Communication de nos partenaires

Line-up sur cet Album


  • Jim Breuer : Chant
  • Metal Mike : Guitare
  • Joe Vigliotti : Basse
  • Mike Tichy : Batterie

Style:

Heavy Metal

Date de sortie:

27 mai 2016

Label:

Metalblade Records

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 8/10

Combien de comédiens, acteurs, comiques et humoristes français auraient suffisamment de bollocks pour assumer d’aimer le Metal ? Combien de marins, combien de capitaines assumeraient de s’aventurer dans cet Oceano Nox ? Oui, certains vont me rétorquer « attends, t’abuses, y a quand même Dédo ! » En effet, et il joue de cette particularité, singularité dirais-je même, pour se démarquer de la clique à Jamel. Quand Ultra Vomit part en cacahuète en faisant du Blague-Metal (et le fait bien, de manière débile, marrante mais réfléchie et bien construite), ils restent des metalleux, tout comiques/humoristes soient-il… Et si on peut rire d’entendre Samy Naceri tenter de la punchline dans le rap ou Elie Semoun nous faire dans le sirupeux de la bossa nova « à la française », lequel aurait passé le cap du violent dans un pays de culture de masse devenue étouffante et édulcorée au point de cacher ses talents musicaux par des télé-crochets vantant/vendant des chanteurs de karaoké comme les futures stars, formatés aux minauderies et aux clichés du paraitre populaire bienséant et politiquement correct ? Et si la team du Groland s’en amuse à ses heures perdues, à passer pour des keupons anarchos, ça fait davantage parti du costume que de l’art de vivre…

Par contre, si on vise les States, là, c’est différent. Aucune honte : la subculture fait partie de la Culture, avec un grand Q. Qu’on soit rap, pop, rock, metal, on assume. Quand on est un Jim Carrey, on s’en fout un peu de raconter qu’il est fan de Napalm Death et Cannibal Corpse, ou quand de grandes personnalités se retrouvent dans des salles de concerts ou backstages du Big 4, même si ça ne se voit pas forcément, c’est notoire. C’est un peu la même chose avec Jim Breuer, qui a poussé le bouchon, Maurice, jusqu’à se faire plaisir et enregistrer un (premier) album Songs from the Garage.

Album intelligemment nommé, puisque c’est un peu l’idée générale (sans être vraiment un concept album) : celle de l’« homme de la maison » cinquantenaire qui profite que bobonne et les gosses sont de sortie pour s’amuser un peu avec ses couillasses et faire « du rock » dans le garage. Et c’est la thématique récurrente de l’album : Jim Breuer raconte sa vie, sur un ton humoristique et évidemment une bonne grosse dose de Hard Rock/Heavy Metal, de son rôle de « Family Warrior » à celui de « papa d’une ado ». Jim Breuer and the Loud & Rowdy, c’est avant tout un album qui se veut porté sur un fond pas sérieux et rigolo… mais pas pour autant en faisant n’importe quoi ou de la daube. Loin de là ! On savait que Jim Breuer est fan de Metal, adulescent, il l’a fait savoir à diverses occasions depuis ses années au Saturday Night Live ou à la radio, dans un milieu où il faut savoir utiliser sa voix (sans omettre le doublage de films d’animation), donc… Mais encore en temps que Monsieur Loyal pour la retransmission des festivités du trentenaire d’existence de Metallica, ou en poussant la chansonnette avec Rob Halford sur « Devil’s Child » de Judas Priest pendant un enregistrement pour un sketch (https://www.youtube.com/watch?v=j_ydTWH4pjc ). Une sorte de Thomas VdB mais qui sait chanter. C’est dire à la fois les relationnels qu’il a dans le milieu, mais surtout la démonstration que s’il est impliqué dans cet univers, c’est parce qu’il en est plus ou moins acteur.

“A dad with three kids who loves family life yet is still a metalhead at heart.” La définition – de Breuer – pourrait paraitre si succincte et dérisoire face à la qualité du rendu : si ce quinqua n’est pas un musicos connu et reconnu comme tel, il a tout ce qu’il faut pour. Et si Metal Blade lui fait suffisamment confiance pour le produire/distribuer, ce n’est pas forcément pour sa notoriété télé ou radiophonique. Sorti de son caractère amusant, cet album est musicalement efficace, heavy, carré, énergique, dynamique, bref ça met la patate tout en faisant sourire. Que demander de plus ? (à part une autre bière, mais vous m’avez pris pour votre garçon de café, là ou quoi ?)
A noter pour le coté people que, si Jim rit de et avec le Metal (cf. le payage de tranche et de tronche envers Ozzy – dont il est fan – dans le clip pour le titre « Thrash » ci-dessous, avec sa petite référence à Risky Business), il est aussi un « ami des stars » par sa profession, dont celui de Brian Johnson (ex-AC/DC désormais) qui a participé à l’enregistrement de deux morceaux avant de se faire dégager par ses comparses australiens, polémique enflée par les déclarations de… Jim Breuer. [Voilà, la rubrique « péople » à la Montebourg, c’est fait, passons à la musique…]

Bon, bien évidemment, je ne vous dirai pas sur quelles pistes Brian Johnson chante, à vous de les trouver. Bon allez, je vous aide, je suis sympa : ça se passe entre la 4ème et la 7ème piste, mais ne demandez pas ensuite à vous faire rembourser vos places… pardon, vos CDs sous prétexte qu’il n’y serait pas en full-time. D’ailleurs, c’est le cas : c’est Jim Breuer qui assure ses rêves d’ado avec ses copains du même âge, plus stylés metal déjà.

Onze pistes d’un album pour “people that grew up with rock and hard rock who now have families, but still love to take the time to throw down & thrash!” (ceux qui ont grandi avec le Rock et le Hard Rock, qui ont maintenant une famille mais qui aiment encore prendre le temps de se défouler et faire du Thrash) mais aussi pour les autres, qu’ils connaissent ou non Jim Breuer et son cursus pas anodin ou qu’ils aiment simplement du bon Heavy, sans réelle prétention autre que s’amuser et amuser, voire faire rire (« et elle est énorme la « prétention de faire rire » » – Pierre Desproges).

A écouter en se disant qu’on vieillit et qu’à un moment, il faudra prendre le temps de se marrer et de redevenir des « gosses ». Tempus fugit

Tracklist:
1. Thrash (4:31)
2. Raising teenage Girls (3:31)
3. Old School (4:12)
4. Be a Dick 2Nite (3:46)
5. My rock n roll Dream (1:46)
6. Mr. Rock n Roll (3:49)
7. Who’s better than us?! (4:20)
8. Family Warrior (3:27)
9. Sugar Rush (4:01)
10. Wannabe (3:16)
11. The Unexplained (4:14)

Facebook: https://www.facebook.com/JimBreuer
Site officiel: http://officialjimbreuer.com/
Soundcloud: https://soundcloud.com/jimbreuer et https://soundcloud.com/metalbladerecord … dick-2nite
Youtube: https://www.youtube.com/user/Breuniverse

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green