Communication de nos partenaires

Dragonforce – The Power Within

Le 3 octobre 2012 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


  • Marc Hudson - Chant
  • Herman "Shred" Li - Guitare
  • Sam Totman - Guitare
  • Frédéric Leclercq - Basse
  • Dave Mackintosh - Batterie
  • Vadim Pruzhanov - Clavier

Style:

Heavy Ultra Speed

Date de sortie:

Juin 2012

Label:

Electric Generation Recordings

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar):8/10

 

Voilà un groupe qui a fait couler beaucoup d’encre. Déjà pour son style musical assez unique, un Heavy joué de la façon la rapide possible et bourré d’une multitude de soli guitares et claviers, vraiment très difficile de comprendre dès le départ, une musique qui part vraiment dans tous les sens. Pour « Ultra Breakdown »,  on a presque l’impression d’écouter deux cd de Malmsteen. Souvent mal compris et du coup critiqué Dragonforce a fait le plaisir des médias, il faut dire que c’est vraiment le style de groupe où la demi-mesure n’existe pas, on adhère à fond ou on passe à côté. Et ce, depuis « Valley Of The Damned » sorti en 2003, aucune remise en question sur les trois albums suivants. Après, chacun sa manière de penser et de faire ce qu’il souhaite.

Récemment le groupe revient à la une des média suite au départ du chanteur ZP Heart pour quelques divergences musicales. Changer de voix n’est pas une chose facile, nombreux sont les groupes qui s’y sont essayé et que les fans ont alors délaissé. Il est vrai que le chant fait l’identité d’une formation, car est plus facilement reconnaissable pour l’auditeur. C’est donc avec l’album « The Power Within » que Dragonforce nous présente Marc Hudson, nouvelle voix de la formation.

Et il s’en sort très bien le bougre. Un registre plus mélodique que son prédécesseur, plus doux et accessible, un peu à la manière d’un Rhapsody ( encore un groupe qui n’a pas fini de faire parler de lui… et dont on aura bientôt d’autres nouvelles). Marc est quand même beaucoup plus à l’aise dans les parties plus rapides, l’introduction mélodique de « Wings Of Liberty » n’en est que le meilleur témoin… Il ne cherche pas non plus à monter trop haut en octave, sauf pour le final de « Seasons », calquant son timbre sur les claviers rythmiques, il chante ces lignes à la vitesse de l’éclaire, on frise par moment la performance de Dee Snider sur « I Wanna Rock » (sans l’égaler bien entendu).

Voilà donc pour ce qui est du chant, mais quand est il du reste? Pas beaucoup de changements sur le point musical. Ce n’est pas de sitôt que les phalanges des guitaristes et clavistes ralentiront, et c’est tant mieux. Pourtant on sent quand même du nouveau, le groupe est différent, un feeling qui n’est plus le même… Et c’est en re-comparant avec les précédents albums qu’on s’aperçoit de l’évolution de Dragonforce, de la structure a fait son apparition, chose étonnante me direz vous. Rassurez vous la pâte reste la même, et le style restera toujours reconnaissable entre mille autres, mais les multiples soli et arrangements sont maintenant plus ordonnés, et les instruments restent en accord. Une prise de maturité des plus bénéfiques qui devrait permettre à la formation de devenir une tête de liste, une grande pointure à part entière et qui sait, gagner de nouveaux fidèles.

Il faut dire que des titres comme « Fallen Words » ( quel beau moment de batterie pour donner la cadence) et « Heart Of The Storm », ce dernier porte très bien son nom, ne peuvent que faire le plaisir des amateurs de vitesse. Dragonforce reste toujours aussi fidèle à ces changements de tempo, on retrouve ici des titres comme le très Heavy « Die By The Sword », aux riffs tranchants comme un rasoir, enfin comme multitudes de lames, chaque corde de guitares nous pique au vif, qui joue beaucoup sur le contraste émotions avec un superbe solo, et les moments plus rentre dedans et énergiques afin de renforcer la puissance du refrain.

Au final « The Power Within » est le disque le plus abouti de la carrière de Dragonforce, les londoniens nous dévoilent ici un cinquième opus des plus mature et travaillé. Un disque qui ne nous lasse pas, plus abordable aussi de part la moindre complexité des nombreux plans rythmiques. Nous proposant même un moment de douceur avec « Seasons » repris en acoustique pour clôturer l’album, peut être histoire de reprendre en douceur ses esprits.

 

Facebook:https://www.facebook.com/dragonforce?fref=ts

Site:http://www.dragonforce.com

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green