Communication de nos partenaires

Neleris Studio Brest

Le 18 septembre 2010 posté par LittleGirlWithAGun

Interview réalisée par mail par LittleGirlWithAGun


Réponses de Mediumz D’Arvakh (

Alexis du Neleris Studio

Bonjour,

Je t’ai contacté afin de faire une interview de toi, dans le cadre de ton studio d’enregistrement basé à Brest. On sait que les studios d’enregistrement sont essentiels pour développer la musique aujourd’hui, mais on a tendance à considérer cela comme l’envers du décor. Alors lançons-nous !

Peux-tu nous présenter ton activité?

Tout d’abord salut à toi et merci pour cette sollicitation qui me fait très plaisir.
Je suis technicien du son axé sur la production musicale (studio) et de spectacles vivants (concerts de musiques amplifiés en l’occurrence).
Je suis établi à mon compte, déclaré en profession libérale et tout ce qui s’ensuit légalement. Je ne suis donc ni intermittent ni salarié d’une quelconque boite de prestations.

J’ai débuté comme simple backliner il y a de ça presque 7/8 ans, en filant des coups de mains à des groupes semi-pro, et parfois amateurs, en échange d’un pass backstage, quelques bières, une partie du catering et un concert, étant un jeune fauché… Seule la passion me motivait.

S’en est ensuivit plusieurs stages formels ou non dans des structures de différentes tailles pour ce qui est de la production en studio, accompagné par des personnes qualifiées et diplômées.
J’ai donc commencé à produire des maquettes pour des amis de lycée, des petits groupes sans trop d’ambition, on tâtonnait, c’était l’aventure rien que pour avoir assez de câbles et de micros ahah.

Petit à petit et en parallèle je suis devenu assistant son sur certains concerts, jusqu’au jour où je doive sonoriser moi-même un groupe, puis un concert intégralement.

Chaque expérience fût enrichissante. Cependant c’était une passion, voir une profession d’appoint que j’effectuais en marge de mon ancien emploi à plein temps, c’est-à-dire assistant du personnel/assistant en ressources humaines pour différentes entreprises basées en région parisienne.

Beaucoup de nuits blanches et de week-ends lessivant donc…

Jusqu’au jour où cet hiver (décembre 2009/janvier 2010), j’ai émis le souhait de lâcher ma carrière déplaisante et pas spécialement glorieuse dans le monde de la gestion/finance d’entreprise pour embrasser pleinement ma passion qui m’animait, la musique et le son.

J’ai donc emménagé dans le Finistère Nord, aimant beaucoup la région Bretagne, et ce qu’elle est humainement, culturellement, géographiquement.


Quels sont les subventions? Comment le studio s’est monté?

Ah les subventions… L’Arlésienne éternelle.

Personnellement je n’en ai fait aucune demande, que ce soit par le biais du Pole Emploi car j’ai quitté pleinement (démission, en gros) mon ancien travail à Paris, ne m’octroyant aucun droit de type « Chômage/ACRE/Aide au retour à l’Emploi » ou je ne sais quoi.

De plus on m’a souvent fait remarquer que les institutions bretonnes, quelles soient communales, départementales ou régionales peuvent éventuellement me subventionner.
Je t’avoue être circonspect vis-à-vis de ce point vu que mon studio n’est pas vraiment d’utilité publique. En effet ce studio demeure un studio privé.
Ce n’est pas comme si j’avais décidé de monter une structure de type café-concert ou un complexe de studios de répétitions ouverts à tous, ou une structure sous forme d’Association Loi 1901.
Donc seules mes propres économies, quelques emprunts informels et la mise en commun/capital de mon matériel personnel a permis la création physique du studio.
Comme dit précédemment, je suis imprégné dans le monde des techniques du son depuis quelques temps, je disposais donc déjà d’un peu de matériel, que ce soit du matériel purement de « production » que de « backline » (instruments, amplis).

Penses-tu qu’une activité comme cela peut se développer à Brest?

Oui c’est tout à fait réalisable, malgré la présence d’autres structures spécialisées dont je tairais les noms, quelles soient privées ou publiques.
Je vais employer des termes crûs qui me déplaisent, mais il existe toujours « une part de marché » à prendre car chaque groupe, chaque style musical a une attente bien particulière de c’est qu’est la production musicale, tant en studio que sur scène.

Certains groupes veulent un son ou une démarche bien définie, d’autres sont plus laxistes (n’y voir aucun terme péjoratif, loin de là), « à la cool » et sont prêts à enregistrer n’importe où.

Après il faut savoir qu’un studio de production musicale peut toucher une clientèle éloignée géographiquement car chaque studio a son propre son, son ambiance…
Là par exemple j’ai un groupe de Black/War Metal/Thrash qui doit venir pointer son nez depuis Paris afin d’enregistrer leur première galette.
Et comble du hasard, il faut croire que je suis bien tombé car la SNCF a lancé une ligne TGV Low Cost fonctionnant du lundi au jeudi, effectuant la liaison Paris-Brest à partir de 19€ !
Idem pour EasyJet qui vient d’ouvrir un pôle à l’aéroport de Brest, ouvrant des lignes à bas prix vers Paris, Lille et Lyon.
Le Finistère n’a jamais été aussi prés du reste de la France. ;)

Je ne te cache pas que les débuts ont été très difficiles, voir déprimants car personne ne te connaît, malgré les réseaux de relation déjà implantés dans la région.
Il faut persévérer, faire ses preuves techniquement et humainement, faire de la promo officielle avec des flyers, de la pub dans les zines, mais aussi aller au contact des gens liés au monde de l’art, que ce soient des organisateurs de concerts, des musiciens amateurs ou semi-pros, des tatoueurs, des tenanciers de bars et cafés-concerts, de certains labels, etc…

Je n’aime pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tuer, mais pour le moment, le carnet de réservation pour les sessions Automne/Hiver 2010-2011 se remplissent lentement mais sûrement.

On pourra faire un réel bilan dans le courant de l’année 2011, ce sera plus explicite et justifié. 

Enregistres-tu que du métal?

Oh tu sais, je n’enregistre pas que du Metal, qu’il soit extrême ou non.
Dis-toi que j’ai même été amené à produire un mini-CD ainsi qu’un album complet d’une formation de Dance Hall (note : Hip-hop assez rapide et dansant, incluant énormément de textes plutôt positifs, incitant plus à faire la fiesta qu’à « cramer du keuf » ou je ne sais quoi). C’était la première fois que je faisais ça avec ce style, j’avais très peu de moyen, on bossait des journées entières car il fallait faire plusieurs vingtaines de prises de chant par morceau… et par chanteur.
Et ils étaient trois…
Ce fût une expérience très enrichissante humainement, artistiquement et humainement.

Je n’ai plus trop de nouvelles d’eux, mais je sais que grâce à ces deux CDs produits chez moi, ils ont pu démarcher pas mal de concerts et ont ouvert pour Danakil ou d’autres activistes du Hip-Hop assez connu.
Cette formation se nommait Faith 2 Face et venait des Yvelines, à côté de Versailles.
Je ne sais plus ce qu’ils sont devenus, malheureusement…
(Salut à Bruno « KLI » si tu me lis par le plus grand des hasards).

Pour rebondir et conclure sur ta question : je suis actuellement en contact avec quelques groupes de rocks (au sens large : du power rock/electro à la pop-rock sucrée, en passant par du rock 80’s), donc on va bien voir si ces partenariats se préciseront ces prochains mois, mais je demeure éclectique !
 

Quels groupes as-tu enregistré pour le moment?

Depuis mon ouverture sur Brest, j’ai enregistré :
-Les gros sauvages de « Beyond the Silence » avec leur deathcore qui tâche ;).
(Salut à eux !)

-Un groupe de musique traditionnelle d’Amérique latine, une sorte de jazz/manouche/latin avec pas mal d’influences à la Paco de Lucia.

Ils débarquaient tout droit du nouveau continent, ils cherchaient un studio, on s’est rencontré dans un bar, on a donc bossé ensemble très rapidement.
Et puis ils sont partis avec leur maquette sous le bras afin de démarcher tous les cafés concerts de la côté atlantique et d’une partie de l’Espagne…
Ils doivent être encore entrain de jouer un peu partout sur la côte atlantique à l’heure qu’il est, vu que la saison touristique n’est pas encore terminée…

– Là j’enregistre actuellement (Août 2010) un one man band (enfin ils sont deux il me semble), nommé Lugubre Cénacle, qui initialement était un projet de black metal assez primitif, dont les maquettes pourrissaient sur le pc du guitariste mais là, on dirait bel et bien un crossover entre du Metal/Ambiant, un peu de prog, avec des parties très aériennes et bien harmonisées à la Muse…
On est encore sur le mixage, je pense que le résultat sera plutôt énorme pour une première production de cette entité !

– J’enregistre également un groupe de Death/Thrash Brestois nommé « Oracle », dont tu connais le batteur il me semble car il officie également dans Soul D.Mentia.

Pour l’instant c’est du maquettage, mais il se pourrait bien qu’ils souhaitent enregistrer leur album sous peu cet automne ici, en plus du boulot en cours. On verra bien, je ne peux bien évidemment pas m’avancer à leur place quant à leur choix définitif du studio.

Sinon j’ai d’autres trucs en cours, tels que :

– Des masterings pour des clients divers, c’est-à-dire finaliser le son d’un album lorsqu’il est déjà enregistré/mixé, en général chez les musiciens eux-mêmes par manque de moyen ou choix.
Le mastering nécessite donc de nettoyer les pistes, grossir le son, l’équilibrer, agencer correctement les morceaux entre eux afin de donner une cohérence au support, etc…
– Des petits montages sonores pour des web TV locales d’ailleurs, mais je ne peux en dire plus car nous n’en sommes qu’au stade embryonnaire.

Avec le mois de septembre qui pointe son nez, je vais tout de même me garder quelques jours pour moi car j’ai enfin repris goût à la composition et je dois impérativement maquetter/enregistrer les morceaux pour deux de mes projets respectifs, dont l’un est du Death’n’Roll (mélange de White Zombie, Entombed, Rammstein, Celtic Frost, …) et un autre truc un peu plus gros/ professionnel, de power/rock avec des vieux amis avec qui j’ai justement fait mes armes dans le son et la musique.

Enfin voilà, je ne vais pas non plus te faire un planning détaillé sinon on en a pour la nuit ahah.

Que penses-tu du métal breton en général?

Je t’avoue ne pas encore très bien connaître la scène bretonne mais aux premiers abords, c’est une scène qui semble être très fière de ses origines, de sa culture et qui n’hésite pas à intégrer des éléments folkloriques bretons dans leurs œuvres, que ce soit par la présence d’instruments traditionnels, de textes traitants de légendes et folklores locaux, etc.
Sinon j’ai été surpris par le nombre de café-concerts, de dates et régulièrement organisés dans le coin, lorsqu’on est un minimum ouvert d’esprit bien entendu, à contrario de ce que l’on m’avait dépeint à tort avant/pendant mon déménagement, genre « Il y a un concert tous les 6 mois, blabla. »
Suffit de prendre sa caisse et faire quelques kilomètres, et on est certain de se manger des décibels. ;) Du moins c’est mon point de vue actuel.

Envisages-tu de développer le studio dans les années prochaines?

Et bien écoute, le studio est en développement constant, tant d’un point de vue matériel qu’humain.
Rien n’est jamais acquis, il faut se remettre en question chaque jour pour avancer.
Donc chaque mois, j’acquiers toujours plus de matériel afin de répondre convenablement aux attentes des musiciens, et je me documente sur les techniques de certains collègues, les innovations matérielles, je teste de nouvelles techniques…

Si je me repose sur mes lauriers, je peux déjà mettre la clef sous la porte.
Cette profession est un rêve de gosse et je ne souhaite en rien gâcher cette opportunité, alors je suis loin de traîner des pieds ou de rechigner à faire des heures supps’ ;)

Cependant ce que l’on peut considérer de notable dans le développement du studio ces prochains mois ou courant 2011, ce sera un déménagement pour des locaux plus grands, toujours à domicile mais permettant plus de confort aux musiciens, qu’ils soient entrain de travailler pleinement ou de profiter d’une pause entre deux sessions.

Laissons le temps au temps, je garde les pieds sur terre.

Si tu devais donner une définition d’un studio d’enregistrement, quelle serait-elle?

Un studio est un endroit où les musiciens composant un groupe doivent se sentir en osmose, et le technicien/ingénieur qui les produit doit véritablement devenir le 5ème/6ème membre du groupe, et non pas juste un gars qui pousse mollement deux faders et trois potards.
Une complicité doit naître, afin que les musiciens se lâchent et donnent vraiment le maximum d’eux-mêmes.
Sinon autant enregistrer à la maison et utiliser des plug-ins de merde…

En définitif, le musicien doit vraiment se sentir chez lui, à l’aise, tout en gardant à l’esprit que la rigueur et le résultat sont au rendez-vous !

Connais-tu d’autres studios?

-Zoé jouant dans Herrschaft et The CNK, avec son studio nommé « The Lab »
-Francis B. et Jean-Seb ayant joués dans Crack ov Dawn, Lo-Fi, The CNK, avec leur feu “Dawn Studio” (The Outburst, HOPE, maquettage Crack ov Dawn, et d’autres trucs que j’ai oublié).
-Sebastien « BST » , jouant dans Aosoth, The Order of Apollyon et ex-Aborted, et son « BST Studio » (Sans rancune pour la moquette hein… ?)
-Guillaume R., qui est un pote axé plutôt cinéma, bossant sur pas mal de tournages et ayant même exercé quelques années aux USA, sous le soleil californien.
-Aurel C.-C., travaillant hors de la musique mais toujours dans les techniques du son, et pour qui je souhaite un avenir et une belle carrière.

Quels services proposes-tu principalement?


-Enregistrement, Mixage, Mastering de musique au studio (Mini CD, Album, mixage de lives)
-Des prestations externes telles que la sonorisation de concert de petite/moyenne envergure
-De la captation en extérieur : enregistrement de live/répète
 

Que recherches-tu maintenant?

Pouvoir aider du mieux que je peux les groupes requérant mes services, leur rendre entière satisfaction, mais bien entendu rencontrer des musiciens pas prises de tête, des organisateurs de concerts et toute personne plus ou moins active dans la création et diffusion culturelle/artistique.

Un dernier mot.

Et bien écoute, un grand merci à toi pour cette interview, même si j’ai hésité au début à y répondre car mon activité n’est que naissante.

Le MySpace du studio sera mis à jour courant septembre, avec du très gros son, quelque soit le style. Pour l’instant c’est surtout des vieux projets qui datent de quelques années, donc ce n’est pas spécialement représentatif de la qualité sonore du studio.

Je reste ouvert à tout contact avec les musiciens, organisateurs de concerts, etc…

Et bonne rentrée à tous !

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green