Communication de nos partenaires

Otep – Generation doom

Le 19 mai 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Otep Shamaya – chant
  • Brian Wolff – Batterie
  • Corey Wolford - Basse
  • Ari Mihalopoulos – Guitares

Style:

Metal expérimental / Neo metal

Date de sortie:

15 avril 2016

Label:

Napalm Records

Note de la SoilChroniqueuse (Excalibur) : 7/10

Qu’on l’aime ou non, Otep est un groupe qui ne peut pas laisser indifférent. Il fait hérisser les poils, ou sauter les enceintes. Volontairement intransigeant : c’est lui qui choisit son public et non l’inverse.
D’ordinaire plutôt productifs (4 albums, dont un live entre 2009 et 2013), les furieux s’étaient éclipsés des bacs après la sortie de Hydra. C’est donc après 3 ans d’un calme inhabituel qu’ils reviennent avec leur septième album studio Generation Doom.
Si le poids des années assagit certains, là, on est assez vite rassuré…Dès les premières secondes de l’album, l’ambiance est posée : il est cru, brutal, provocateur et sans concession. Dans la continuité des précédents…. En plus extrême !!

Une déclaration de violence, de guerre, et de sexe de 50 minutes. Vous me direz, jusque là : pas de grand changement. C’est plutôt des énervés. Certes.
Mais tout en conservant son univers, le groupe a su se remettre en question et innover. Il y a une vraie maturation et une vraie construction. Chacun des douze morceaux a sa touche d’originalité, d’expérimentation. Le petit truc qui te fait dresser l’oreille. Des pointes de rap limite Linking Park ; des passages très Manson ; un poil d’électro; des accords au clavier de la douceur d’une épée dans « God is a Gun », une fin de « In cold blood » presque intimiste. Sans compter un morceau caché poétique et désarçonnant.
Et puis, surtout, Otep ne serait rien sans Shamaya. Et Shamaya, c’est quand même une sacrée voix. Celle de la guerrière sanguinaire qui se transforme de temps à autres en charmeuse de serpents. Au fil des titres, elle dévoile ses facettes et prend de plus en plus d’ampleur. On découvre avec bonheur qu’elle peut aussi réellement chanter, comme dans « No Colour » ou « On the Shore », deux titres que je trouve particulièrement réussis.
Bref, c’est un pur album, un aboutissement des précédents, qui laisse aussi présager une évolution dans le style des prochains. Avis aux aficionados : foncez et n’oubliez pas votre tronçonneuse.

Tracklist :
1. Zero
2. Feeding Frenzy
3. Lords of War
4. Royals
5. In Cold Blood
6. Down
7. God is a Gun
8. Equal Rights, Equal Lefts
9. No Color
10. Lie
11. Generation Doom
12. On the Shore

Site officiel : http://www.otepmerch.com/
Myspace : https://myspace.com/otep
Facebook : https://www.facebook.com/otepofficial/

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green