Communication de nos partenaires

Strynn – Alienation

Le 2 juin 2015 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Anadrark : guitare et chant
  • Dwimorberg : guitare et chant
  • Arzhkrug : basse
  • Obscurisis : batterie

Style:

Black metal Old School

Date de sortie:

13 mars 2015

Label:

Mortis Humanae Productions

Note de la SoilChroniqueuse (Balkiss) : 7.5/10

Hello les blackeux ! Ceci n’est en rien péjoratif hein ! Qu’on soit bien d’accord dès le départ et que je puisse vous parler de Strynn en toute amitié et sans à priori. Voilà.
On commence par le commencement et la naissance de Strynn en 2011 dans la belle ville de Bordeaux (oui, c’est ma ville, donc elle est belle.). Une naissance sur les cendres fumantes de leur groupe précédent Black Storm et après qu’ils aient perdu leur bassiste en route, les 3 acolytes restant continuent leur chemin sous le nom de Strynn.
Décidés à avancer, bassiste ou pas, la machine Strynn se met en branle. Pourquoi ne pas jouer sans bassiste ? Ben ouais, pourquoi pas ! Ils saturent bien les guitares, ça se lâche à la batterie et aux chants, ils hurlent des trucs tant que ça paraît obscur c’est bon et le tour est joué ! De toute façon, ce qu’ils veulent c’est jouer, se faire plaisir à faire le black metal qu’ils affectionnent, le black de la première heure, le black old school. Le groupe sort alors un split avec Galvauder en 2012, dans le cadre d’un projet indépendant, puis un premier LP « Decadence » en 2013 sur le label Mortis Humanae Productions. Bien partis pour ne rien lâcher et toujours en trio, ils croisent finalement sur leur chemin… Un bassiste ! Fort de l’arrivée de leur compagnon à 4 cordes (non 5… ou 4 ou 5… bref…) le désormais quatuor sort « Alienation » en 2015.

Bienvenue dans la folie…

«Alienation »… Est-ce que ton âme a déjà été le champ de bataille où une entité féminine et une masculine se livrent une guerre acharnée pour te rendre dingue ? Non ? Bah voilà ! Le cadre est posé. Tu as froid, ça grince, tu suffoques, la basse te possède, tandis que la batterie ne te laisse aucun répit pendant que les deux voix de Dwimorberg (vocals/guitares) et Anadrark (vocals/guitares ) déversent un torrent terrifiant de hurlements. Bon, comme je l’ai déjà dit par rapport au chant black, on ne sait pas dire si c’est « Aaaah ! j’viens de me péter un os ! » ou « Aaaah oui ! ça m’dirait bien un japonais ! » mais l’essentiel c’est que ce soit angoissant et ça l’est ! Bref, c’est tendu du Strynng ! (Me tendre une poutre pareille, c’était fatal). En parlant de poutre, le combo bordelais t’en mets une belle dans la tronche, on ne sait pas qui a gagné la bataille pour ton âme, mais ce qui est sûr c’est que ce n’est pas toi… L’artwork te donne d’ailleurs une belle idée de ce qu’il va se passer. A tous ceux qui disent « le black metal, c’était mieux avant » et aux autres amateurs de black metal d’antan, vous pouvez y aller les yeux fermés, c’est du comme vous l’aimez, en frais !

 

Tracklist :
01. Anthropophobia
02. Sadistic
03. Pyroclastic
04. Obliteration
05. Desolation
06. Scourge
07. Plague
08. Perdition
09. Reminiscence
10. Anamnesis
11. Jailed

Facebook : https://www.facebook.com/Strynn?fref=ts
Site officiel : http://strynn.eu/

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green