Communication de nos partenaires

Dew-Scented

Le 2 février 2007 posté par LittleGirlWithAGun

Intervieweur : Jérôme Litzler

Soilchronicles : Bonjour ! Votre batteur d’origine Uwe vient de quitter le groupe. Pouvez-vous nous en dire plus sur les raisons de son départ ?

Dew-Scented : Salut! Oui, Uwe a quitté le groupe après un long moment passé avec nous. Il a enregistré 6 albums de Dew Scented au total et, bien évidement, il nous manquera puisque nous l’apprécions beaucoup en tant qu’ami et musicien, mais c’était un changement inévitable. Uwe a déménagé et a commencé un nouveau travail qui lui demande trop de temps pour continuer son activité au sein du groupe. Nous en avons donc parlé sincèrement et directement, et avons conclu que nous devions continuer avec un nouveau batteur pour 2007. C’est toujours Uwe qui joue sur « Incinerate« , car il a co-écrit et répété ce nouveau matériel avec nous. Nous avons donc pensé que c’était le meilleur choix, et il a fait un travail remarquable. Nous lui souhaitons maintenant le meilleur pour le futur et espérons qu’il continuera à faire de la musique, parce c’est un batteur superbe. Nous avons actuellement trouvé le meilleur remplaçant pour Uwe et allons l’annoncer officiellement dans les prochaines semaines. La machine ne s’arrête jamais, haha !

SC : Parlons du nouvel album. Il semble qu’il soit une sorte de début de plusieurs choses… Comment s’est passée votre collaboration avec Andy Sneap ?

D-S : Et bien nous avons simplement voulu essayer quelque chose de différent par rapport aux derniers albums, alors quand nous avons entendu qu’Andy était intéressé par le groupe par rapport aux précédents opus, nous lui avons envoyé et accordé nos plannings pour tenter le coup. Il est une marque de fabrique en matière de production de metal extrême et a fait de l’excellent travail dans bien des styles, avec l’exemple de Nevermore, Kreator, Killswitch Engage, Masterplan, Arch Enemy, Trivium, As I Lay Dying, Testament et Opeth. Tous ces groupes sonnent terriblement bien, non ? On est un peu plus extrême que certains des autres trucs qu’il a fait, mais je crois qu’on a trouvé la bonne approche pour notre propre son et l’élever au niveau supérieur. Donc oui, il a fait du bon travail pour le mix et le mastering sur « Incinerate » et nous sommes très contents du résultat final de l’album.

SC : Vous avez également enregistré au Soundlodge Studios de Jörg Uken. Pourquoi ce choix ?

D-S : Jörg est un ancien ami qui a fait le son lors de certains de nos anciens concerts et il connaît donc bien le groupe. Notre bassiste Alex a aussi enregistré avec lui plusieurs fois avec son ancien groupe Obscenity, et nous avait fait part de son sérieux. Il a aussi fait du bon travail sur le dernier « God Dethroned », qu’il a fait en intégralité, donc le choix était en fait très simple. Jörg est un homme de studio très prometteur et est bien situé dans le nord de l’Allemagne. Il est très plaisant de travailler avec lui et ça ne m’étonnerait pas que tu entendes pleins de trucs qui viennent de lui et qui déchirent dans le futur. Tu peux tout voir ici : www.soundlodge.de

SC : Vos pochettes ont toujours été très sombres, froides et morbides. Une fois de plus c’est Bjoern qui l’a dessinée. Que représente-t-elle ?

D-S : Oui c’est vrai, elle est de Bjoern de www.killustrations.com une fois de plus, comme sur « Impact » et « Issues VI ». Il sait le style que l’on préfère et qui correspond le mieux au visuel de Dew Scented, donc là encore, ce fut un choix facile. Je pense que la pochette est en liaison directe avec les paroles, le titre et tout l’artwork du packaging, qui forment un tout. Nous voulions un visuel simple, direct et symbolique, ce qu’il a bien retranscrit. Un coeur sombre qui tombe en cendres et un bon moyen de présenter le contenu de cet album.

SC : A votre avis, quels sont les principales caractéristiques qui distinguent ce nouvel album de Issues VI ?

D-S : Argh. C’est une chose que je préfèrerai que l’auditeur ou le chroniqueur fasse remarquer. Généralement on veut toujours aboutir à quelque chose de plus direct et prendre les choses avec une approche différente, comme par exemple pour « Impact ». On essaye de réduire les messages pour conserver l’essence pure et dure et agressive des chansons. Je pense aussi que les mélodies et le groove, ainsi que certains aspects techniques ont été plus travaillés cette fois, de façon à ce que chaque chanson soit un grand moment, pour qu’elles puissent être compatibles en live. Nous avons rempli notre objectif et de ce fait, nous sommes très satisfait d’ « Incinerate ». C’est un pas en avant pour nous en tant que compositeurs, et je pense que cet album est simplement heavy et sans pitié… Juste à la façon donc un album de metal extrême doit l’être de nos jours. Je ne pense pas que les gens qui comprennent et soutiennent Dew Scented seront déçus, et nous espérons même qu’il nous permettra de nous amener de nouveaux fans.

SC : Pour la première fois, vous avez fait appel à des invités sur Incinerate avec Jeff Waters d(Annihilator), Gus G. (Firewind) et Mille Petroza (Kreator). Sacré line-up ! Pourquoi eux ?

D-S : En fait, c’est une chose qu’on avait envie de tenter depuis un moment déjà. C’est déjà notre septième album. Alors pourquoi ne pas inviter des amis musiciens que nous respectons pour jouer dessus ? Je pense qu’ils apportent chacun quelque chose de spécial et de caractéristique à « Incinerate », et je suis content du résultat de cette collaboration. Jeff et Gus sont parmi les meilleurs guitaristes de la scène métal actuelle. Ils ont un feeling et un style unique, et par conséquent, la chanson Perdition for All ressort vraiment bien. Et Mille de Kreator est un artiste que nous respectons énormément pour son influence sur le thrash depuis l’existence du style. Il n’habite pas trop loin de chez moi, alors ce n’était pas très dur de l’intercepter et de lui demander d’apparaître sur Retain the Scars. Le mélange de sa voix et la mienne donne beaucoup de punch et crée une atmosphère très particulière. Donc voilà : content de voir que tout ça à bien marché. C’est en quelque sorte la cerise sur le gâteau.

SC : Vous allez bientôt faire le No Mercy avec Moonspell, Obituary, Napalm Death,… Comment vous sentez-vous avant cette tournée ? Excités à l’idée de jouer les nouvelles chansons ?

D-S : Oui, vraiment très excités. Je pense qu’il passera le test de la scène sans problèmes. J’aime aussi beaucoup le mélange des styles de cette tournée. Napalm Death, Moonspell, Behemoth, Root et Dew-Scented (Obituary n’apparaît que sur la date en Hollande) (NDLR : en fait, sur la date belge aussi !) ont tous un son bien à eux et sont tous différents les uns des autres dans le milieu extrême. Ca va déchirer. Nous venons juste d’avoir la confirmation de quelques semaines de tournées en plus en juin, avec nos amis de Misery Index et Coldworker, alors attendez-vous à nous revoir dans votre pays sur cette affiche. Et bien sûr, nous apparaîtrons sur quelques festivals.

SC : Vous allez aussi donner un concert spécial le 30 mars à Brême. Qu’y aura-t-il de particulier ce soir-là ?

D-S : Hmmm. Je ne sais pas trop à quel point ce sera spécial. En fait ce sera spécial du fait que nous jouerons pour la première fois ces chansons en live, et ce sera aussi le premier avec le nouveau batteur. On prévoit de faire un concert plus long et espérons pouvoir jouer le maximum de chansons possibles d’Incinerate à Brême, histoire d’être rodés pour le No Mercy, qui commence le jour suivant. Brême est aussi une ville particulière pour nous, puisque nous avons des tonnes de bons amis là-bas. J’y ai habité quelques années, donc j’attends personnellement beaucoup de ce jour et j’espère que ce sera une belle entrée en matière pour cette année 2007

SC : Vous appartenez, avec de rares groupes comme Machine Head et Trivium, à un segment qui mélange les éléments modernes au thrash old-school. Est-ce important pour vous de conserver cette touche légendaire des 80’s, au lieu de clamer haut et fort que vous faites du thrash simplement parce que vous êtes trop heavy pour faire du heavy, et pas assez pour faire du death, ce que font beaucoup de groupes ?

D-S : Je crois que tu as mis le doigt sur quelque chose de juste. Nous voulons tous faire la musique que nous aimons, dans le style des groupes que nous apprécions. Je veux dire, si un groupe fait exactement la même chose que nous. Nous n’y prêterions pas attention et nous serions au premier rang d’un de leurs concerts à apprécier pleinement ce que nous entendons (rires). Non, sérieusement le problème est simple, puisque nous essayons d’associer les racines que nous avons en tant que musiciens et fans de thrash de 80’s (la période où nous avons commencé à écouter ça…), le death du début des années 90 ou même du hardcore classique, avec d’autres sonorités plus modernes. Je pense ainsi qu’on balance un thrash qui vient du fond de notre coeur, même si nous sommes moins mélodiques et rétro que le thrash des années 80, et plus aptes à être classés dans une case plus moderne, puisque nous sommes quand même en 2007. Et oui, je pense que nous sommes trop heavy pour être considéré comme du metal classique, et probablement trop focalisés sur les rythmes pour prétendre faire du death. Mais cette errance entre thrash et death me convient parfaitement, et m’a toujours convenu. Mais bon…Nous ne nous attardons pas sur la façon dont on nous catégorise, du moment que les gens aiment notre musique.

SC : A propos de Trivium, vous avez donné quelques concerts avec eux. Leur public est un peu différent du vôtre. Quelle a été la réaction du public face à Dew Scented ?

D-S : C’était cool! Nous avons joué face à beaucoup de monde à l’occasion de ces premières parties de Trivium et avons eu du bon temps. Nous les remercions beaucoup de nous avoir donné cette opportunité. C’était sympa de les voir à nouveau, puisque nous avons joué avec eux pour leur tout premier concert en Europe il y a quelques années (ils étaient alors encore signés chez Lifeforce Records pour leur premier album), et nous les avons vu évoluer depuis ce temps. Ce sont des gens très cools, qui travaillent beaucoup et nous étions heureux de rejouer avec eux. Même si leur public est effectivement un peu différent…et surtout plus jeune. Je pense que c’était un bon plan pour Dew Scented puisque la plupart des gens nous ont sûrement découverts à ces concerts, et nous avons eu de bonnes réactions. Nous sommes toujours contents de jouer devant de nouveaux publics. Ce qui explique que nous tournons avec des formations très différentes, comme Nevermore en Europe ou High on Fire au Japon pour la tournée Issue VI. Les deux étaient fantastiques.

SC : Quel est votre programme pour promouvoir Incinerate cette année ?

D-S : Nous serons évidement sur la route aussi souvent que possible. Le No Mercy est seulement le commencement, et comme dit précédemment, nous serons de retour en juin avec Misery Index et présents à quelques festivals. Nous espérons aussi nous produire en Amérique du Nord plus tard en 2007. Mais nous devons faire encore beaucoup de travail de promotion là-bas pour nous faire connaître. Nous sommes juste de retour de Suède depuis le week-end dernier, où nous avons enregistré un clip pour la chanson That’s Why I Despise You, et je pense que ça rendra bien aussi, donc essayez de le voir !

SC : Merci beaucoup d’avoir pris le temps de répondre à nos questions. Un dernier mot pour le public français ?

D-S : Merci beaucoup pour votre soutien. Nous avons toujours passé de bons moments en France et nous sommes fait de bons amis chez vous ces dernières années. Donc nous espérons venir vous voir le plus souvent possible pour Incinerate. Jetez une oreille sur cet album s’il vous plait, vous allez probablement l’apprécier. Et venez visiter notre site www.dew-scented.net et notre page Myspace www.myspace.com/dewscented pour les dernières news et nos dates de concerts. Merci bien (NDLR : En français dans le texte, l’interview ayant été réalisée en anglais).

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green