Communication de nos partenaires

Revocation – Empire of the Obscene

Le 1 décembre 2015 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Anthony Buda : basse, chant
  • Phil Dubois-Coyne : batterie
  • David Davidson : guitare, chant

Style:

Thrash Métal technique

Date de sortie:

13 novembre 2015

Label:

Metal Blade Records

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7/10

Normalement, ce n’est pas dans cette chronique que je devrais me plaindre. Après tout, « Empire of the Obscene » étant sorti de façon totalement indépendante en 2008, ce n’est guère surprenant que Metal Blade ayant chipé Revocation à Relapse réédite les anciens disques de la formation américaine. En plus, pour un premier jet, on est obligé de reconnaître que le trio est déjà bien en place et que son Thrash Metal vif et technique a tous les arguments pour rallier les jeunes (rythmiques nerveuses, vocaux presque Death) et les anciens (qualité des solos, harmonies à deux guitares et esprit Old School), donc pourquoi est-ce que je tique ? Tout simplement parce qu’avec ce disque je prends conscience que près de la moitié du marché du disque Metal est composé de rééditions.

Déjà que n’importe quel bipède est désormais en mesure d’enregistrer et de diffuser sa musique (je sais de quoi je parle, auto promotion pour Emotion Fécale ainsi qu’UVB-76), ce qui est en soi l’assurance de la saturation, il faut en plus que les artistes labellisés rajoutent leur couche. Ils pourraient se contenter de composer de nouvelles choses mais non, la course à l’audience et l’obligation (contractuelle ?) de conserver une activité discographique régulière pousse au n’importe quoi. Personnellement, j’en ai un peu ras le bol de rédiger des articles sur des trucs connus de tous et que les maisons de disques essaient de nous faire passer comme indispensables sous prétexte qu’ils ajoutent à la galette deux démos pourris et un Live.

Bref, si je mets de côté ce point de discorde, oui « Empire of the Obscene » est un très bon album mais est-il encore besoin de le préciser ? Les compositions sont intelligemment pensées avec de belles alternances de cavalcades rythmiques et de riffs secs comme un bon sauciflard des montagnes, c’est mélodique, harmonieux, puissant juste ce qu’il faut, travaillé et soigné, autant de compliments qui ne sont pas usurpés. Après, cela reste du Thrash, certes parfaitement interprété mais qui plagie, avec un talent indéniable, le travail des aînés.

De plus, en dépit des deux instrumentaux (« Alliance and Tyranny » ; « Stillness »), une heure c’est un peu long pour un album de Thrash, aussi bon soit-il. Le manque de variations des tempos et l’aspect monocorde du chant rend les onze compositions un poil lassantes, remarque qui pourrait être prise pour du chipotage tant le jeu est rigoureux.
Pour les amateurs, sans doute le haut du panier.

Tracklist :
01 : Unattained
02 : Tail from the Crypt
03 : Exhumed Identity
04 : Fields of Predation
05 : Alliance and Tyranny
06 : Suffer These Wounds
07 : Summon the Spawn
08 : None Shall Be Spared (All Shall Be Speared)
09 : Stillness
10 : Age of Iniquity
11 : Empire of the Obscene
12 : Summon the Spawn (Demo 2006)
13 : Unattained (Demo 2006)
14 : Suffer These Wounds (Demo 2006)

Site officiel : http://www.revocationband.com/
Facebook : http://www.revocationband.com/
Bandcamp : https://revocation.bandcamp.com/
Twitter : https://twitter.com/revocation
Instagram : https://www.instagram.com/revocation/

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green