Communication de nos partenaires

Eyes Of Verona – Ex-voto

Le 27 novembre 2014 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Sophie - Chant / Sof - Batterie / Sam - Guitares / Nico - Basse / Math - Guitares.

Style:

Rock alternatif

Date de sortie:

28 avril 2014

Label:

Inspur Music / Dooweet

Note du chroniqueur (Katar) : 8/10


Et une grosse claque dans la tronche ! Je pourrai m’arrêter à ce simple descriptif typique du barbare que je suis, mais je risquerais de me faire lyncher par les collègues de Soil Chronicles (NdMetalfreak : Oui, définitivement oui). Et puis je ne peux résister à l’envie de vous partager plus en détail mes impressions sur cet album qui tourne en boucle dans ma platine.

Toutefois, avant d’entrer dans le vif du sujet, je me dois de vous présenter rapidement ce combo.
Eyes of Verona est un groupe de rock alternatif français qui sévit en Rhône-Alpes depuis à peu près deux ans. Il est composé de Sophie au chant, de Sam et Mat aux guitares, de Nico à la basse, et de Sofiane à la batterie.

Maintenant que vous avez l’info de base, revenons à ce premier album qui fait suite à l’EP « Chapter 1 : The Fight ».
Ex-Voto, c’est un enchaînement de 12 morceaux à la logique d’une histoire composée de divers chapitres. C’est une succession de titres qui m’ont entraîné de plus en plus haut dans l’édifice de cette tour de Babel. Une envie d’écouter vraiment cet album en boucle et de ne plus redescendre sur terre.

Un petit track by track pour vous.
Chapter 2 : Trust. Une intro qui donne le ton, avec une partie vocale prenante et mélodique, des arrangements simples et harmonieux pour la mettre en valeur avant de basculer sur Restless nights.
Restless Nights. Toujours avec cette partie vocale mélodique et harmonieuse qui va glisser progressivement vers un registre clairement orienté rock et soutenue par une section rythmique relativement percutante. Le mélange est dosé de façon à m’en donner des frissons à chaque écoute.


Our little friend. Une batterie présente tout au long du titre, tantôt pour introduire Sophie au chant, tantôt pour souligner et appuyer sa partie vocale. Côté guitares, elles donnent l’impression d’assurer la réplique, une forme de dialogue ou de chœur, en écho à la batterie et au chant.
Renovatio. Batterie et guitares d’attaques pour un morceau engagé. La partie musicale joue le jeu du contre chant, ce qui nous donne d »un côté un registre instrumental qui tire vers les basses en opposition au chant et aux chœurs bien plus aigus. Le mélange est savoureux et efficace. Le rythme maintenu apporte de la profondeur et de la puissance à ce titre.
Annie. Toujours dans la continuité des précédents morceaux. Ca monte crescendo dans le rythme et en profondeur. Par moment, on jurerai entendre Deborah Dyer (Skin de Skunk Anansie). C’est quand même assez jouissif.
Chapter 3 : Glory. Courte pause douceur et retour au calme avec ce titre tout en sonorité et en légèreté. La pause sera de courte durée, juste le temps de reprendre son souffle avant le titre suivant qui se révèle plus entraînant.
Free the swan. L’impression de courir à 200 à l’heure avec ce titre, malgré les cassures de rythme. C’est comme une fuite en avant avec quelques instants pour reprendre son souffle, pour mieux repartir en suite, encore plus vite et plus loin jusqu’à s’en épuiser.
My odyssey. Le souffle coupé et les jambes sciées pour accueillir cette petite merveille façon électro-accoustique. Une forme de duo entre les guitares et le chant. Un titre tout en finesse pour apprécier le timbre de voix de Sophie.
The end of Babel. Attention, titre addictif ! Cela démarre en douceur au piano pour introduire le chant. Et puis c’est parti pour une montée en puissance et en adrénaline en quelques secondes. Le ton est donné en moins d’une minute… Ce morceau est à la fois envoûtant et percutant tant sur le plan vocal que sur le plan instrumental, et semble là aussi introduire le titre suivant avec un fil conducteur dans les chœurs.
Hare and hounds. Titre tout en voix qui me fait penser à un orgue d’église au niveau visuel. Les chœurs portent le chant principal qui eux même sont portés par la partie instrumentale.
86400. Et voilà que le final s’annonce haut en couleur. Pas de place pour l’essoufflement. Toujours à un rythme effréné, Sophie, Samy, Mathieu, Nicolas et Sofiane nous entraînent encore plus haut et plus loin dans leur univers. Doux mélange harmonieux entre les voix et les guitares, toujours appuyées par la batterie. Et pourtant, c’est bien plus que cela. C’est « the  final sprint » qui permet de terminer en roue libre sur le dernier morceau et de conclure en beauté et en douceur.
Ex-Voto. Tout en musique, tout en douceur… mais pas que. La voix de Sophie, puis les voix tantôt masculines, tantôt mixtes…pour un finish bien haut.

Ex-Voto, premier album d‘Eyes Of Verona. Vous l’aurez compris, je ne m’en lasse pas, il tourne en boucle. Et pour moi, une furieuse envie de voir l’atmosphère de cet album restituée sur scène. L’envie de découvrir ce groupe prometteur en live.

 

  • Chapter 2 : Trust
  • Restless nights
  • Our little friend
  • Renovatio
  • Annie
  • Chapter 3 : Glory
  • Free the swan
  • My oddyssey
  • The end of babel
  • Hare and hounds
  • 86400
  • Ex-voto

 

 

https://www.facebook.com/eyesofverona

http://www.eyesofverona.com/

https://www.youtube.com/user/weareEYESOFVERONA

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green