Master – On the 7th day God Created… Master

Le 25 septembre 2022 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


  • Paul Speckmann - Basse, Chant
  • Aaron Nickeas – Batterie
  • Paul Masvidal – Guitares
  • Guests : John Ortega – Guitares sur 9 / John Tardy – Choeurs sur 2 et 10

Style:

Death / Thrash Metal

Date de sortie:

15 avril 2022 (CD) / 26 août 2022 (Vinyle)

Label:

Hammerheart Records (réédition)

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

Il n’avait pas fallu longtemps entre la sortie du premier album éponyme de Master – celui-ci ayant été composé cinq ou six ans auparavant – et celle de ce deuxième ! A peine un an !
Dans le genre “faut battre le fer pendant qu’il brûle encore”, la bande à Speckmann est restée chauffée au rouge.
Boum, le line up, ça a été la politique de la terre brûlée : apu le guitariste Chris Mittleburn (décidément !), apu le batteur Bill Schmidt : place respectivement à Paul Masvidal qui fondera Cynic deux ans plus tard et à Aaron Nickeas, compère également de Speckmann dans Abomination et anciennement dans Speckmann Project.
Et tant qu’on y est, on s’invite deux artistes de marque en les personnes de John Ortega (ex-Morbid Angel, ex-Matricide) sur “Whose left to decide” et de John Tardy (Obituary, Tardy Brothers) sur “Latitudinarian” et “Submerged in sin”.

Bon, quelque part, le changement de line up a eu un effet Canderel sur la musique de Master : “ça ne change rien et c’est ça qui change tout !”. Tu m’étonnes ! C’est Speckmann qui compose tout égoïstement.
Master, c’est son bébé… créé le septième jour par Dieu lui-même ! Faut pas déconner non plus, et faut pas rigoler avec ces choses-là !
De toute façon, d’entrée, avec l’intro de “What kind of God”, on s’y retrouve : c’est pas pour dire, mais le début de “What kind of God” ressemble comme deux gouttes d’eau bénite à celui de “Pledge of allegiance” du premier album.
C’est qu’on joue la continuité, chez Master ! Et pendant 36 minutes, les dix titres continuent de nous déverser le bon vieux thrash / death metal à la sauce Speckmann, ni plus ni moins !
Tiens, il manquerait plus que le gaillard change d’un iota la recette qui fait secouer toutes les crinières des poilus des clubs de Chicago de l’époque !
C’est que les riffs et les soli sont efficaces, crénom de crénom.
Et en même temps, c’est tout ce qu’on leur demande : faites nous secouer les cervicales et beuglez vos insanités dans le micro, on fait le reste en foutant un bordel du feu de Dieu pendant les concerts.

D’autant qu’à cette époque, le death metal était en plein boom !
Mais ça, c’est une autre histoire !
Aujourd’hui, c’est d’une ressortie CD et vinyle dont on parle, merci Hammerheart Records !
MasterMaster !!!

Tracklist :

1. What Kind of God (3:56)
2. Latitudinarian (3:21)
3. Heathen (4:48)
4. Used (3:38)
5. Demon (2:52)
6. Constant Quarrel (3:14)
7. Judgement of Will (2:54)
8. America the Pitiful (reprise) (2:50)
9. Whose Left to Decide (4:13)
10. Submerged in Sin (4:09)

Bandcamp
Facebook
Instagram
Myspace
Site officiel
ReverbNation
Spotify
Chronique “The new elite”
Chronique “The human machine”
Chronique “Vindictive miscreant”

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green