Communication de nos partenaires

Conan – Existential Void Guardian

Le 24 septembre 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Jon Davis - Guitares, Chant
  • Chris Fielding - Basse
  • Johnny King - Batterie

Style:

Stoner/Doom Metal

Date de sortie:

14 Septembre 2018

Label:

Napalm Records

Note du SoilChroniqueur (Le Révérend) : 9/10

Où on ne va pas parler ici de Robert E.Howard, de John Milius et encore moins d’un acteur bodybuildé… Non, on va parler de musique, quoique tout aussi peu civilisée que le barbare Cimmérien ! Le trio anglais a su en une petite décennie se hisser en véritable patron d’un Doom monolithique où la voix n’est plus qu’une plainte lointaine derrière un rideau sonore d’une lente lourdeur sans nom.

Dans leur précédent album, Revengeance, Conan avait essayé de nouvelles directions, accélérant le rythme, la voix beaucoup plus en avant, mais cela partait un peu dans tous les sens et laissait un sentiment d’inachevé et de frustration ! Avec cet Existential Void Guardian, Jon Davis et ses comparses poursuivent dans leur envie de renouvellement, mais réussissent à trouver cette subtile alchimie entre sonorités historiques et désirs d’aller explorer de nouveaux univers. Comme ce brutal titre grindcore de cinquante-quatre secondes (dont vingt secondes d’intro) « Paincantation » qui cueille l’auditeur d’un uppercut dans son confort sonore, met à mal ses certitudes. Virgule sonore qui prouve que le groupe peut aller au delà de sa zone de confort musical, même si l’âme de leur musique se doit d’être cette très lente litanie aux notes de plomb. Et Conan sait toujours faire cela. « Prosper on the path », « Amidst the Infinite » et « Vexxagon » sont là pour montrer tout leur savoir faire en ce domaine.

Mais même ces titres classiques évoluent, avec des compositions toujours aussi poisseuses aux mélodies rarement entendues chez nos Anglais.
Une production du son limpide malgré toute cette lourdeur et la qualité de chant de nos deux hurleurs, Jon Davis et Chris Fielding qui ont su trouver une justesse, faisant de ces titres un grand moment de Doom caverneux !
Et puis arrivent des titres comme « Eye to Eye to Eye » et « Volt Thrower » dans lesquels le riff attaque et pulvérise les habitudes de ce colosse d’ordinaire si lent, véritables hymnes pour régénérer la bête anglaise, amenant une énergie moins brute !

Une mention spéciale de ma part pour « Eternal silent Legend » qui clôture l’album, putain de titre Doom Goth étouffant de spleen, 6 min 55 dans les profondeurs d’un noir océan où rode les pires cauchemars de Lovecraft…

On peut dire qu’avec cet album Conan réussit la parfaite mue, contenter les fans de base et s’ouvrir à d’autres oreilles jusque-là rebutés par leur musique primaire ! Tout ici se fait plus fluide, avec des titres plus courts qui apportent une véritable dynamique. Qu’on se le dise, les petits gars de Liverpool sont toujours les boss et comptent le rester pour encore un moment !

PS : Cette première édition comporte en bonus quatre titres live qui donnent une bonne idée de la puissance du groupe en live !

Tracklist :

1. Prosper on the Path (5:24)
2. Eye to Eye to Eye (5:15)
3. Paincantation (0:54)
4. Amidst the Infinite (6:53)
5. Volt Thrower (3:07)
6. Vexxagon (6:43)
7. Eternal silent Legend (6:53)
8. Total Conquest (Live) (6:40)
9. Satsumo (Live) (5:46)
10. Foehammer (Live) (4:57)
11. Hawk as Weapon (Live) (5:28)

Site officiel
Page Myspace
Page Facebook
Fil Twitter
Playlist Bandcamp

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green