Communication de nos partenaires

Decline Of The I – Rebellion

Le 2 février 2015 posté par Katar

Line-up sur cet Album


N. : batterie G. : chant S. : chant A.K. : chant, guitare, clavier

Style:

Post Black Metal

Date de sortie:

27 février 2015

Label:

Agonia Records

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 8,5/10


Nous connaissons tous la légendaire consanguinité de la scène Métal où les musiciens se croisent et se décroisent dans les mêmes formations, fourmillent de projets annexes, de collaborations, de contributions exutoires, etc. Aussi, ne connaissant pas jusqu’à aujourd’hui Decline Of The I, je me penche rapidement sur les CV du quatuor. Avec un ancien membre (G.) de Drowning (excellente formation de Death Métal) et un type (A.K.) qui a vidé sa cartouchière chez Eros Necropsique, Malhkebre, Merrimack et Vorkreist, je me dis que cela sent très bon quant au potentiel agression des Parisiens. Et là, pas de déception, Rebellion colle vraiment le bracelet à clous dans la gueule dès la première écoute.
Je craignais un Post Black Métal ennuyeux, voire prétentieux, comme tant de formations le pratiquent et tout ce que l’on obtient c’est une débauche d’ordures malodorantes, une charogne immonde. Parfois proche d’un Peste Noire dans la folie des vocaux, d’un Diaspiquir pour le goût des passages atypiques (« Deus Sive Musica ») voire du Kickback de No Surrender pour la noirceur absolue, la haine inextinguible et le goût pour les samples de film, Decline Of The I se fend donc de sept titres méphitiques, sales, puants, qui s’inscrivent pleinement dans l’excellente mouvance Black Métal française.
Bien sûr, nous n’avons pas dans nos oreilles une bande de mecs qui débutent, la structure complexe d’un titre tel que « The End Of Prostration » ne pouvant sortir que de la maturité dans l’abjection, mais pour un deuxième album, il y a déjà une identité forte : des voix à la frontière de la démence, un riffing sensationnel, un vrai sens du rythme et de la composition, une intelligence indéniable dans le choix des arrangements, le tout visant systématiquement à incarner le dégoût, la vomissure.
Difficile de se sortir de ce cloaque tant le piège tendu par Rebellion est parfait : il faut alors accepter de descendre avec eux dans la boue et la merde en renonçant définitivement au beau.

Tracklist :
1 : Lower Degree Of God’s Might
2 : Hexenface
3 : Le rouge, le vide et le tordu
4 : The End Of Prostration
5 : Pieces Of A Drowned Motion
6 : Deus Sive Musica
7 : On est bien peu de chose

Facebook : https://www.facebook.com/declineofthei
Myspace : https://www.facebook.com/declineofthei
Soudcloud : https://soundcloud.com/agoniarecords/decline-of-the-i-hexenface

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green