Communication de nos partenaires

Psychoïd – Thrash Impact

Le 11 juillet 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Rémi - Basse
  • Amaury Wood - Batterie
  • Kiko Adams - Guitares
  • Thomas Cottenceau - Guitares, Chant

Style:

Thrash Metal

Date de sortie:

13 Avril 2018

Label:

M.U.S.I.C. Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7,5/10

Et bim, comment éveiller la curiosité d’un vieux thrasher ? En collant sur la bio “Pour fans de Metallica, Slayer, Megadeth, GBH, Sepultura”, tout simplement ! Alors oui, des fois, on se méfie : il peut arriver que ce qu’il y a de mieux dans un album, ce sont les noms qui sont donnés en référence et surement pas le contenu de l’album. Et bien je t’en foutrais… On colle le CD dans le lecteur – oui, CD, merci à M.U.S.I.C. Records de faire l’effort de fournir les chroniqueurs en albums physiques – et on s’aperçoit dès les premiers riffs d’“Anarchy” qu’il n’y a pas tromperie sur la marchandise.

Qui dit les groupes précités, dit Thrash Metal old school combiné avec du punk. On y est : bon sang, d’entrée, quand j’écoute Thomas Cottenceau gueuler “Anarchy!” sur le titre du même nom, j’ai l’impression d’entendre le regretté Barry Stern hurlant “Amnesty!” de derrière ses fûts sur le premier album de Zoetrope. Psychoïd nous ressort tout l’arsenal du parfait petit old school thrasher et nous récite ses gammes sans fausse note ou faute de gout. Ça saccade du riff, ça secoue de la crinière, ça braille des lyrics engagés avec une voix suraigüe à la façon d’un John Connelly bien énervé, et l’album ne souffre d’aucun temps mort tant les titres – neuf au total pour 35 minutes de furie intense – s’enchaînent les uns aux autres sans discontinuer.

“Furie intense” ne voulant pas forcément dire “speederie tout azimut”, Psychoïd excelle dans les mid tempos oppressants et sans temps mort : la musique du quatuor parisien te prend de suite à la gorge et ne te lâche à aucun moment. “True Chatter” ou “Live… die… but buy !” en étant de parfaits exemples. Comme quoi on n’a pas besoin d’enchaîner les blasts et les accélérations violentes pour se montrer d’une brutalité implacable : pas de concession, qu’on vous dit !

Pour les titres rapides, les “Anarchy”, “TV’s Grime”, “The old Scapegoat” (et son intro proche d’un “Son of a Bitch” d’Accept), “Platoon of Death”, “Out of Control” et l’ébou-riff-ant final “We kick your Ass!” sont autant de bons brûlots à se coller entre les oreilles pour peu qu’on ait une saine envie de se secouer la crinière en tapant du pied.

On ne peut non plus passer sous silence l’excellent instrumental “The End of Times” qui offre cinq minutes de Thrash Metal pur jus, mettant une basse en avant, digne des meilleurs morceaux dans l’exercice à classer entre “For a thousand Beers”, “The ultra Violence” ou “Woods of Necrophiliac”…

Enregistré aux studio du label M.U.S.I.C. Records (Track Down Studio) par Clément Tournier, on a en plus droit à un son cataclysmique – dans le bon sens du terme –, mettant la basse bien en avant, histoire qu’elle se fonde au mieux avec les autres instruments.

Psychoïd entre dans la cour des grands avec cet album, digne suite d’un EP, Thrash-test, sorti il y a deux ans sur lequel figuraient déjà “Anarchy”, “Platoon of Death” et “We kick your Ass!” qui sont désormais autant d’hymnes pour le groupe de Melun. A suivre !

Tracklist :

1. Anarchy (4:09)
2. True Chatter (3:46)
3. Live… die… but buy ! (3:31)
4. TV’s Grime (2:43)
5. The old Scapegoat (4:32)
6. Platoon of Death (4:48)
7. The End of Times (5:47)
8. Out of Control (3:22)
9. We kick your Ass! (2:57)

Page Facebook

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green