Communication de nos partenaires

Hellixxir – A dull Light around

Le 6 octobre 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Baptiste Gastaldin - Basse, Chant
  • Romain Charbonnier - Batterie
  • Olivier Baraldi - Guitares
  • Matthieu Laforêt - Guitares, Choeurs
  • Alexandre Manin - Chant

Style:

Thrash/Black Metal

Date de sortie:

28 Septembre 2018

Label:

M.U.S.I.C. Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7/10

L’air de rien, les Grenoblois d’Hellixxir fêtent déjà leurs dix-sept années de carrière, pendant lesquelles on a eu droit à une démo (The Cypress Forest en 2003) et deux albums en 2007 (War within) et en 2011 (Corrupted Harmony, dont la Soilchronique se trouve ici), carrière marquée par de nombreux changements de line up – dont un tragique, on pense à toi, Camille – et, sorti de quelques concerts de temps en temps, on n’en entendait pas trop parler, même par chez nous.

Avec un line up qui semble s’être enfin stabilisé depuis les arrivées d’Olivier Baraldi (guitares), de Baptiste “t’as pas des photos, même pourries ?” Gastaldin (basse) et du chanteur Alexandre Manin (qui vocifère ses insanités également dans le groupe de Black Metal Livets Ångest), on a pu voir le Thrash Metal old school d’Hellixxir évoluer vers quelque chose de plus extrême avec désormais de grosses influences à aller chercher dans le Black Metal, voire le Death.

Et là, de nous offrir cet A dull Light around, on peut effectivement se faire un compte à rebours chronologique de titres, tous enregistrés en concert avec des qualités de sons pas toujours égales, et se rendre compte que le Hellixxir 2018 n’a plus grand chose à voir avec celui de 2003, d’autant moins que seul Matthieu Laforêt (guitares) est membre originel du groupe, et il est fort à parier que les côtés les plus mélodiques restants dans la musique actuelle du groupe auraient considérablement diminué sans son apport au niveau de ses soli notamment.
Qu’on le veuille ou non, il est et reste un putain de guitariste soliste et l’entendre ressortir ses influences thrash old school – je parle surtout des titres les plus récemment enregistrés avec le line up actuel – nous est une vraie cure de jouvence…

Mais attention : Hellixxir 2018 n’est pas meilleur ni moins bon que celui de ses débuts, il est juste différent tout en gardant quelques similitudes… Bref, quelle que soit l’époque, on adhère toujours et les voir en concert reste toujours un petit plaisir bien sympathique.

Par contre, là où je tique un peu, c’est qu’au bout de sept années de silence studio, j’aurais préféré un nouvel album, avec de nouvelles compositions toutes fraiches, plutôt qu’un best of à moitié live. Cet A dull Light around est-il un apéritif avant un hypothétique album ? J’en viens à l’espérer. Ce groupe a un putain de potentiel, faites en profiter les fans !

Bien sur, c’est agréable d’entendre un “Stars” avec le chanteur originel Julien Tournoud – qui permet également de montrer à quel point sa voix est devenue quasiment parfaite depuis qu’il est dans Amon Sethis –, de réentendre le chant de Camille Marquet sur un titre studio et un autre live (respectivement “Constant Fear” et “Mr Hyde”), ou de réentendre Christophe Tonnerieux, un autre ami trop tôt disparu, sur “Parasyte 2K”. Et surtout, surtout, je reste un adorateur de ce putain d’instrumental “Corrupted Harmony” que j’ai dû encore m’enfiler une bonne cinquantaine de fois depuis que j’ai reçu le CD promo…

Bref, Hellixxir est toujours vivant, il est bon de se le rappeler : A dull Light around s’adresse tant aux fans du groupe qu’à ceux qui ont envie de se faire une séance de rattrapage histoire de s’écouter un groupe crédible de la scène hexagonale… Pas dispensable mais pas indispensable non plus : il serait bien que cet apéritif soit (enfin) suivi par un bon plat de résistance dont Hellixxir est capable !

Tracklist :

1. Blood Writings (live 22.4.2017) (7:09)
2. XXX (live 22.4.2017) (4:39)
3. Birth of the Evil (live 22.4.2017) (4:55)
4. Bloody Mary (live 2.2.2013) (5:39) (Chant : Arnaud Loubry)
5. Corrupted Harmony 1.0 (2010) (5:44) (Claviers : Jérome Farjon)
6. Your God is nothing (2009) (1:36)
7. Constant Fear 1.0 (2008) (5:03) (Chant : Camille Marquet)
8. Mr Hyde (live 2008) (4:53) (Chant : Camille Marquet)
9. Parasyte 2K (2006) (2:57) (Guest : Christophe Tonnerieux)
10. Stars (2003) (4:42) (Chant : Julien Tournoud)

Site officiel
Page Myspace
Page Facebook
Agenda ReverbNation

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green