Communication de nos partenaires

Manacle – No fear to persevere

Le 14 juin 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Inti Paredes - Guitares, Choeurs
  • Kevin Pereira – Chant
  • Shawn Vincent - Basse
  • Miguel Negron - Batterie

Style:

Heavy/Speed Metal

Date de sortie:

4 Mai 2018

Label:

Hard and Heavy Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7,5/10

Autant être précis de suite : les adorateurs d’Omen, Savage Grace, Liege Lord, Agent Steel vont s’y retrouver à l’écoute de ce No Fear to persevere. Manacle, groupe Canadien qui rime avec “tabarnacle”, est un groupe énervé. Ça se ressent dans sa musique ! Ou bien ses musiciens sont nés d’une mère caféïnomane et d’un père colateur, ou alors il y a une substance particulière dans la Broad Beans Soup, mais toujours est-il que les six titres de cet album – on nous l’a présenté en tant qu’album et non d’EP malgré ses 28 minutes – nous balance une musique rapide au possible, faisant passer son Heavy Metal au cap du Speed Metal, sans jamais franchir les frontières du Thrash.

Quand on sait que l’album est enregistré par John Dinsmore (Antioch, Cauldron, Völur) mixé et masterisé par Olof Wikstrand, chanteur d’Enforcer et responsable du son d’autres groupes comme Cauldron, Enforcer (bien tiens !), Metal Inquisitor, Lethal steel ou Helvetets Port, on imagine très bien à quoi on doit s’attendre.

Speed Metal, old school, chant suraigu, riffs rapides et tranchants, soli impeccables et nombreux, ces quatre furieux sont de véritables ‘Heavy Metal Maniac’(s) ayant une ‘Speed Metal Mania’. Quitte à utiliser des références sympathiques, autant les chercher aussi chez Exciter ou Seax.

Le carré d’as canadien nous envoie une musique qui va très vite avec six titres aussi homogènes que diablement efficaces, et nul doute que ce No Fear to persevere aura sa place entre des Master of Disguise, Skeptics Apocalypse, Battle Cry, The only safe Place ou Court in the Act, ne serait-ce que parce que Manacle n’hésite pas à y coller son petit hommage à cette époque bénie : l’intro de « Journey’s end » par exemple, qui rappellera de suite le début de Lion’s Roar, intro instrumentale d’un album culte que chaque nostalgique saura retrouver.

Allez hop hop hop, on ressort la guitare en carton, les vestes à patches, les badges et les bracelets cloutés, on s’échauffe les cervicales et on headbangue en rythme à l’écoute de ces six titres en se secouant vivement le horns up !

Tracklist :

1. Fight For Your Life (4:52)
2. Tears of Wrath (4:22)
3. Journey’s End (6:32)
4. Live Fast, Die Fast (4:04)
5. Witches Hallow (4:43)
6. Stand Tall (4:24)

Playlist Bandcamp
Page Facebook

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green