Communication de nos partenaires

The Last Embrace (Metalliance II, Beauvais)

Le 1 janvier 2006 posté par LittleGirlWithAGun

Olivier (guitariste) forme The Last Embrace au cours de l’année 1998. En 2000, le style du groupe s’affine et s’affirme alors dans le métal atmosphérique. Cette année est celle des premières scènes et de la rencontre avec Stéphan May (à ce moment producteur du groupe The Old Dead Tree). Il va leur permettre d’enregistrer un EP cinq titres en 2001. Cette demo devient disponible en 2003. Arrivent alors les premiers concerts en compagnie de groupes internationaux (Paradise Lost, Vanden Plas, After Forever…) comme à la septième édition du festival de la Rotonde à Hirson ou encore le Metal Female Voices Fest à Bruxelles.

En 2004, The Last Embrace poursuit les concerts et se retrouve en première partie de The Gathering à l’Elysée-Montmartre (Paris). Le dernier trimestre 2004 et le début d’année 2005 sont une période difficile pour TLE… Un changement important de line-up est inévitable et le groupe entame alors une nouvelle étape de son évolution. Ainsi Laurent, leur ingénieur du son live, devient le guitariste attitré. La place vacante au poste de claviériste ne l’a pas été longtemps avec l’arrivée de Pierre-Henri qui a déjà joué avec Alexis (batterie) dans d’autres formations.

Pour trouver une nouvelle chanteuse suite au départ de Nathalie, des annonces sont posées sur divers sites internet. Sandy a su convaincre le groupe par ses influences variées et sa voix qui correspondait aux attentes des musiciens. C’est au mois d’Aout 2005 que The Last Embrace enregistre son 1er album, Inside, toujours avec Stéphan May aux manettes. Goran Finnberg s’occupe alors du mastering. Ce disque sort sous la signature du label Longfellowdeeds records en 2006.

Les echos de la presse spécialisée sont assez encourageant concernant Inside et, en 2006 et 2007, c’est principalement par des concerts acoustiques que les musiciens font la promotion de cet album sous un coté plus intimiste en partageant des scènes avec de nombreux artistes comme Faith and The Muse, le guitariste d’Anathema, Danny Cavanagh, ou encore Mick Moss d’Antimatter.

SoilChronicles : SoilChronicles est un webzine qui met un point d’honneur à faire découvrir la scène de métal française. Peux-tu nous présenter le groupe, pour ceux qui ne vous connaîtraient pas ?

Sandy : Alors, à la base, The Last Embrace, ça vient de Vick, ça a toujours été Vick. Mais te dresser le groupe sans faire un peu d’histoire, c’est difficile. Tu as déjà le line-up actuel, mais il faut savoir qu’avant, à la guitare, c’était Olivier et Jean-Marc. Depuis, J-M est parti, et c’est Laurent, notre ancien ingénieur son, qui a pris sa place. Niveau chant, je suis moi-même la « remplaçante » de Nathalie, qui chantait sur l’EP. Sinon, c’est surtout l’histoire de potes qui aiment la musique et qui aimerait en meubler leur vie (rires).

SC : Peux-tu nous en apprendre plus sur l’album à venir ?

Sandy : Bien-sûr ! Donc nous sommes français (rires) et notre style musicale est plutôt orienté métal/rock atmosphérique, bien que je déteste devoir mettre une étiquette sur tout et n’importe quoi. Je ne te vise pas toi, ne t’inquiète pas, mais c’est vrai que nous sommes dans une société où il faut toujours tout étiqueter, soi-disant pour avoir ses repères, et ça m’énerve (rires). Sinon, nous avons notre album maintenant, le nom est « Inside », et il sera limite progressif avec l’importance que nous avons décidé de donner au clavier. Il sera également plus varié que notre EP, avec des passages aussi bien mélancoliques et doux que d’autres plus cadencés.

SC : Par qui va-t-il être distribué cet album ?

Sandy : Eh bien, nous avons envoyé des demandes à des tas de label, mais nous n’avons reçu qu’une réponse, et je ne peux pas en dire plus… Mais quoi qu’il arrive, nous préférons attendre plusieurs réponses, pour avoir un minimum de choix.

SC : Vous avez ouvert pour The Gathering en 2004, quel souvenir en gardez-vous ?

Sandy : Nous avons eu quelques soucis au niveau du son, on ne s’entendait pas vraiment donc ça a un peu gâché l’affaire. Mais Anneke est vraiment adorable, le contact est super bien passé.

SC : Et vous prévoyez de rejouer ensemble dans le futur ?

Sandy : Nous n’avons pas vraiment de concerts prévus, mais pourquoi pas ! J’aimerais beaucoup faire un duo avec elle. Sinon, nous avons un concert, sans The Gathering cete fois (rires), qui est prévu le 25 mai à Paris avec Inborn Suffering. Et le 16 mai, nous serons en interview sur une radio, mais je ne peux pas donner le nom, c’est de la pub. A vous de chercher (rires).

SC : Vos impressions sur le Metalliance II ?

Sandy : Contrairement à d’autres, je suis assez contente, surtout de la salle et du son, qui est vraiment excellent. Malgré les quelques problèmes, l’ambiance reste sympa, et la promiscuité des loges permet de nouer facilement des contacts avec les groupes présents.

Tenant à faire taire les détracteurs de ce deuxième Metalliance, Sandy, fidèle à elle-même, nous (re)dresse un peu l’image de ce festival, sous un autre angle.

Propos Recueillis par Niffelheim

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green