Communication de nos partenaires

Striker – Stand in the Fire

Le 17 février 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Dan Cleary : Chant
  • William Wallace : Basse
  • Adam Brown : Batterie
  • Tim Brown : Guitares
 

Style:

NWOBHM, mais US

Date de sortie:

5 Février 2016

Label:

SAOL Records

Note du SoilChroniqueur (Wilhelm von Graffenberg) : 8.5/10

On le sait déjà depuis un moment : il n’y a plus grand-chose, si ce n’est rien à inventer dans le Heavy Metal – même si, à mon humble avis, il reste beaucoup à apprendre ou réapprendre de ce feeling particulier. L’évidence est frappante tant on voit de ramifications dans l’arbre généalogique dont ce genre est la « vieille branche » des 80’s. Ne restent plus que deux options : s’inspirer de l’ancêtre pour tenter de l’égaler, quitte à passer pour hasbeen, ou engendrer dans la douleur une nouvelle et énième ramification, très – de plus en plus – souvent étiquetée de manière capilotractée.

Striker a choisi la première option… Pour Stand in the Fire, 4ème album du quatuor – ex-quintette – canadien, on est dans les codes à la fois visuels – dans l’artwork et même jusqu’au logo du groupe, très vintage – mais aussi musicaux, à base de voix haut perchée, de duo de grattes harmonisées et de rythmique menée tambour battant tout en étant enlevée.

Quel est l’objectif éventuel de faire un album de Heavy Thrash à l’heure actuelle ? La facilité, repomper les prédécesseurs sans vergogne ? Le plaisir, se dire qu’on va faire « comme ce(ux) qu’on admirait quand on était gosses » ? L’hommage, s’inspirer des anciens et aller puiser le sang métallique dans leurs veines pour l’étaler à la face du monde en disant « ces mecs faisaient de la musique » ?

Peu importe, ce qui compte désormais, c’est que ça soit bien fait, quelle que soit l’idée sous-jacente… Et ici, c’est le cas !

Oui, tous les poncifs sont présents, indéniablement, et j’en ai fait une liste non-exhaustive ci-dessus. Mais Striker sait proposer de petites subtilités, des trucs détonants que ce soit dans l’instrumentaire (la piste de solo de saxo dans « Out for Blood »), l’agencement des riffs et des styles (les changements d’esthétique de heavy vers thrash vers passages balade prog dans « The Iron never lies » – que j’ai d’ailleurs particulièrement apprécié ), l’énergie pure et martiale (dans l’éponyme « Stand in the Fire » ou encore dans « Locked in »), la musicalité et le virtuoso (dans l’excellent et instrumental « Escape from Shred City »), le groove nécessaire qui donne la pêche (dans un rebondi pop metal sur « Too Late » digne de Def Leppard ou un « Better Time » assez proche d’un Metallica-meets-Skid-Row). On ressent beaucoup la patte américaine (entre autres le coté Hair Metal) malgré toutes ces évidentes références à la New Wave of british Heavy Metal.

Evidemment, dans la To Do List d’un bon album de Heavy, il faut des ingrédients nécessaires comme l’instrumental qui aère l’ambiance, les chœurs masculins hymniques (sur un « United » qui porte bien son nom et est nécessaire à toute bonne setlist live pour engrener et entrainer le public) et la balade ou semi-balade (ici on est davantage dans la 2ème option avec le morceau final « One life » qui commence comme une balade gentillette et se termine sur un outro très marqué thrash avec le palm muting et la double pédale). Mais le tout est bien produit (et pourtant fait en home studio, en label indépendant quand ils étaient précédemment chez Napalm), bien joué, carré, efficace, dynamique et énergique.

Sans révolutionner – loin de là – le genre, Striker propose un album très réussi, diversifié et qui renvoie avec le sourire l’énergie positive qu’ils veulent transmettre. Pour raisons stylistiques assez logiques et évidentes, ils se retrouvent donc actuellement en tournée européenne avec Primal Fear et Brainstorm. A écouter en se faisant sa permanente – je parle des cheveux, pas forcément de sa nana… mais les deux sont envisageables !

Tracklist:
1. Phoenix Lights (3:38)
2. Out for Blood (3:51)
3. Too late (4:52)
4. Stand in the Fire (3:39)
5. The Iron never lies (4:07)
6. Escape from Shred City (2:54)
7. Outlaw (4:35)
8. Locked in (3:45)
9. United (4:07)
10. Better Times (3:38)
11. One Life (4:17)

Facebookhttps://www.facebook.com/strikermetal/

Site officielhttp://www.striker-metal.com/

Youtubehttps://www.youtube.com/user/StrikerCanada

 

 

 

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green