Communication de nos partenaires

Line-up sur cet Album


 

  • Yann ARMELLINO – Guitare
  • Sur la partie Revisited Side :
  • Joel SALIBUR – Basse
  • Fred MOREAU – Percussion & Batterie
  • Sur la partie Bonus Side
  • Chris CARON – Chant lead & chœurs sur Gimme the Sound
  • Tony LINDSAY – Chant lead sur Crossroads (avec les musiciens de SANTANA)

Style:

Guit’hard “blues” rocker

Date de sortie:

Décembre 2010

Label:

Sterne/Sony Music

Note du soilchroniqueur (Son) : 7/10

Dans la lignée des chroniques sur des guitar-héros que j’effectue en ce moment, après le mystérieux et truculent John 5, on change carrément de registre avec un de nos plus reconnu shredder national, Yann Armellino, qui vient de sortir son sixième album, Revisited. Album qui porte bien son nom, puisqu’il sonne comme une sorte d’autobiographie musicale de la vie du guitariste. Ce fan de Kiss et de Robert Johnson, également connu pour réaliser de nombreuses masterclass s’est en effet fait plaisir en remettant au gout du jour plusieurs de ces morceaux sortis sur les précédents disques, agrémentés de reprises assez variées dans le style.

Yann Armellino n’en n’est pas à son premier coup d’essai : en 2004 par exemple, son album Cross-Rocks rendait un hommage appuyé au 5eme guitariste de tous les temps d’après le magazine Rolling Stones, Robert Johnson, avec pas moins de 5 reprises plus une du groupe Kiss. Et de façon générale, on retrouve dans toute sa discographie cette mise en avant des groupes aimés de sa jeunesse, des influences des années 70 et 80, et des musiciens plus contemporains. On ne s’étonnera donc pas de l’orientation très blues et hard rock du principal intéressé, qui au fil des années semble se poser de plus en plus. Ce qui veut dire que l’on ne sera en aucun cas surpris musicalement, mais la n’est pas l’essentiel. La musique de Yann Armellino ne cherchant pas à surprendre, mais à vous plonger tête la première dans les ondes calmes, chavirantes et troubles du mississipi, dans les litres de sueurs saturées sortant d’un vieil ampli Marshall de 1978, et cela de façon claire et directe.

31 minutes. Il n’en faudra pas plus pour que ce Revisited vous fasse découvrir ou redécouvrir l’univers du héro français. Divisé en deux parties, une Revisited Side et une Bonus Side, le disque de 9 titres comporte 5 morceaux revisités et 4 reprises. Cette division est un peu surprenante, puisque mélangeant des titres du guitariste et des reprises, mais passé ce petit temps de recherche et d’analyse sur qui à fait quoi, on est vite happé par la guitare Ibanez endiablée de Yann. Ca va vite, ca va fort, et si même parfois ca pose question sur le nappage de shred sur du blues rock (on aime ou on aime pas), on ne peut qu’être attiré à l’écoute de morceaux comme Crossroads (reprise de Robert Johnson, présente sur Cross-rocks, 2004) avec en guest star Tony Lyndsay et l’équipe de Santana, I Heard it throught the Gravepine (reprise de…de…non, pas de Marvin Gaye, je vous laisse chercher et apprécier la version originale), déjà présent sur le premier album en 1999, ou encore Keep me comin (reprise de Kiss), pour ne parler que des cover. Une joli et simple version d’Imagine (reprise de John Lennon) viendra compléter le tout.

Du côté des morceaux revisités, on a droit à un quasi survol des cinq précédents opus, excepté l’éponyme de 1999. C’est ainsi que Smile (3, 2001), Rythm’n Booze (3, 2001) et Oversea (Gimme The Sound, 2008) se retrouvent avec un son neuf sur la galette. Le titre éponyme Gimme The Sound est quant à lui repris en version acoustique avec de nouveau Chris Caron qui avait collaboré avec Yann sur ce dernier album. Mon coup de cœur revient à Rock for Show, le morceau d’ouverture, qui lance les opérations merveilleusement bien avec un son chaud et des riffs puissants et dépoussiérants.

Ce Revisited permet donc de passer une demi heure dans les coursives du hard rock et du blues rock, et si le talent guitaristique de Yann Armellino n’est plus à renié, on retiendra la simplicité et la jovialité de ce sixième opus. Un Best of hommage aux légendes du blues et du hard, par ses reprises, sa technicité et sa musicalité, et qui prend un sens tout particulier quand on sait qu’il est dédié à la mère du guitar-hero…

Site officiel : http://www.yannarmellino.com/

Myspace : http://www.myspace.com/yannarmellino

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green