heure actuelle mais nous en cherchons un car le 2eme album est presque terminé.

Cet album sonne très US. Des ralentissements, des accélérations, des soli courts, tout est là ! Comment résumerais-tu cet album ?
Bonne question, je dirais qu’il est à notre image, un album condensé où nos influences sont plutôt bien représentées.
Jp: A aucun moment, nous nous sommes posé la question de se dire “Tiens, comment on pourrait faire pour faire un truc qui sonne comme ça?”. On joue naturellement, quand on compose, on choppe vite où on veut en venir. C’est même encore plus flagrant lorsque c’est Dav et moi qui partons en impro ahah (On se connaît tous les 2 depuis presque 20 ans). Toutes les parties qui sont sur cet album ont été approuvées par chacun d’entre nous! C’est donc un album qui traduit TOTALEMENT ce pourquoi nous avons créé Evolution Zero : Faire le type de son qu’on kiffait lorsque nous étions gamin.

Tu as un titre préféré sur cet album ?
Dav: C’est compliqué, j’aime beaucoup B2P qui représente les débuts, j’aime beaucoup W.U.S.S aussi, car je suis fier du solo que j’ai collé dessus.
Jp: Pareil… “Between 2 pills” car c’est un des titres sur lequel je me suis mis le plus la pression pour une partie de double en sextolet. Une fois le résultat final entendu, j’avoue avoir ressenti une fierté en me disant “Putain! Mon taf a payé !!”.

Le fait d’être U.S. pour celui-ci vous ouvre d’autre perspectives pour le prochain, vous le voyez comment ?

Dav: Déjà il sera obligatoirement différent car il sera composé que de titres composés avec ce line up, le premier album étant un mix de morceaux de différents line up et d’époques. Le 2eme sera plus violent, il y a aura nos autres influences comme le death suédois, le punk, du black, pas de barrières.

Vous seriez prêt à changer de style ?, toujours dans le death mais évoluant pour du technique, du mélodique, du brutal.
Nous ne fonctionnons pas en terme de style, si nous avons envie de mettre un passage hardcore et qu’il aide le morceau pourquoi nous ne le ferions pas? Si un riff apporte quelque chose au morceau, on le met. Nous avons la chance d’être assez ouvert musicalement dans le groupe ce qui facilite pas mal de choses.

Vous êtes en train de le composer ?
Oui nous sommes en train de composer le deuxième album et il est prêt à 80% environ, ça avance gentiment ;-)

Des concerts de prévus ?
Pour le moment, à part les Arts Bourrins à la rentrée, rien de prévu à l’horizon. Nous espérons commencer l’enregistrement après le festival mais si une date tombe, pas de soucis ;-)
Jp: Un message subliminal est caché dans la réponse de mon frère d’arme ;)

Le mot de la fin est pour vous.
Dav: Tout d’abord, merci à toi pour cette interview, n’hésitez pas à faire un tour sur notre Facebook (http://www.facebook.com/evozer) et Bandcamp (https://%20evolutionzero.bandcamp.com) pour voir ce que nous faisons, venez nous voir aux arts bourrins et pour finir, merci de supporter la scène underground et la scène metal française.
Jp : Merci à tous ceux qui nous suivent et nous soutiennent, vraiment. On l’a toujours dit et c’est vrai, Ev0, pour nous, c’est une tribu, une famille. Donc merci à vous tous, on ne pourra pas tous vous citer mais vous vous reconnaîtrez ;).
Et merci à Soil Chronicles, bien sûr ! Long live to Metal !

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green