Communication de nos partenaires

Overkill – The electric age

Le 4 mai 2012 posté par Fredo

Line-up sur cet Album


Bobby “Blitz” Ellsworth – Chant
DD Verni – Basse
Dave Linsk – Guitares
Derek Tailer – Guitares
Ron Lipnicki – Batterie

Style:

Thrash metal

Date de sortie:

27 mars 2012

Label:

Nuclear Blast

Note du Soilchroniqueur (Metalfreak) : 09/10

 

Il n’est pas beau celui là ?

Après quelques albums un peu plus en dedans, les cinq New-Yorkais d’Overkill nous gratifient coup sur coup de deux albums hallucinants.

Entre “Ironbound” en 2010 et ce “The electric age”, ça va être très difficile de dire lequel des deux remportera la palme du meilleur album d’Overkill, tant la qualité du petit nouveau est énorme.
Niveau production déjà, ce qui marque dès le début de l’album, c’est le son : mixé par Greg Reely (Fear Factory, Devin Townsend ou Machine Head entre autres…), cet album de dix titres tabasse d’entrée et dévaste tout sur son passage, la part belle étant faite à la basse vrombissante de DD Verni.

Par rapport à “Ironbound” également, “The electric age” est sans doute l’album le plus speed du groupe. Mais attention, en aucun cas cet album ne s’avère être répétitif : inspiré, le groupe a su pondre une dizaine de titres dont la majorité fera sans nul doute un tabac sur scène, que ce soit “Come and get it”, “Goodnight”, “Drop the hammer”, “Black daze” ou l’ultra brutal “Wish you were dead”, l’hernie discale au niveau des cervicales risque de devenir systématique à chaque fois que le groupe les jouera sur scène.

D’entrée, “Come and get it” débute sur une intro instrumentale et martiale, avant de partir sur les dix titres au thrash furieusement… furieux, dont certains beaucoup plus longs qu’à l’accoutumée, dépassant allégrement les six minutes (“Come and get it”, “Electric rattlesnake” et “Drop the hammer down”), à grands renforts de breaks – parfois violents à souhait comme sur “Wish you were dead” –, quelques chœurs bien sentis (“Save yourself” notamment), d’ambiances diverses, et ponctués par le chant toujours aussi aigu et écorché de “Blitz”.
Ne nous méprenons pas, Overkill ne signe pas ici un album linéaire sans nuances : certains titres renferment leur petit lot de variantes faisant de cet album un condensé certes brutal, mais ne laissant à aucun moment l’auditeur dans l’ennui : le break aux ambiances calmes et mystérieuses comme sur “Drop the hammer down” ou “Electric rattlesnake”, ou l’intro acoustique limite berceuse de “Good night” précédant sans doute un des morceaux les plus bruts de l’album.
Donc voilà, en moyenne tous les deux ans depuis trente ans, DD Verni, Bobby Ellsworth et leurs zicos souvent interchangeables nous gratifient d’un album, parfois moyen, parfois très bons, et force est de constater que “The electric age » fait indéniablement partie de la deuxième catégorie.
Assurément un des albums thrash de l’année !

Et preuve que chez les Overkill, on ne se fout pas de la gueule du monde, l’édition limitée offre un sublime packaging mediabook CD + DVD, DVD incluant interview et making of.
Les plus regardants auraient sans doute préféré un DVD live… On n’est jamais contents, ma p’tite dame !!!

Tracklist :

01 : Come and get it
02 : Electric rattlesnake
03 : Wish you were dead
04 : Black daze
05 : Save yourself
06 : Drop the hammer down
07 : 21st century man
08 : Old wounds, new scars
09 : All over but the shouting
10 : Good night

Site officiel : http://www.wreckingcrew.com
Myspace : http://www.myspace.com/overkill
Facebook : http://www.facebook.com/pages/Overkill/6210233633

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green