Communication de nos partenaires

Mortuary – Nothingless Than Nothingness

Le 23 janvier 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Jean-Noël Verbecq - Basse
  • Patrick Germonville - Chant
  • Alexis Baudin : Guitares
  • Paul Perrin - Guitares
  • Johann Voirin - Batterie

Style:

Death / Thrash Metal

Date de sortie:

18 janvier 2016

Label:

Goregeous Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7,5/10

Houlà, alors là, ça ne plaisante pas !
41 minutes de passage à tabac pur et simple.
Le nouvel album de nos Mortuary nancéens, à ne pas confondre avec la quasi trentaine de groupes du même nom par-delà le monde, est une pure tuerie de death / thrash metal qui ne connaît pas la demi-mesure.
Pendant dix titres, le groupe va nous passer tour à tour à la disséqueuse, à la tronçonneuse ou à l’équarrisseuse.
Des mid tempo ? Y a pas ! Ou alors en de très rares occasions comme une intro ou un break.

Des compromis ? Y a pas non plus : Mortuary se complaît dans un death metal rapide aux riffs thrashy d’une précision diabolique.
Ancré dans un death metal à l’approche old school mais à la production moderne, « Nothingless than nothingness » nous permet de passer un bon moment de metal brutal sans prise de tête ! Une invitation à secouer les cervicales en grimaçant au rythme du chant de tous les instants.
« Only dead witness » débute sur des riffs lourds, mais la nervosité latente de la batterie montre que le marteleur n’attend que le top départ pour lâcher les blasts et la double pédale ! Il suffit d’entendre le cataclysme sonore à 1’54 pour s’en convaincre : Mortuary va lâcher la bête dès le deuxième morceau et on ne pourra pas dire qu’on n’a pas été prévenu !

En effet, « Empty » déboule comme une balle entre nos deux oreilles : ça tabasse de façon effrénée d’entrée et le chant impitoyable de Patrick Germonville, membre originel avec le bassiste Jean-Noël Verbecq (qui met aussi un boxon incroyable au sein de Depraved) nous balance autant de gueulantes pleine face que nécessaire ! Il manquerait plus qu’il morde, tiens !
Une chose est sûre, en concert, ça risque de faire très mal : les riffs sont très rapides et les soli sont nombreux et autant de prétexte à laisser transparaître de la mélodie au milieu de tout ce foutoir organisé.
Car précis, ils le sont : ces mecs ont quand même de la bouteille et le groupe fêtera ses trente ans de carrière dans deux ans… et ça se ressent dans la maîtrise de l’ensemble qui est d’une sacrée cohésion !

Six ans donc après le précédent album « G.O.D. (Glorify our destroyers) » et un changement de batteur (Johann Voirin remplaçant Johann Valleck de Darwin’s Theory) plus tard, on sent le groupe doté d’une envie d’en découdre avec des titres surpuissants montrant une musique excitée comme un acarien au salon de la moquette !
Et les brûlots ne manquent pas : les dix titres sont tous d’une furie extraordinaire et il est difficile de sortir un morceau du lot tant l’ensemble est très homogène.

Les morceaux courts (« Yesterdead », « Empty », « Pleasuffering », « U-man slept, K-os crawled »…) sont particulièrement intenses avec des breaks brutaux et des accélérations époustouflantes et croire que les morceaux plus longs comme les cinq minutes de « Above », les six de « K » ou les sept de « Kingdom » allaient être des prétextes aux musiciens pour ralentir les tempi serait une énorme erreur.
Si, dans « K », on a droit à un long passage instrumental plus planant, c’est juste pour nous montrer à quel point une rage contenue peut s’avérer assassine : il suffit de se manger l’accélération pleine face qui suit pour nous mettre un KO debout !

Une chose est sûre, Mortuary nous signe avec ce « Nothingless than nothingness » une belle tuerie de death metal bien thrash capable de rivaliser avec bien des albums du genre comme « Unholy black splendor », « Dive into psycho terror », « Fearless walk to rise » ou autre plus lointains « Neverending destiny » et « Signs of the decline »…

Une belle bête !

Tracklist :
1. Only Dead Witness (2:25)
2. Empty (3:34)
3. Tube (4:12)
4. Above (5:25)
5. Pleasuffering (3:17)
6. U-Man Splet, K-Os Crawled (3:25)
7. Yesterdead (2:26)
8. K (6:18)
9. Morbid Existence (3:55)
10. Kingdom (6:54)

Site officielhttp://mortuary.free.fr/
Myspace http://myspace.com/mortuarynancy
Facebookhttps://www.facebook.com/pages/Mortuary/572259206181228
SoundCloudhttps://soundcloud.com/mortuarydeathmetal
Youtube https://www.youtube.com/user/mortuaryofficial

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green