Communication de nos partenaires

Taking Dawn – Time To Burn

Le 28 mai 2010 posté par METALPSYCHOKILLER

Line-up sur cet Album


Alan Doucette : Batterie
Andrew Cushing : Basse
Mikey Cross : Guitare
Chris Babbit : Chant, Guitare

Style:

Metal/Rock

Date de sortie:

26 Janvier 2010

Label:

RoadRunner Records

Note du Soilchroniqueur (MetalPsychoKiller):
7,5 / 10

Ne vous laissez en aucun cas abuser par l’artwork cover symbolique et plutôt dépouillé de ce premier opus délivré par le quatuor de nouveaux venus de Las Vegas : Taking Dawn. Le serpent ne se mordra en rien la queue, et bien au contraire, il plantera fort et profond ses crochets venimeux déclenchant une véritable « White -soft- Riot ». Démontrant ainsi simplement que pour une offrande initiale ce « Time To Burn » à juste titre dénommé, flirte plus avec… Le coup de maitre, que le coup d’épée dans l’eau.

A fortiori quand on s’aperçoit que les jeunots du Nevada profitent pour leur premier jet, d’une part de la production d’Elvis Baskette (Limp Bizkit, Incubus,…), et de l’autre d’être labélisé par Roadrunner, on se dit que le combo doit avoir un potentiel sacrément prometteur. Entrer d’emblée dans l’écurie planétaire ayant certainement le catalogue d’artistes le plus aguichant, à l’égal des Kiss, Machine Head, Airbourne, Dream Theater et autres Soulfly pour ne citer qu’eux, ne peut que vous mettre en éveil.

Et la surprise engendrée par ces nouveaux venus surgis presque de nulle part car n’ayant jusqu’alors pondu depuis leur formation en 2007 qu’un Ep trois titres éponyme –Dont les Time To Burn, Godless, et Like A Revolution seront repris- se révélera de taille. En onze titres, dont un Cover en clôture du « The Chain » des britanniques de Fleetwood Mac, Taking Dawn sidère par une musicalité séduisante et une maturité affirmée. Les américains se proclamant influencés par les Black Sabbath et autres Deep Purple, délivrent en effet une alchimie qui se voudra sommes toutes beaucoup plus Rock que Metal. Le patchwork allant jusqu’à pratiquer le grand écart entre Fm et Heavy.

Le trident initial à la mélodicité bien accrocheuse emportera aisément l’adhésion en proposant un Rock hard à mi chemin des Guns & Roses et du sieur Jon Bon Jovi. Ajoutez à cela des refrains nettement marqués avec un nappage Pop, des soli de guitares bien envoyés et un gros travail des chœurs, et vous saisirez que l’alchimie concoctée se voudra séduisante pour peu que vous ne soyez pas adeptes d’ « Extrême ». « Save Me » s’affichera lui aussi dans la catégorie des brulots emplis de raffinement qui sans révolutionner quoi que ce soit s’ancrent inexorablement en vous.

Taking Dawn démontre de plus un panel à pouvoir aussi bien envoyer un bon grain bien sévère, telle l’intro de « So Loud » suivie d’un bon barrage d’artillerie du batteur, qu’une semi ballade progressive au tempo soft et chaloupé « Close Your Eyes ». Ce registre plus tempéré s’avérant cependant moins convaincant, car flirtant avec les poncifs et le sirupeux du genre. A fortiori quand un mélodique bien eighties comme « Endlessly » sonnant bien hard Fm s’affirmera par sa facette Glam revival bien sympathique et rafraichissante. D’ailleurs sans tomber dans le « I Wanna Rock » du maître Dee Snider, il ne sera pas faire insultes aux jeunes bad boys de Vegas que de penser que des W.a.s.p et autres Mötley Crue d’un certain âge d’or ne leurs sont pas totalement inconnus…(Killing Joke.). Tout comme une décennie plus tard d’autres compatriotes répondant au nom de « Skid Row »…

Quelles que soient les références vous venant à l’esprit selon votre culture musicale, votre âge, ou votre sentiment personnel,, ce « Time To Burn » se voudra au demeurant résolument convaincant, quand bien même certains titres –les non cités, of course !!!- restent un ton au dessous. Difficile pour un premier jet de délivrer un album culte parfait de bout en bout, et Taking Dawn semble faiblir sur la longueur de la tracklist, modérant un peu notre excellente impression. Rien de rédhibitoire tant le clou était déjà bien enfoncé et le potentiel explosant au grand jour. Terminer par un clin d’œil réussi aux papis du Fleetwood, parachevant ainsi royalement un opus qui devrait en annoncer une kyrielle, est de surcroit une véritable petite cerise sur le gâteau…

Myspace : http://www.myspace.com/takingdawn

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green