Communication de nos partenaires

Avatar – Feathers & Flesh

Le 26 mai 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Johannes Michael Gustaf Eckerström - Vocals
  • John Alfredsson - Batterie
  • Kungen - Guitares
  • Tim Öhrström - Guitares
  • Henrik Sandelin - Basse

Style:

Metal moderne

Date de sortie:

12 mai 2016

Label:

Another Century

Note de la Soilchroniqueuse (Bloodybarbie) : 8.5/10

Ah, Avatar… Pas le film, hein : le groupe. Je dois avouer que je n’ai jamais vraiment accroché à ce groupe, existant depuis 2001 avec 5 albums déjà. Du peu que j’en avais écouté, je n’ai rien trouvé de spécial ou de spécialement accrocheur, sauf peut-être l’excellent et authentique morceau tubesque « Hail the Apocalypse », tout comme son clip complètement barré qui sont restés gravés dans ma mémoire ! Puis un jour, j’ai été invité à leur concert, et là j’ai complètement changé d’avis. Tout d’abord, j’ai été étonnée de voir qu’un groupe aussi peu connu à mon goût soit aussi connu en France ; ils ont presque fait un sold out à la Flèche d’Or (Paris) en 2014, avec plus de 400 fans ! Et oui, il n’y que les cons qui changent pas d’avis, c’est ce que je dis toujours ! Sur scène, les morceaux prennent vie car les suédois jouent beaucoup sur l’aspect visuel puisqu’ils ont une tenue spéciale et élégante. Sans parler du frontman charismatique Johanness, maquillé comme le Joker, qui sait jouer avec le public et attirer toute l’attention sur lui grâce à son jeu de scène théâtral totalement barré et agréable, un véritable acteur ! Il est clair que c’est définitivement un groupe de live!

S’il y a bien une marque caractéristique d’Avatar, après la voix et le chant de Johanness bien sûr, c’est le son et le groove abandonnant de la basse (écoutez un morceau au hasard, vous comprendrez), reconnaissable parmi des milliers d’autres ainsi que quelques jeux de guitares (un excès de bends) dont on reconnait vite l’auteur si on connait un minimum Avatar !

Depuis, j’ai oublié le groupe, puis je reçois récemment leur nouvel album « Feathers & Flesh » qui est accompagné par un petit livret très important, puisqu’il s’agit d’une fable entre aigle et chouette, écrit pas les soins de Johaness lui-même. Il avoua même qu’il rêvait d’écrire des petites histoires avec une morale et des animaux.

Il y a deux façon d’aimer un album : soit parce qu’il arrive à titiller quelque chose en vous sans forcément être original mais vous fait tomber amoureux (comme tomber amoureux d’une personne sans qu’elle soit spécialement la plus belle et la plus intelligente mais vous l’aimez comme elle est) ou alors l’effet inverse : vous appréciez son originalité mais vous n’en êtes pas forcément amoureux. Le cas parfait c’est quand vous tombez sincèrement amoureux du parfait mais ça c’est rare !

C’est exactement mon ressenti envers « Feater & Flesh », j’ai apprécié l’originalité de chaque titre et la diversité de l’album mais je n’ai eu le coup de cœur que pour le tubesque grandiose « The Eagle has landed » (je n’arrête pas à l’écouter et le chanter, le jeu de batterie est tout simplement magnifique !) et le power épique « House of eternal Life ».

On y trouve un peu de tout, dans cet opus, allant des titres atmosphériques dignes d’une BO de film fantastique comme « Sky Burial » (qui est d’ailleurs l’intrus), d’autres très agressifs où Johanness utilise le côté très obscur de sa voix : les growls à sa façon dans « Raven Wine », qui frôle le Deathcore, ainsi que « When the Snow lies red » et son aspect totalement schizophrène que lui confère ce duo growls/chant clair, avec des riffs mélodiques magnifiques. Un brin de sonorité sudiste dans « New Land » et pour faire la fête, le joyeux « Night never ending » vous fera naturellement danser, avec son petit côté folk et ses chœurs. Quand à « Regret », il est complètement sans intérêt voir de trop !

Le morceau le plus barré est sans doute « Pray for the Swarm » qui illustre bien le thème autour des abeilles – because I’m happy… culteur – par ces sons créés par le combo guitares et basse. Dans le même délire, on trouve « One More Hill » avec un sublime jeu de guitare et des blasts même!

Malgré le fait que je n’aie pas LE grand feeling avec cet album au point de vouloir le réécouter tous les jours, il déborde d’idées originales tant bien musicales, visuelles (n’oubliez pas de regarder leur clips, ils sont toujours très barrés) que textuelles (je vous conseille de lire aussi attentivement les fables de Johnaness que lorsque vous lisiez les fables de la Fontaine). Les riffs bien recherchés, le son UNIQUE de chaque morceau ainsi que leur qualité justifient complètement la note que j’attribue à cette œuvre. Chaque morceau cache une surprise par son petit truc spécial, si bien que si je devais faire un blind test sur cet album, je ne risque pas de me tromper !

Johannes fait preuve, une fois de plus, d’une grande maitrise vocale et fait ressortir tout ce qu’il a dans le ventre (pas au point de vomir, hein), surtout son côté acteur qui est bien mis en valeur à travers sa performance et sa large diversification vocale et théâtrale, plus puissante que jamais, comme l’illustrent si bien « New Land », « Black Waters »  et « Tooth, Beak & Law » – dont  les jeux de batterie et de guitare m’ont tout de suite fait penser à Misirlou (la fameuse bande son de Pulp Fiction) !

« Feathers & Flesh » est, pour moi, le premier grand accomplissement d’Avatar ; je peux désormais me réconcilier avec ce groupe que j’ai assez négligé ! Attendons de voir ce que cet album va donner sur scène à leur prochaine tournée/série de concerts ! D’ailleurs rendez-vous au Download pour ceux qui viennent !

Tracklist:

01. Regret
02. House of Eternal Hunt
03. The Eagle Has Landed
04. New Land
05. Tooth, Beak & Claw
06. For The Swarm
07. Fiddler’s Farewell
08. One More Hill
09. Black Waters
10. Night Never Ending
11. Pray The Sun Away
12. When The Snow Lies Red
13. Raven Wine
14. Sky Burial

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green