Communication de nos partenaires

The Wounded Kings – Visions in Bone

Le 17 octobre 2016 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


George Birch - Chant, Guitares, Claviers, Piano / Steve Mills - Guitares / Myke Heath - Batterie / Alex Kearney - Basse.

Style:

Doom metal

Date de sortie:

26 aôut 2016

Label:

Candlelight Records / Spinefarm Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9/10

Douze années d’existence et puis s’en vont !

C’est officiel depuis le 12 août dernier, The Wounded Kings a splitté, laissant derrière eux cinq albums de doom metal de grande qualité, surtout « The Shadow over Atlantis » (2010) et le précédent « Consolamentum » (2014).
Cinquième album de leur (trop) courte carrière, « Visions in Bone » nous laissera d’immenses regrets tant cette dernière offrande est un pur chef d’œuvre.

Produit par le groupe et Chris Fielding, bassiste/chanteur de Conan et responsable du son d’une tripotée de groupes (Napalm Death, Winterfylleth, Primordial, Mourning Beloveth, Electric Wizards ou Battalions…) et qui se sera également occupé du mixage au Skyhammer Studios (Chester, Angleterre) ainsi que de l’enregistrement au Mwnci Studios (Cardiff, Ecosse), ce nouvel album possède un son d’une puissance redoutable, mettant en valeur la lourdeur intrinsèque de l’ensemble.
On l’aura compris, The Wounded Kings se veut particulièrement oppressant, sorte de Candlemass croisant un Black Sabbath qui auraient décidé d’enregistrer un album plus lent que ce qu’ils font habituellement, d’une profondeur abyssale où aucune lumière ne pénètre !
Tout n’est que lenteur suffocante et c’est en cinq parties pour autant de complaintes désespérées déversées pendant un peu plus de trois quarts d’heure de musique que se déroule, de façon pachydermique, ce nouveau et dernier chapitre d’un groupe au parcours chaotique en matière de line up.

Un album testament ? Sûrement pas, il est fort à parier que le groupe n’est pas entré en studio en se disant qu’ils allaient enregistrer leur meilleur album en guise de cadeau d’adieu !
Ils ont enregistré leur meilleur album ! Point !

En matière de doom, on a eu de sacrés belles déflagrations par le passé, mais il est à parier que « Visions in Bone » fera date dans non seulement l’histoire du groupe mais au niveau du doom metal britannique !
Entre les traditionnelles guitares sous accordées, cette basse vrombissante à souhait, ce chant désespéré prenant au possible, cette batterie lourde et plombée… Tous les poncifs inhérents au genre ne nous sont pas épargnés : clairement, on nage en terrain connu.
Mais ce qui démarque The Wounded Kings des autres groupes de doom – il ne manquerait plus qu’on prenne cette formation pour un groupe de doom de plus à classer entre le précédent et le suivant –, c’est cette capacité à nous balancer des passages atmosphériques et autres arrangements ambiant du plus bel effet que n’auraient pas renié le Pink Floyd des seventies, et ce n’est pas la partie centrale toute en ambiance mélancolique et désespérée du monstrueux pavé de treize minutes « Beast », magnifiée par le jeu d’une guitare aérienne au possible, qui nous le démentira… Même constat sur « Kingdom ».

The Wounded Kings est capable, dans sa musique, en variant simplement quelques nuances, de passer d’une lourdeur extrême, angoissante et écrasante au possible vers tout un lot de subtilités aériennes grâce à la maîtrise instrumentale des musiciens, tout en gardant un chant à la limite du monocorde. Cette voix, justement, avec une légère chambre d’écho, parfois saturée (« Bleeding Sky »), bien plus profonde que la première écoute peut le laisser suggérer, y est pour beaucoup dans l’aspect poisseux et désespéré de l’ensemble…

Avec « Visions in Bone », The Wounded Kings semble vouloir garder le meilleur de ce qu’ils ont proposé lors des quatre albums qui ont précédé celui-ci. Ce pavé de cinq titres est d’une richesse phénoménale et le simple fait de savoir que ce groupe n’est plus laisse une grosse boule dans la gorge, à l’image de celle qu’on a pu ressentir lors de la séparation d’un autre monstre du doom qu’était celui des Finlandais de Reverend Bizarre après la sortie de « III : So long, Suckers »…

 

Tracklist :

1. Beast (13:43)
2. Vultures (8:27)
3. Kingdom (10:57)
4. Bleeding Sky (4:12)
5. Vanishing Sea (9:58)

BandCamp : https://woundedkings.bandcamp.com/
ReverbNation : http://www.reverbnation.com/thewoundedkings
Myspace : http://myspace.com/thewoundedkings2
Facebook : https://www.facebook.com/thewoundedkings
Twitter : https://twitter.com/TheWoundedKings

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green