Communication de nos partenaires

Except one – Fallen (O.M.N.I. #3)

Le 28 février 2019 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Estelle – Vocaux
  • Junior – Guitare
  • Naty – Batterie
  • Tim – Guitare, vocaux
  • Crypp - Basse

Style:

Metal contemporain

Date de sortie:

23 Novembre 2018

Label:

Autoproduction

Note du SoilChroniqueur (Antirouille) : 10/10

Premier album des parisiens d’Except One après deux EP ; le premier O.M.N.I #1, pour « Objet Musical Non Identifié », est sorti en 2013 avec cinq titres, suivi par Haunted Humanity (O.M.N.I #2) (chronique ici), deux ans plus tard nous proposant sept titres. En novembre de l’année dernière, nos Franciliens nous proposaient donc Fallen, toujours autoproduit, qui est la suite logique d’O.M.N.I #2, mais plus aboutie et affirmée, avec une réelle évolution.

(Ma) Deuxième chronique de 2019 et deuxième 10/10. Alors soit la culture metal m’a complètement bouffé et ramolli le cerveau au point de tomber amoureux de tout ce que j’écoute sans distinction de style, soit c’est le deuxième album vraiment très bon qu’il m’est donné d’écouter aujourd’hui. Pas de doute possible, il s’agit bien de la seconde option car j’ai bien quelques merdes sous le coude. Non, non, pas de nom.

Pas facile de classer Except One dans un style bien défini, dans le sous genre d’un registre de Metal, genre « post – core – alternatif – melodeath technique – prog- indus- metal« . Pourtant, je crois bien tenir là quelques vérités mais, en résumé, classons-les, puisqu’il le faut, dans la catégorie « Metal contemporain« . Je n’aime pas le mot « moderne », ça me vieillit.

L’album ouvre par « Wake up » et il est difficile de ne pas réagir car, c’est un fait : ça réveille, bordel ! Après treize secondes d’un riff qui ne laisse rien présager de violent, on se ramasse à la face un putain de « wake up ! » lancé par la voix coléreuse d’Estelle, entre cris éraillés et growls malsains, le tout sur un tempo plus que musclé à donner envie de distribuer des baffes au premier connard venu. Point fort, la venue d’un second guitariste, Tim, qui ajoute vraiment une autre dimension à leur univers. Les codes sont ici cassés : à la violence musicale succède une mélodie entêtante pour faire ensuite place à une cassure remarquable et déstabilisante, le tout avec une transition fluide.
Les titres suivants seront sur le même schéma, mais sans aucune redondance car chacun possède son identité. Les riffs sont mélodieux et contagieux, les soli sont haut en couleur, proche du Heavy Metal. Le rythme est soutenu mais refuse de défier les BpM dans ses accélérations subites.

L’interlude tombe à point, petite accalmie avant « Break the Wall » qui monte d’un cran niveau nervosité. La voix d’Estelle, proche du -core, ne décolère pas et nous transmet sa rage au point de vouloir prendre le titre dans son sens littéral et de péter les murs de la baraque. Les ruptures sont toujours présentes, la bataille de guitares est toujours menée à grands coups de rythmique d’un côté et d’envolées de notes de l’autre par Junior et Tim qui maitrisent parfaitement leur partie.

Tout comme « Monster », « Nothing » prend l’album à contre-pied par une intro douce et mélodieuse pour laisser ensuite la place à l’intensité qui caractérise cet album.

« To the Heart » jongle avec mélodie heavy, riffs thrashy, lourdeur et noirceur post-death et la voix coreuse joue l’apaisement en optant également la mélodie.

Gros clin d’œil à Crypp sur « Swansong » et sa basse percutante sans oublier Naty qui joue avec nos nerfs, imprimant derrière sa batterie des rythmes qu’il veut tantôt rapide, tantôt lent, les enchainant sans transition pour nous clouer sur place

Que dire de plus que « tous les titres vous sautent à la face avec une énergie communicative », que nos cinq artistes maitrisent leur sujet. Que rajouter sinon que « cet album est une bombe dans tous les sens du terme » et que le mot qui ressort de cette écoute est : explosif. Except one a dégoupillé Fallen, nouvel explosif non identifié à multiple déflagrations possédant douze charges dont vous êtes le seul détonateur. Album coup de cœur.

Tracklist :

01. Wake up (3:59)
02. Until the World burns (3:22)
03. Why (3:24)
04. Under the Bombs (3:21)
05. Monster (4:32)
06. Interlude (1:38)
07. Break the Wall (3:49)
08. Nuclear Winter (3:43)
09. Nothing (3:53)
10. To the Heart (3:48)
11. Swansong (4:19)
12. Black Water (2:24)

Page Facebook
Chaine Youtube
Story Instagram
Fil Twitter
Playlist Soundcloud
Playlist Bandcamp

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green