Communication de nos partenaires

Stereoxyde – Daemonii Sapiens

Le 19 août 2011 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


  • Jérôme "Mc Brain" Carenco : Batterie
  • Nico Kruplewicz : Guitare
  • Rémy : Guitare
  • Damien Perrot : Basse
  • Doumé Rossini : Chant

Style:

Heavy Metal

Date de sortie:

2011

Label:

Brennus Music

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar): 9/10

 

On est jamais à l’abri des surprises…

Lorsque le première rencontre d’un objet nous surprend, et que nous le  jugeons nouveau différent de ce que nous connaissons auparavant ou encore de ce que nous supposions qu’il soit, cela fait que nous l’admirons et en sommes étonnés.

Voila à peu près, de mémoire, une phrase de Descartes démontrant que l’effet de surprise force l’admiration et que le plaisir est bien plus important quand il est obtenu en nous surprenant. Voici surement la raison de mon bonheur à l’écoute de cet album et de ce groupe.

Quelle découverte que cette formation française existant depuis une dizaine d’années pourtant, et ayant quelques opus à son actif, une première démo éponyme sortie en 1999, suivie d’un live en 2002 du nom de « Liveage ». Stereoxyde est ensuite entré dans l’écurie Brennus et sort son premier véritable album avec « V2.0 » retraçant la création de l’homme. « Daemonii Sapiens » sorti lui en 2010 est donc le deuxième album de la formation marseillaise.

Le premier coup d’œil sur l’objet est bien évidement la pochette et le packaging, Stereoxyde nous propose pour cet opus ce qu’il y a de plus sombre possible, on ne s’attend pas à du Heavy Metal pur et dur, la jaquette nous laisse présager à un côté plus froid, la tête de mort nous envoie vers le Death ou le Black.

Retentissent alors les premières notes de « Sorcière », une batterie énergique et une guitare rapide, incisive et vitaminée. Vient plus tard le chant, et quelle voix, à la foi hargneuse et suraiguë elle oscille vers de nombreux univers et voyage à travers les octaves. Deuxième surprise avec la langue utilisée, le Français, rares sont les formations à l’utiliser pour du Heavy Metal, et pourtant quand le langage est bien employé , le rendu est dès plus plaisants.

On peut expliquer néanmoins la pochette par le côté sombre de la musique, car oui Stereoxyde fait du heavy pur et dur, mais reste quand même loin d’un Hammerfall et n’écrit pas d’hymne entraînant, le groupe s’aventure presque dans le Doom en jouant sur la lourdeur des guitares et en ralentissant le tempo, « L’Ethanol » en est le meilleur témoin, très froid voire même plaintif, comme une prière ou une lettre d’adieux, elle en devient solennelle.

Rassurez vous, bien sur on retrouve aussi des titres festifs comme le duo de « Mister Lear » sur lequel vous hocherez la tête avec vigueur, et « Perry Pathétique » sur lequel vous vous déhancherez. La partie rythmique tient à groover le tout, changer les rythmes et le chant n’hésitant pas à monter dans les octaves comme pour nous rappeler à l’ordre.

La langue française permet aussi, à ceux qui comme moi parle le même anglais que Renaud, de mieux comprendre les textes et donc l’humour glissé au sein de chaque titre. Tous possèdent de quoi vous faire sourire, même s’il faut quelques fois plusieurs écoutes, même les plus froides et sombres sont capables de vous dérider.

Comment conclure autrement l’écrit sur Stereoxyde que de dire que c’est surement une formation sur qui on parlera beaucoup et qui possède un bon avenir devant elle. En tout cas elle le mérite, Demonii Sapiens est un album de très grande qualité, rempli avec uniquement des bons titres qui en plus sont tous variés et différents. Pas de temps mort, un concentré de pur bonheur.

 

Site:http://stereoxyde.free.fr/

 

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green