Communication de nos partenaires

Red Lamb – Red lamb

Le 20 juin 2013 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


  • Patrick Johansson: Batterie
  • Dan Spitz : Chant, Guitares, Basse, Programmations ex-Anthrax, ex-Overkill
  • Don Chaffin: Chant
  • Chris Vrenna – Claviers, Programmations

Style:

Heavy metal Megadethrashisant

Date de sortie:

Février 2012

Label:

Haensel & Gretel / MIG Music

Note du Soilchroniqueur (MetalFreak): 8/10

 

Dan Spitz, ex-Anthrax pour les albums de 1983 à 2007, ex-Overkill (1981), ex-Thrasher (présent sur l’album « Burning at the speed of light ») a un sacré mérite : le gaillard, quittant son groupe de toujours pour s’occuper pleinement de ses deux jumeaux atteints d’autisme, revient une première fois en fondant un de ses projet Deux Monkeys en 2010 avant de monter Red Lamb l’année suivante pour sortir début 2012 cette petite bombe de thrash metal en s’entourant de quelques musiciens et surtout de Dave Mustaine pour la production (aidé de Johnny K) afin de sortir cet album éponyme qui aurait eu sa place dans la discographie de Megadeth bien coincé entre « Youthanasia » et « Countdown to extinction ».
Le timbre de Don Chaffin étant tellement proche de celui du guitariste rouquin – au point qu’on en vient à se demander si ce n’est pas lui-même qui tient les vocaux sous un pseudonyme tellement le chant sur l’album est d’une ressemblance confondante –, on tient là une galette extrêmement bien produite par Dave Mustaine et Dan Spitz, qui se sont également chargés des paroles, Dan Spitz composant, lui, toutes les musiques.

Ainsi, on navigue essentiellement, bien sûr, entre Megadeth et Rage Against The Machine, le chant de Chaffin offrant une facette proche de Zach de La Rocha sur notamment « One shell (in the chamber) », sur un « Puzzle box » qui donne la sensation d’un titre de la bande à Mustaine interprété par le leader de RATM, ou sur « Get up ».
Sinon, pour le côté Megadeth de l’album, on s’y croirait totalement avec l’excellent « Watchman » aux riffs syncopés typiques, le timbre particulier et les soli aux petits oignons, même constat pour « Runaway train »
Mais tout cela sonne, malgré une approche très old school, résolument moderne, lorgnant souvent vers des sons très neo metal sans avoir cette propension à accorder les instruments très bas.

Si on peut, par voie de conséquence, reprocher à Red Lamb un manque flagrant d’originalité, on peut aisément affirmer que les titres sont diablement efficaces, calibrés tout comme il faut pour un passage radio, et que les titres prétendant au passage sur la bande FM ne manquent pas : « Keep pushing me » a son refrain aussi facilement mémorisable qu’entêtant, « Get up » se veut également très accrocheur avec également un refrain absolument fabuleux lors duquel s’entremêlent les deux groupes principaux précités, « The cage » étant un tube à lui tout seul, le plus thrash « Don’t threaten to love me » et son côté très « Countdown to extinction », voire « One Shell », « Standby Passenger » ou encore « Runaway Train »

Alors oui, en nous réunissant des noms comme Mustaine et Spitz, on était en droit de s’attendre à quelque chose de plus génial, on se contentera juste d’un très bon album.

Et quelque part, c’est là l’essentiel !

 

 

Site officiel : http://www.redlambofficial.com/
Myspace : http://www.myspace.com/redlamb
Facebook : http://www.facebook.com/redlamb
Twitter : http://twitter.com/redlambofficial
Youtube : http://youtube.com/redlambtv

 

Tracklist :

01. The Case
02. Runaway Train
03. Standby Passenger
04. One Shell (In The Chamber)
05. Puzzle Box
06. Watchman
07. Keep Pushing Me
08. Get Up
09. Don’t Threaten To Love Me
10. Angels Of War
11. Warpaint
12. Temptation

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green