Communication de nos partenaires

December Moon – Source Of Origin

Le 5 juillet 2015 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • WAS : batterie, percussion, clavier
  • Rob : chant, guitare, basse, clavier
 

Style:

Heavy Black Metal

Date de sortie:

14 mars 1996

Label:

Spinefarm Records

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7.5/10

Je ne connais pas l’histoire officielle mais j’ai ma petite idée de la cause de l’anonymat quasi absolu de ce qui est pourtant l’un des plus beaux disques de Heavy Black Métal à être sorti au cours des années 90 : Source Of Origin des Anglais de December Moon. En effet, la même année (1996) sortait Dusk And Her Embrace, album emblématique que l’on ne présente plus. Aussi, dans l’Angleterre de cette époque, comment survivre quand son concurrent direct se nomme Cradle Of Filth ? Il faut croire qu’il n’y avait pas assez de place pour ces deux formations, la discrétion de December Moon lui étant sans doute fatale. L’explication tient à peu près la route, surtout lorsqu’on sait que WAS et Rob ont tous deux, à un moment donné de leur carrière, intégrés C.O.F. La boucle est bouclée.

Musicalement parlant, la comparaison entre ces deux formations reste incontournable mais autant j’ai aujourd’hui beaucoup de mal à écouter un disque de Cradle Of Filth en entier, autant ce Source Of Origin me procure à chaque fois le même plaisir auditif : j’en apprécie sa froideur, la grandeur de ses thèmes, ses orchestrations sobres et élégantes, ses riffs taillés dans le meilleur Heavy Métal qui soit ainsi que ce chant écorché, bien moins exaspéré (et exaspérant) que celui de Dani.

L’album n’échappe bien sûr pas à certains cliqués romantiques, l’interlude néo-classique de « Winter Sunset » par exemple ou encore la pochette, pourtant esthétiquement réussie, mais ses qualités intrinsèques lui permettent de dépasser cela en proposant notamment ce qui reste pour moi un des meilleurs titres Black Métal dans la catégorie mélodique : « The Apparition Of Mother Earth ». Epique, hystérique, envoûtant avec une voix à la limite de la rupture, cette composition devrait justifier à elle seule l’écoute de l’album.
On l’aura compris, December Moon me colle une putain de nostalgie.

Tracklist :

1 : Exaltation Of Power
2 : You Can’t Bless The Damned
3 : Nocturnal Trancendency
4 : Winter Sunset
5 : Black Millenium
6 : The Apparition Of Mother Earth
7 : Twinned With Destiny
8 : An Empty Gesture

Facebookhttps://www.facebook.com/DecMoon

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green