Communication de nos partenaires

The Nighttime Project – The Nighttime Project ...

Le 3 février 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Tobias Netzell : Chant
  • Nicklas Hjertton : Batterie
  • Fredrik Norrman : Guitares, Basse, Claviers

Style:

Dark Doom Ambient

Date de sortie:

08 Janvier 2016

Label:

Aftermath Records

Note du SoilChroniqueur (Wilhelm von Graffenberg) : 8/10

The Nighttime Project… Un nom qui sonne bien, et pas de mensonge sur le produit : ça endort. Ne vous attendez pas à du gros blast et du headbang, vous le feriez au ralenti, allongé sur un lit de plumes noires.

Le Dark Ambient qu’ils proposent sur leur album éponyme est assez indéfinissable précisément : à la croisée entre Katatonia (et pour cause : Fredrik Norrman à la guitare et plus si affinités), Anathema, les vieux Paradise Lost et… Breaking Benjamin/RED (pareil que Breaking Benjamin, mais avec davantage d’électro). Par conséquent du low tempo psyché avec des tonnes d’effets électroniques (fuzz, wah wah, chorus, reverb’, etc.) qui créent une ambiance planante et sensuelle à la fois (le lit de plumes noires peut servir à autre chose que dormir, hein…) Une sorte de gros trip sous ecstasy, avec ses montées et ses descentes, le tout dans une ambiance doucereuse et moelleuse, ondoyante (de quoi se tortiller de manière reptilienne, ce qui calque nickel avec le titre « Among Reptiles »), avec des morceaux qui pourraient servir de BO pour films de djeuns – vous savez ? Vous voyez ? Des  versions édulcorées des grands classiques d’épouvante, avec des vampires, des loups garou, tout ça… mais si, vous voyez de quoi je parle…

https://www.facebook.com/AftermathMusicNorway/videos/1031859416845588/?theater

Le son du trio norvégien est de qualité, travaillé, et vous emmène dans un univers onirique – d’où le morceau « Oneiros », référence à la personnification des rêves dans la mythologie grecque – assez rapidement et facilement, mais j’imagine difficilement écouter cet album autrement que dans des moments particuliers, au repos (ou quand besoin de repos), tant c’est apaisant. Difficile de faire un choix dans le « ouah, ce morceau est trop cool », vu qu’aucun ne ressort franchement du lot – c’est un grand ensemble dans le même esprit général – mais je pense qu’ « Amends » est probablement le plus « violent » intrinsèquement, par sa lourdeur, son poids et ses bouffées de clavier qui provoquent un mélange d’euphorie et de mal-être.

A écouter en fredonnant l’air de Bonne nuit les petits et serrant fort son teddybear

Tracklist :
1. The annual Loss (6:02)
2. Oneiros (7:43)
3. Caustic Reflection (4:32)
4. Dissolve (5:08)
5. Among Reptiles (6:15)
6. Empty Signs (4:28)
7. Amends (6:51)
8. Desert Prayers (5:27)

Facebookhttps://www.facebook.com/thenighttimeproject

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green