Communication de nos partenaires

Lock Up – Necropolis transparent

Le 29 août 2011 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Shane Embury : Basse
Nicholas Barker : Batterie
Tomas Lindberg : Chant
Anton Reisenegger : Guitares 

Style:

Death/Grind

Date de sortie:

01 juillet 2011

Label:

Nuclear Blast

Note du Soilchroniqueur (Metalfreak) : 08/10

 

Après le décès en 2006 du principal fondateur de Lock Up, Jesse Pintado, icône de la scène extrême, on se demandait bien si Lock Up allait revenir un jour sur le devant de la scène.
Cinq années plus tard, avec un Anton Reisenegger venu directement de Criminal, le groupe revient avec un nouveau passage à tabac de 16 titres pour une quarantaine de minutes d’une intensité incroyable. Avec un rythmique composée de Shane Embury (Napalm Death, mais aussi Brujeria, Venomous Concept et toute une chiée de projets annexes) et Nicholas Barker dont le CV ferait pâlir de jalousie n’importe quel footballeur mercenaire changeant de club à chaque mercato, il était évident qu’il ne fallait pas s’attendre à de la dentelle. On a donc droit à notre lot d’une seizaine de titres ultra violents, enchaînés sans le moindre temps mort : tout n’est qu’urgence et maîtrise !
Comme d’habitude avec Lock Up, tout est extrêmement précis, d’une violence et d’une rapidité épileptique : on kiffe de la première à la dernière seconde.
Le chant très thrashy de l’ex-At The Gates Tomas Lindberg (Nightrage, The Crown, Ceremonial Earth et j’en passe) depuis l’album précédent se veut agressif et torturé à souhait : imaginons Napalm Death avec le chant d’At The Gates, et vous avez la recette ! Un mélange qui pourrait rebuter tout fan inconditionnel de grind amoureux du growl tout azimut, mais force est de constater que son arrachage de cordes vocales sied plutôt bien aux titres.
Quant aux riffs d’Anton Reisenegger, ils sont incisifs et vous tranchent les membres avec précision : le p’tit nouveau n’a pas à rougir de sa prestation, magistralement aidé par une production sans faille.

Jusqu’au-boutiste au possible dans l’extrême, les quatre frappadingues vous font explorer les sentiers les plus reculés de l’ultra violence musicale, sans ne jamais sortir des balises de la précision musicale, faisant de ce petit dernier l’album incontestablement le plus brutal que Lock Up ait proposé.
On pourra cependant reprocher une linéarité un peu trop redondante, mais les aficionados du genre savent très bien qu’avec Lock Up, aucune expérimentation ne sera présente contrairement à Napalm Death : en se prenant ce « Necropolis transparent », on sait d’avance qu’on se prendra autant de pains dans la gueule que le CD renfermera de titres.
Rien à dire de plus, devant une telle claque, le mieux est encore de se taire… et d’écouter !

Et qu’est-ce que ça peut faire du bien !!!!! Blast ‘till death !!!

 

Tracklist :

01. Brethren Of The Pentagram 1:35
02. Accelerated Mutation 2:45
03. The Embodiment Of Paradox And Chaos 1:51
04. Necropolis Transparent 1:57
05. Parasite Drama 2:59
06. Anvil Of Flesh 2:25
07. Rage Incarnate Reborn 3:10
08. Unseen Enemy 2:19
09. Stygian Reverberations 2:12
10. Life Of Devastation 2:28
11. Roar Of A Thousand Throats 2:08
12. Infiltrate And Destroy 2:38
13. Discharge The Fear 3:35
14. Vomiting Evil 2:35
15. Through The Eyes Of My Shadow Self 2:27
16. Tartarus 3:18

 

Facebook : http://www.facebook.com/LockUpOfficial
Myspace : http://www.myspace.com/lockup

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green