Communication de nos partenaires

Kamelot

Le 23 novembre 2015 posté par celtikwar

 

Bienvenue à Kamelot, ravie de vous rencontrer

Bonjour !

Thomas, Kamelot existe depuis plus de 20 ans…Quel est votre ressenti ?

Le temps a filé très vite : quand les gens me rappellent que cela fait 20 ans et plus, je me demande toujours où est passé le temps. On a passé de supers moments, et de temps en temps, on a même l’impression qu’on vient juste de commencer. Et je pense que c’est plutôt un bon signe, non ?

Certainement, et vous êtes celui qui rassemble ce groupe ? Vous êtes à l’origine de ce groupe ?

Oui, j’imagine, j’ai débuté le groupe il y a longtemps, d’abord, c’était plutôt un hobby, mais probablement à l’époque de « The Fourth Legacy », je me suis dit qu’on pouvait amener ce groupe à un niveau supérieur, et je l’ai considéré comme quelque chose à temps plein pour moi, et depuis, c’est devenu ma passion, les fans ont bien sûr été le « carburant » pour ce qu’on fait, et tout a grandi chaque année. C’est une super aventure.

Comment définiriez-vous votre style musical ?

Je pense qu’il est difficile de catégoriser et que c’est plutôt une bonne chose : on a un mix de « metal progressif », de « power metal », de « metal symphonique » et on essaie de rajouter d’autres éléments, comme du « New Age » ou du « Folk », et même un peu du genre industriel. On essaie de mélanger des genres qu’on aime personnellement au son Kamelot et on espère avoir créer quelque chose qui est unique.


Quel est votre inspiration ? Comment écrivez-vous des chansons ? Lyrique et musique ?

Ça vient de partout : par exemple, maintenant, j’ai pris un jour de congé, je suis sur un bateau, sur l’océan dans le golfe de Mexico, et bien sûr il y a des tonnes d’inspirations : la nature, on a des dauphins qui nagent à côté de nous, et ce genre de choses nous rappellent ce qui est important dans la vie. Apprécier tout ce qui est libre, comme une balade dans les bois au lieu de rester assis sur un canapé devant la télévision. Il y a toujours de l’inspiration. Par exemple, sur « Haven », on prend l’inspiration sur l’actualité de nos jours, la technologie, les gouvernements, les entreprises qui prennent du pouvoir. Il y a toujours des évènements entre les albums qui nous donnent des tonnes d’inspirations.

Pourquoi de temps en temps, vous décidez de faire des albums concept, par exemple « Epica » ou « The black halo » qui sont sur la légende de Faust, et le dernier « Siltherthorn » à propos d’une jeune fille

Nous n’avons pas voulu faire ça avec « Haven » parce que ça vous mets dans un genre de « boîte » : quand on choisit un sujet, il faut rester dans ce tableau et avec « Haven » on voulait plus de liberté et s’exprimer d’une manière différente. Mais j’adore les albums concept, c’est une partie de l’histoire de Kamelot, mais on ne veut pas faire ça avec chaque album, je pense que ça serait ennuyeux pour les fans. Avec « Haven », il y a un thème mais ce n’est pas un album concept. Mais c’est cool, car on peut s’exprimer différemment avec chaque chanson.

combien de temps vous faut-il pour écrire une chanson ?

Avec « Haven » on a démarré il y a à peu près un an, on était toujours en tournée. On a été en tournée avec « Silverthorn », mais on a travaillé sur des idées il y a un an, et pendant l’été 2014, je suis allé en Allemagne pour travailler avec Oliver Palotai, qui est notre claviériste, et on a travaillé dur pendant 2, 3 semaines tous les jours, sur des nouvelles chansons. Cela a été le début pour la base de l’album « Haven », et on a travaillé jusqu’à il y a 2 mois, tous les jours, dans le studio entre l’Allemagne, la Suède et Tampa en Floride, ce fut un processus assez long, aux alentours de huit mois – un an.

Et où avez-vous fait l’enregistrement ? Vous l’avez fait dans 3 pays ?

On a fait la batterie à Tampa en Floride, on utilise ici un studio privé, un ami à moi en est le propriétaire, un studio « dernier cri ». C’est super de pouvoir nous laisser l’utiliser. Ensuite on a enregistré la plupart des chants à Walzbrug, en Allemagne, avec Sacha qui est notre producteur. Oliver, notre claviériste, a enregistré dans son propre studio, et Tommi a fait quelques enregistrements en Suède et Alissa a fait sa partie à Montréal, elle est une de nos invitées, elle fait partie du groupe « Arch Enemy ».

Heureusement que les nouvelles technologies vous permettent d’enregistrer un album dans tant de pays différents avec des gens différents et faire un mix complet à la fin

Oui, c’est étonnant. Si on se rappelle 10, 15 ou 30 ans en arrière, rien de tout cela n’aurait été possible. C’est plutôt génial que le monde ait rétréci avec Internet, bien sûr on prend beaucoup l’avion entre la Suède, l’Allemagne et Tampa, cela coûte de l’argent, mais finalement, on pense que ça vaut le coup, parce qu’on veut faire le meilleur album possible.

Vous êtes donc un « frequent traveller » (terme officiel utilisé par toutes les compagnies aériennes pour les personnes qui prennent souvent l’avion)…

Oui, tout à fait, vous devriez voir mon passeport, j’ai déjà dû ajouter 20 pages à mon passeport, qui est déjà plein. Oui, on doit voyager souvent, au début, c’est cool, des fois, c’est un peu trop, mais cela fait partie du boulot, du deal, on adore ces 2 heures sur scène avec les fans, mais les voyages sont peut-être la partie la plus difficile. Mais on ne peut pas se plaindre, car on fait quelque chose que nous adorons.

Vous avez parlé du fait que vous avez de supers invités sur votre album, alors parlons d’eux, Allison qui était déjà avec vous sur la dernière tournée

Oui, elle était sur l’album « Silverthorn » et elle a fait la tournée avec nous. Elle a fait les chants « lourds » comme les « growls », le grunt, et aussi des chants plus clairs, on est devenu très proches, elle a beaucoup de talents, et c’est quelqu’un de bien, donc avec « Haven », je voulais montrer un peu de son clair style de de voix, on a une chanson « Liar, liar » où elle chante avec sa voix claire, et je pense que les fans vont adorer l’entendre faire ça, et à propos de la prochaine tournée, on espère qu’elle va pouvoir faire des concerts avec nous.

Pour le moment, ça n’est pas défini qu’elle sera avec vous ?

Elle fera celui à Mexico City, on a un concert dans un stade et elle pourra le faire. Puis, elle doit aller en Europe pour des concerts avec Arch Enemy, on aura Nalle de Therion, elle nous rejoindra pour la tournée en Amérique du Nord. Elle a énormément de talent, elle n’a que 22 ans mais chante super bien. On est très contents de l’avoir avec nous.

Et à propos de Charlotte de Delain, c’est aussi une invité sur l’album « Haven »

Oui, on a fait quelques concerts avec Delain aux Etats-Unis, et ils ont été notre première partie en Europe aussi de temps en temps et on appris à bien les connaître, ce que j’aime avec Charlotte, c’est qu’elle a une voix unique, elle se différencie des groupes symphonique avec les voix féminines au chant, certains d’entre eux ont plus ou moins le même son. Pour moi, Charlotte est vraiment à part et j’ai pensé qu ‘elle ajouterait quelque chose à l’album : on a une ballade « Under grey skies », et on a pensé que sa voix serait parfaite

 


Et finalement, Troy Donnecley de Nightwish, il va y avoir quelques sons celtiques sur votre album ?

Oui, Troy a ajouté un élément « folk » : on l’a rencontré lors de la tournée de Nightwish, que l’on a fait il y a trois ans en Amérique du Nord, c’est vraiment un gars bien et il nous a dit que si on avait besoin on pouvait l’appeler et on l’a fait, et on est super content du résultat.

Il est sur combien de chansons ?

Il est juste sur une chanson, on ne voulait pas lui faire faire trop de travail, il est aussi sur « under grey skies », où il a déjà Charlotte

Pour Haven, avez-vous prévu de filmer des vidéos ?

Oui, sans aucun doute, on a déjà une vidéo qui va sortir dans 3 semaines, je ne veux pas dire le nom de la chanson pour le moment et on fera une 2ème vidéo avec Alissa, d’Arch Enemy, ça va être 2 supers vidéos et je pense que les fans vont adorer. On a été à Belgrade, en Serbie, depuis 2007 on va là pour faire des vidéos, les gars là-bas sont vraiment géniaux, ils adorent Kamelot et essayer de faire passer le message qu’on a avec nos lyrics, nos chansons. Ils font un boulot phénoménal et pense que tout le monde sera ravi du résultat.

Qu’est-ce que vous pensez de l’importance de la vidéo de nos jours

Je pense que c’est crucial, parce qu’il faut vraiment un autre élément pour montrer aux fans qui on est : les vieilles chaines de musique comme MTV et Viva ont pratiquement disparu, alors grâce à Youtube, on fait la connexion du visuel de ce que fait un groupe avec toute la scène

Oui, maintenant il est très important d’avoir un effet visuel sur la musique

Oui, des fois les fans écoutent des chansons et ne savent même pas à quoi ressemble le groupe, et c’est plutôt bien de mettre un visage sur une voix, un visage sur une guitare pour que les fans puissent se connecter un peu plus à ce qu’ils écoutent.

vous êtes un groupe très international, si je ne me trompe pas, Oliver est Allemand, Tommy suédois, les 3 autres sont américains et vous voyagez partout dans le monde, les Etats-Unis, l’Europe, l’Amérique du Sud, comment vous vivez ce mélange de cultures ?

C’est plutôt cool et cela fait une balance entre nous : trois d’entre nous des Etats-Unis, notre chanteur scandinave et notre claviériste allemand. Le plus étonnant est que nous sommes très similaires : cela n’a pas d’importance où nous sommes nés, on a une façon de vivre similaire. Le fait que le monde ait rétréci d’une certaine façon, les gens sont des gens, si vous êtes quelqu’un de bien, votre origine n’a pas d’importance, et on a beaucoup de chance de pouvoir faire des concerts presque partout dans le monde. On va faire une grosse tournée en Amérique du Nord avec DragonForce puis une grande tournée européenne à l’automne. On a beaucoup de chance de faire de supers rencontres partout dans le monde.

et à propos de la reconnaissance dans votre propre pays, je crois savoir que les 2 derniers albums ont été placés dans le billboard, félicitations pour ça car je sais que ça n’est pas un marché facile ? Comment vous le ressentez ?

Oh ! Merci, c’est plutôt cool, il y très peu de groupe power metal qui arrivent à être classés dans les 100 premiers du billboard, c’est plutôt génial, arriver à être reconnu aux États-Unis, on en rêve, c’est cool et je crois que le prochain album devrait même faire mieux, parce qu’on voit grâce aux pré-ventes qu’on devrait avoir notre meilleur entrée dans les billboards, c’est plutôt excitant et bien sûr on remercie les fans pour tout ça.

Rappelez-nous la date officielle de sortie de l’album ?

En général, ça va être autour du 05 mai en Europe, le 4 ou le 6… au Japon ça sera le 29 avril

En ce moment, votre boulot, c’est la promotion de l’album ?

Promotion et préparation de la tournée. Dans 3 semaines, on sera à Mexico City, on s’attend à un fort rassemblement donc on doit être préparés. Nous sommes prêts pour la tournée, on s’attend à faire une tournée de 2 ans.

2 ans de tournée ?

Oui maintenant, la plupart des tournées durent longtemps : avec la façon dont l’industrie de la musique a changé, les tournées sont plus longues et bien sûr, quand vos fans sont dans plusieurs pays, on en fait autant que possible dans une période donnée. Personnellement, je ne veux pas être parti pour plus d’un mois à chaque fois : donc aux États-Unis, c’est pour un mois… un mois aussi en Europe, 3 semaines au Japon, 2 semaines en Australie. Tous ces endroits consomment du temps, donc sauf si on est d’accord pour être partis huit mois d’affilé, ce que je ne veux pas faire pour ma famille. J’étale donc ce temps pour profiter des 2 aspects de ma vie, professionnelle et personnelle.

Donc vous organisez votre temps pour faire les deux en même temps ?

Oui, c’est très important et je crois que beaucoup de groupes perdent cette notion, cette partie de leur vie, ils sont constamment en tournée. Quand ils rentrent chez eux, leurs enfants ne les reconnaissent plus trop, et on ne veut pas imposer ça à nos enfants. C’est important de faire une balance entre ces 2 mondes et cela marche plutôt bien pour nous, je pense que c’est la bonne approche.

comment choisissez-vous la setlist (chansons chantées lors des concerts) pour une tournée, et surtout je me demande quelles chansons d’albums précédents qui n’ont pas été chantés par Tommy ?

Oui, c’est une question intéressante, bien sûr on a des chansons comme « March of Mephisto » « Center of the Universe » ou « Karma » qui sont les chansons préférées des fans, mais avec cette nouvelle période qu’on a créée, de « Silverthorn » à « Haven », c’est important de construire ce nouveau pont vers la nouvelle génération. Par exemple, on travaille en ce moment pour savoir quelles chansons on va supprimer pour jouer les chansons de « Haven ». C’est difficile, peut-être qu’on va devoir supprimer « Forever » qui a été une des préférées des fans ces dernières années et la remplacer avec quelque chose de nouveau. J’imagine qu’il y a du bon et du mauvais de faire partie d’un groupe qui a un catalogue chargé.


Exactement, 20 ans de musique, 20 ans de CD

Nous serons toujours capables de ramener ces chansons dès qu’on en aura besoin, mais avec le tout « Haven » on veut vraiment modifier la setlist, et faire les choses un peu différemment pour que les fans soient surpris.

Est-ce que vous changez un peu la setlist entre concerts ou peut-être juste entre pays ?

On fait beaucoup ça, on peut même changer la liste entre 2 soirées consécutives, bien sûr on démarre plus ou moins de la même façon, car on a une intro, une certaine habitude et un tempo particulier à respecter, mais au milieu on aime faire les choses différemment, même pour nous. On peut être dans un pays qui préfère les chansons rapides, on va remplacer une chanson mi-tempo par une chanson rapide qu’on n’a pas jouée depuis longtemps. C’est plutôt sympa à faire et ça nous force à être toujours attentifs, et faire en sorte que chaque concert soit un petit peu différent.

Et cela fait des changements pour vous aussi ?

Oui, ça ne ressemble pas à une pièce de théâtre où tout est pareil toutes les soirées, on veut vraiment avoir des changements, pour qu’on puisse s’amuser, rester attentif et ne pas tomber dans une routine qui deviendrait ennuyante.

Est-ce qu’il y a quelque chose de particulier auquel vous vous attendez quand vous êtes en tournée, une atmosphère, un rassemblement d’équipe avant le concert ou juste après, quand vous n’êtes pas en tournée, quelque chose qui vous manque ?

Oui, j’adore arriver dans une nouvelle ville par exemple. Quand on arrive à Paris, on gare le bus, et on a toujours le temps d’aller faire un peu de visite, et il y a toujours l’anticipation
quand on voit la file des gens qui attendent de rentrer, quand le concert est complet. J’adore sortir les rencontrer, les regarder, voir leurs visages. C’est vraiment quelque chose qui est génial pour moi.

Et vous faites quelques rencontres avec vos fans de temps en temps avec des tickets VIP (vente de billets limités qui permettent aux fans de rencontrer les membre du groupe) ?

Oui, on en fait beaucoup et quand c’est pas le cas, on s’assure de vois les fans après le show s’ils veulent venir au bus, dire bonjour : il est très important de garder cette connexion avec les fans, car c’est le plus important et on n’oubliera jamais ça, certains groupes les considères comme acquis au bout d’un moment, mais on n’a jamais fait ça.

Avez-vous un ou des meilleurs souvenirs de concerts ?

L’un de mes préférés est une fille de Russie qui est venue à un concert à Munich (car cela fait quelques années qu’on n’a pas été en Russie). Et en Russie ils ont ces poupées qu’ils
appellent les poupées Marishka je crois, chaque poupée s’emboîtent l’intérieur d’une autre poupée. Cette fille avait peint à la main chaque membre du groupe sur une poupée, et on
s’emboîtaient l’un dans l’autre et la dernière poupée était une traditionnelle russe, c’est l’un des meilleurs cadeaux que j’ai jamais reçus.

Et je sais que ces poupées sont très importantes en Russie, donc cela avait vraiment une signification particulière pour cette fille ?

Et en plus elle a réussi à faire un super travail de ressemblance avec sa peinture et on l’avait même postée sur notre page Facebook, car on était tellement impressionnés par le temps et l’énergie qu’elle avait dû y mettre.

Je voulais vous parler de quelque chose qui me semble génial dans ce milieu musical, il y a une sorte de cohésion entre les groupes et vous vous aidez. J’ai 2 exemples vous concernant, Coen d’Epica qui remplace Oliver et vice-versa, et je pense que c’est génial que vous puissiez vous aider, et aussi je pense à ce concert de Nightwish où Annette ne pouvait pas chanter, et vous avez laisser Alisson et Charlotte prendre sa place. Je pense que c’est génial et ce serait des concerts que j’adorerais voir, parce que cela arrive une fois, une occasion. Comment décidez-vous de vous lancer dans ces challenges ?

Oui, c’est un esprit dans la musique et que les fans ressentent aussi. Il y a pas mal de changement de personnes dans les groupes et les fans doivent garder l’esprit ouvert et il y a un esprit de générosité dans la musique métal symphonique, non seulement les fans mais aussi les groupes. Par exemple quand Nightwish a eu le problème avec Anette, ils sont simplement venus vers nous et nous ont demandé si les filles pouvaient chanter avec eux, et on a dit, bien sûr, pourquoi pas, on est dans le même business et il n’y a aucune raison de nous considérer  comme concurrents : tout le monde peut trouver sa place, et les fans apprécient cette façon de penser.

J’ai vu des vidéos sur Youtube et on voit les filles avec un papier dans leurs mains, je suis sûre que les fans devaient les aider, et être reconnaissant que le concert ait eu lieu quand même, « the show must go on »?

Tout à fait _ pbm de speaker phone

Vous avez une date en France, et j’ai vérifié sur votre site web, vous venez à Paris le 17 septembre, avez-vous préparé quelques phrases en français ? Vous êtes-vous préparé à Paris ?

On n’a pas pu venir à Paris lors de la dernière tournée, ça m’a semblé bizarre et j’en étais physiquement malade, parce qu’on adore jouer à Paris mais quelque chose avec l’organisation du temps n’a pas marché, des fois on veut jouer dans une ville, mais on n’a pas de salle disponible, ou la salle disponible est trop petite, et cette fois je crois qu’on a une salle plutôt sympa.

oui, La Cigale, c’est un endroit plutôt célèbre

Cool, on est supers content que la 1ère date de la tournée européenne soit à Paris, je pense que les fans vont être ravis d’assister à cette 1ère date, et ils pourront voir toutes les choses nouvelles qu’on a prévu pour la tournée européenne

je suis sûre qu’on vous recevra bien!

Je suis très impatient, je me rappelle du bon vieux temps avant que l’Élisée Montmartre a brûlé, on a partagé des moments spéciaux avec les fans français et il me tardent de revivre ça avec eux.

La dernière question vous concerne Thomas, car j’ai lu sur Internet que vous aviez un projet solo, d’un opéra metal, est-ce que j’ai bien lu parce que tout ce qu’on lit sur internet n’est pas forcément vrai?

C’est correct, ça a changé un peu, parce que je veux faire ça avec Oliver, notre claviériste qui écrira avec moi, et du coup ça devrait arriver plus vite, parce que je peux partager avec lui l’écriture. L’idée est de faire quelque chose d’unique dans le genre métal, mais aussi travailler avec nos amis d’autre groupe de métal et faire un métal qu’on espère tous les fans de métal voudront acheter. On va commencer à travailler sur ce projet dans quelques mois, et on espère que l’année prochaine on sera capable de voir à jour ce projet avec une date de sortie

Et peut-être que je ferai une interview sur cet album ?

Ça serait fantastique

un grand merci pour votre temps, ça été génial de faire cet interview avec vous, je vous souhaite tout le meilleur, tout le succès pour Haven

Merci, il me tarde de vous voir à Paris pour rencontrer les supers fans en France

http://webradiomusicos.com/wrmkamelot.html

http://www.kamelot.com/

https://www.facebook.com/kamelotofficial/

https://www.facebook.com/KamelotFrance/?fref=ts

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green